La ressource de l'énergie psychique de Dieu est imitée

La ressource de l'énergie psychique de Dieu est  imitée

L'Univers existe grâce à l'énergie psychique de Dieu et, malgré le fait qu'il est assez puissant et universel, sa ressource peut s'épuiser, elle a sa limite! Cela signifie que chaque personne pour la Vie a une limite certaine de cette énergie ; l’ayant épuisé, il meurt. Et non seulement dans cette incarnation – la personne meurt pour l'Évolution en général!
Nous vivons pendant l'épanouissement du progrès technologique qui nous ont mis devant la nécessité de développer notre intelligence pour le compte du développement et de l'intensification de la mentalité par l’hémisphère cérébral gauche. La personne brûle l'énergie psychique élaborée par cet hémisphère sans talent pour satisfaire aux besoins matériels qui sont initiés par les émotions.
Le développement de l'intelligence, l'exploitation de l'énergie psychique de l'intelligence augmentent la consommation, et donc la dépense de l'énergie psychique de Dieu (de son Esprit Saint), car précisément grâce à lui la personne pense et vit en général. Ayant dépensé par les rythmes accélérés la ressource de l'énergie à lui assignée, la personne meurt. Certes, cela se passe non soudain et non tout d'un coup. D'abord elle reçoit le signal sur la dépense augmentée de l'énergie psychique à titre de la maladie. Si la personne ne se ravise pas, la maladie progresse ensuite, au processus destructif on entraîne tous les systèmes de l'organisme. Au total, ayant gagné le bouquet des maladies chroniques, elle meurt.
Notre mode de vie et de mentalité provoque la dépense énergétique intensifiée de Dieu, à partir de l'âge jeune. L'adolescent qui a terminé ses études à l'école et se trouve sur le seuil de la Vie, parfois a dépensé déjà la grande partie de sa limite, par quoi se distingue de ses grands-mamans et grands-papas – ceux-là dans ce plan se sont trouvés des plus rusés – ils ont fait durer sa limite de l'énergie à 60-80 ans, mais n'ont pas pu apprendre à ses petits-enfants à l'économie semblable ...
Sans connaître et sans comprendre ce processus, les gens se trouvent dans les pièges des diverses structures qui promettent d'apprendre à travailler avec n'importe quels aspects des énergies, jusqu'aux universelles. Cependant la panacée ne se trouve pas du tout dans le travail avec les énergies, bien que cela soit aussi une partie importante de la connaissance de soi-même et du monde environnant.
Si la personne n'a pas appris à ménager l'énergie psychique initiale de Dieu, lui mesuré pour la vie, aucuns élixirs de la jeunesse et de l'immortalité, aucuns médicaments absolus, aucuns guérisseurs omnipotents ne peut l'aider! Même si, en utilisant les technologies indiquées, la personne réussit à éviter les maladies, l'attendra la mort de l'accident. Il n’y a pas de panacée contre la brique sur la tête …
Mais c’est le Choix qui est la cause de tout cela. La vibration de la Vie au niveau de la cellule représente le processus infini de la transition de l'adénosine triphosphate (ATP) à l’adénosine diphosphate (ADP). La transition infinie de l'énergie le yin à l'énergie le yang – l’oscillation du pendule de plus vers moins – c’est un Moteur Éternel de la Vie, si la personne même ne s'y ingère pas par ses actions irraisonnables. Parce que, ayant arrêté cette réaction, il est déjà impossible de l’embrayer. 
La vibration de la Vie au niveau de Dieu représente tout le même pendule se balançant entre le Monde et l'Antimonde, entre l'Être et le Néant, entre la vie et la mort. Tout dépend de celui-là, quelle voie sera choisi par la personne même. On pourrait penser que la Vie et la mort sont des notions mutuellement exclusives et absolument incomparables. Mais elles sont seulement des composants d’un Tout Unique – de l’Être (« d'un métal on coule la médaille pour le combat, la médaille pour le travail »1 ). Ils se composent des mêmes « briques », tout dépend de la tendance.
Il y a une anecdote à ce propos, dans laquelle un monteur, travaillant dans l'usine qui produise des machines à coudre, a décidé de présenter à sa femme un cadeau – une telle machine à couture. Il a amené toutes les composants, mais toutes les fois résultait le fusil mitrailleur!
Chaque minute la vie pose devant la personne le problème du choix, c'est-à-dire pour solutionner n'importe quelle situation, il faut faire tel ou tel pas. Quel pas – c’est un droit de choix personnel. Le spectre de choix dans l'espace à trois dimensions est beaucoup limité. La personne dans cet espace demeure dans l'état de l'inassouvissement, cherche les Vérités éternelles et le point d'appui – le repos, la stabilité, l'ordre dans tout, tente de diviser la Vie (un Tout unique) en fragments – les composantes, pour les répartir soigneusement « sur les rayons ». Mais alors la personne arrête inévitablement dans elle-même les Vibrations de la Vie (le pendule de la Vie au niveau de Dieu), en faisant le pas inconsidéré, à qui Dieu lui-même n'a pas droit!   
Avec cela la Vie du processus vivant dynamique transforme en la statique – la mort (l’homme dissèque la Vie comme une grenouille, en faisant poussé par les meilleurs motifs, désirant apprendre à la prolongation de la Vie). C'est pourquoi l'Univers, le Système de l'univers, le Monde Subtil et Dieu est une Source de la Vie et la Vie elle-même, mais la mort ; elle est une invention de la personne, une sorte de mauvaise habitude, un cliché (un stéréotype).
