La mentalité de la personne

La mentalité de la personne

La mentalité de la matière vivante, son existence elle-même, elles ont la base commune. L’une et l'autre est la contradiction de l'entropie. Dans la mentalité cette contradiction se manifeste comme la recherche de la logique. La base de votre logique sont les notions « Oui » – « Non », comme soi-disant réellement existant et manifestant plusieurs fois à l'analyse étagée de n'importe quelle question épineuse. Avec cela le nombre des degrés dans l'analyse est souvent limité, même quand vous étudiez les problèmes les plus compliqués. La recherche est réduite au choix d'un de deux, où deux – est le nombre des degrés possibles, tandis que la solution la plus correcte, le plus souvent, se trouve entre eux. En se servant de votre langue mathématique, on peut dire que votre logique se fonde sur le fondement discontinu (discret), à la place du continu. Et en outre à la base est la fonction la plus primitive, ayant seulement deux valeurs. D'ici la conclusion inévitable s'impose que si on peut appeler votre méthode de l'estimation de l'Être comme la mentalité, ce système de la mentalité est le plus primitif de toutes possibles!
La discrèteté de la logique et le principe du compte forcent à croire que le nombre des signes de l'objet est final et à donner les noms à chacun d'eux. Il y a d'ici une possibilité très douteuse de distinguer les attributs – le procédé appelé par vous « procédé d'abstraction ». Monter ou descendre les marches du procédé d'abstraction vers les attributs de plus en plus communs, cela est considéré comme le seul moyen sûr de la connaissance de la vérité. Mais en fait c'est un mouvement emmenant en sens inverse, à l'obscurité.
Vos systèmes philosophiques perdent l'orientation dans le monde réel, s'étant trouvé dans l'impasse, mais à la question absurde sur la primauté de la matière ou de l'esprit, ils donnent la réponse diamétralement inverse.
Déjà pendant quelques mille années le DCO observe les guerres qui vous faites pratiquement sans cesse, et au cours naturel des processus historiques vos guerres pourraient diminuer pas plus tôt, que dans 12 ans. Mais le DCO ne peut pas même affirmer que ces guerres cesseront pendant les 100 ans à venir. Avec une grande difficulté nous pouvons donner les pronostics à cause de la discrèteté rude et presque le caractère momentané de vos ordres sociaux et les états de politique extérieure.  
Seulement la dernière considération nous permet de trouver cet Appel non désespéré, car il est naturel que l'Accord de l'Humanité et de la Coalition, il peut être obtenu seulement après la liquidation de vos habitudes combatives. Le développement de la technique même, absolument, est bienfaisant et invite le DCO à traiter l'Humanité avec bienveillance, comme la race raisonnable. Mais nous alarme la fétichisation de la technique et surtout l’attribution de l'importance à celle-ci d'un tel rôle qu'elle devient la caractéristique principale de votre civilisation. Mais aussi dans ce cas le DCO ne s'écarte pas des contacts avec l'Humanité et avec ses représentants. 
Le statut de la Coalition, la description de sa structure et l'activité peuvent être remis à l'Humanité pour la présentation sans quelques conditions préalables, à la première demande proclamée par le gouvernement d'un de quatre États et par le secrétariat de la Société des Nations (l'ONU 1). L'Humanité s'avérerait inutile pour la Coalition, de même que la Coalition pour l'Humanité, sans reconstruction par vous du fondement logique de votre mentalité. Dans un tel cas nous sommes impuissants vous aider dans la protection contre le cyclone.
De notre point de vue, pour la reconstruction du fondement logique l'Humanité aura besoin de 60-70 ans, qu'en raison du danger vous menaçant est le terme extrême! Il faut cesser les dissensions absurdes, consentir à la concentration des efforts dans ce long processus de la reconstruction de la mentalité, car la présentation d'un des peuples faisant la guerre avec les principes de la Mentalité Logique Continue, elle serait analogue à lui donner l'arme absolue et, finalement, amènerait à la destruction de l'Humanité ». 

1 cet Appel avait écrit avant de la organisation de l’Organisation des Nations unies.
 
 
Précédent Contenu Suivant