L'Apocalypse est donnée pour nous déshabituer de ces clichés, ayant rendu l'immortalité. En général l’homme vient à la Terre pour apprendre, comme à l'institut. Avant cela, il passe tous les entretiens possibles, passe les examens, subit le concours abracadabrant. Et ensuite, comme un étudiant qui est fou de la sensation de la plénitude de la vie, vit dans la débauche – les restaurants, les filles, etc., en brûlant l'argent de parents. Qu'est ce qui se passe avec celui-ci ensuite ? L’exclusion de l'institut pour le mauvais travail!
C'est justement aussi ce que la personne fait. Par sa mauvaise volonté de connaître la Vie dans toute Sa plénitude, par la mauvaise volonté de se soucier du maintien de Ses vibrations dans elle-même, elle déclare absolument son refus d’apprendre, en choisissant un repère le mouvement du pendule à la partie du Néant que pour le Monde Subtil signifie la demande de la prendre de la Terre. Mais qu'après ce choix succède automatiquement la procédure peu séduisant et tout à fait inacceptable pour le transgresseur – déjà, personne ne s’inquiète de cela!
Pour que la personne puisse changer qualitativement et quantitativement sa Vie, recevoir la santé fiable et prolonger les années de la vie (avec un grand désir – jusqu'à l'éternité), pour ce elle doit cesser d'être un consommateur qui gâche, diffuse l'Énergie de Dieu. Il faut apprendre à élaborer son énergie psychique créatrice, la recueillir, accumuler pour qu'avec son aide prolonge les années de la Vie. L'utilisation habile rationnelle de l'énergie psychique – c’est la clé pour ouvrir les possibilités uniques potentielles de la Personne, sa Réserve de sûreté. 
La différence de notre Système de tout qu'était connu à l'Humanité jusqu'ici, consiste en ce que l'on donne à la personne, pour la première fois pendant les derniers 5 mille années, la possibilité de connaître la Vie dans le dynamisme. Toutes les sciences et les doctrines terrestres,  elles sont une statique. Diriger le dynamisme à l'aide de la statique – c’est la même affaire impossible, comme si l'homme mort dirigeait la personne vivante!
Ayant assimilé premières quatre parties du Système, vous s’approchera de la possibilité de la direction de l'énergie psychique (son Esprit Saint). Or, cela est déjà le premier pas à l'immortalité. À propos, le sens pratique de la Spiritualité consiste à ce savoir-faire. Justement notre Système apprend à ces habitudes.
Il est nécessaire de se rappeler que le désir de recevoir la santé et l'immortalité, il doit être justifié, et si la Conscience est limitée et orientée vers la satisfaction des émotions, les sentiments, les désirs, vers la satisfaction des besoins individuels égoïstes, une telle personne, ayant reçu l'immortalité, ne connaîtra pas que faire avec lui. Vous vous rappelez le conte de fée sur le Squelette Immortel : il, n'ayant pas mis en marche son hémisphère droit, n'ayant pas développé le néocortex, a utilisé son don pour toutes sortes des bêtises, pour la création du mal pour les autres. Naturellement, si la personne oriente son choix vers la satisfaction des buts égoïstes, elle ne recevra pas l'immortalité en aucune manière!
En élargissant les possibilités de la compréhension du Monde, en se trouvant dans les études constantes, dans le travail pour se perfectionner, la personne apprend à orienter la Conscience vers tout l'Univers, vers les Problèmes et vers le Tâches de Dieu, devient Son adjoint et comme la récompense elle reçoit le droit à l'immortalité. C'est-à-dire on peut obtenir l'immortalité seulement par les études constantes et le travail journalier. Les études aident à augmenter l'intelligence, recevoir et élargir les connaissances sur le Monde Véritable, devenir le Créateur de la Vie. Un tel travail aide à l’homme à changer le Karma et déconnecter son action. Si on réussit à faire cela, un nouvel état devient le certificat de ce qu'il a quitté entièrement la juridiction du Karma et s’a connecté aux programmes créateurs de l'Être.
Ne pensez pas, cependant, que l'on peut tout recevoir une fois pour toutes! Si la personne cesse d'apprendre et de travailler, en arrêtant son développement évolutionniste, elle commence à dépenser par les rythmes accélérés l'énergie psychique – et la sienne qui est faite, et l’énergie de Dieu. Naturellement, le Karma de nouveau « prend part au travail », la personne ensuite continue à se détruire …
Vous devez éclaircir que, ayant choisi la Voie de la Création et de l'Immortalité, vous vous vouez au travail et aux études constantes. Mais ce n'est pas accablant : un tel travail apporte la joie de la création qui ne peut être comparée avec rien – le formation de  soi-même comme l'Individu. Précisément grâce à cela la personne goûte du charme de la Vie Véritable. C'est cet état que les gens appellent comme la Béatitude Éternelle et la jouissance paradisiaque. Seulement alors la Vie accorde à la Personne demeurant dans cet état, tout ce qu'il lui est nécessaire et en telle quantité qui lui faut. Elle reçoit tout à la première demande comme d’une corne d'abondance!
Et maintenant prenez connaissance du Troisième Appel à l'Humanité qui avait promis auparavant. 

1 les vers du poète soviétique Alexander Tvardovsky (1910 - 1971).
 
 
Précédent Contenu Suivant