Sur le son « Om »

Sur le son « Om »

            Vous pouvais être intéressés par le mot « l'Om », par qui s'achève tous les préparations mentales et tous les programmes dans notre Système. Ce n’est pas un tribut à la mode et non la singerie pour faire plaisir aux intérêts du philistin à l'Orient, mais c’est la nécessité pratique.
Dans la désignation « Om » (en russe – « Ом ») « O » est le symbole de la spirale évolutionniste. Dans la Nature tous les processus évoluent, se développent. Se développe l'Univers lui-même. Un cycle évolutionniste correspond à la graphique d'une spire de la spirale (la spirale d’Archimède). Les cycles évolutionnistes se répétant sont un ensemble de quelques spires de la spirale; « m » est le symbole de l'Essence triple (trinitaire) de l'Être : la ligne gauche est le symbole du passé (d’un certain processus); la ligne droite – le symbole du développement futur du processus; la ligne moyenne – le symbole du présent unissant les deux fondements, (éléments principaux) de la Dualité.
Le symbole « Om » indique que tous les processus de l'Être sont triples, c'est-à-dire ils se trouvent dans le développement et dans le dynamisme grâce à la composante active dynamique, unissant le passé et le futur. Ce sont les processus de la manifestation momentanée continue de l'Être, nous influençant directement. En même temps ces processus, étant apparus une fois, ne disparaissent plus. Ils se répètent plusieurs fois qu'assure leur présence éternelle dans le Monde; ils se développent et évoluent. « Om » unit le dynamisme courant des processus (leur transformation dans le plan horizontal) comme le dynamisme en perspective (la transformation, l'Évolution des processus dans le plan vertical). « Om » est une base de ces processus.
Seulement la répétition multiple du son « Om » contribue à arranger l'union de tous les processus dans l'organisme.
Dans la langue russe au mot latin « Om » correspond « От »1 . La lettre russe « т » (est prononcé comme « t » latine) est le symbole de la terre ferme, la matérialisation de l'Être. Cette circonstance indique aussi que toute la manifestation physique de l'Être, des corpuscules élémentaires jusqu’à la personne, se soumet aux lois de la terre ferme – de l'inaltérabilité et de l'union de trois composantes : deux statiques et une dynamique.
Le mot russe « Oм » symbolise quelque peu autre chose.
М est le symbole de la spirale virile, du sperme, du principe viril, actif, de feu, ayant le potentiel énergétique augmenté.
М est la source de la Vie, de son existence et du développement dans l’unification avec le son [ O ]. En réalité on peut traduire le son « Om » comme « Donnant et soutenant la Vie ».
« Om » est aussi inhérent absolument à tous les Processus, il est la source de tous les processus et le garant de leur développement évolutionniste. À propos, dans les langues roumaines et moldaves « om » signifie la « personne »2 .
Vous pouviez être intéressés par les hiéroglyphes placés au début de chaque chapitre. Ils sont reçus par le contact, comme la partie de l'alphabet Spatial. Ont le sens profond et la destination pratique. Convenez qu'ils attirent et charment le regard. Le signe placé au début de l'article « L'aperçu du livre», symbolise le Choix. La partie inférieure signifie l'arrêt de l'Évolution par la personne. Le nombre « p », passant au Tàijitù, – l'éternité de l'Évolution.
Le hiéroglyphe imprimé dans les chapitres 1 et 2 (la Clé), il symbolise la connexion à la Chaîne de Dieu, au Moi Supérieur. Le hiéroglyphe des troisième et quatrième chapitres (le Chemin) est semblable au vaisseau et signifie que la personne (la figurine sur l’arrière, dirigeant le vaisseau) commence à diriger son destin. Elle apprend à trouver la voie juste et sûre dans le tourbillon quotidien, part graduellement du Karma, parce que se soumet à la Triplicité de l'Être (le signe au-dessus du vaisseau qui, comme le fil conducteur, couvre et conduit le navigateur courageux). Le troisième hiéroglyphe (le Travail avec les gens) est l'acquittement du Karma par le travail – par la voie du dévoilement de la Conscience à l’aide du travail avec les gens, en portant l'information jusqu'à eux. Le signe au bas du hiéroglyphe, représentant le larynx avec la flèche, indique cela. Et, enfin, le quatrième hiéroglyphe (le Vol du néocortex) est un oiseau qui vole au-dessus des ondes du monde réel, sous la protection de l'Univers et Dieu. L'oiseau est l'Âme Évoluant qui est liée avec la Conscience. 
Il y a encore un signe de la Doctrine, de l'Harmonisation de la Personnalité, sous la forme de l’œil. On peut déchiffrer l’œil lui-même différemment. C'est le symbole de l'Être, du Champ Énergétique et Informatique Universel omniprésent. C'est encore l'allusion transparente à ce qu'il serait temps de se réveiller, d’ouvrir les yeux (retirer le voile des yeux et du monde environnant) et estimer raisonnablement la situation. Le signe le Tàijitù au centre de l’œil signifie le caractère péremptoire du Choix, devant qui chaque personne est mise par l'Être. Ce signe est le symbole de la Dualité de l'Être à titre du Pendule de la Vie, qu'à personne n'est pas permis d'arrêter. Le nombre « p » – est la constante principale de l'Évolution de la Conscience. Tout le signe de la Doctrine est conclu dans l'anneau symbolisant l'éternité de l'Évolution. Tout cela est perçu par notre subconscience quand nous regardons les signes, et s'inscrit par elle-même sous la forme des programmes, des repères. Pour l'intensification de ce processus il doit copier les signes de notre site3 , les imprimer et accrocher en évidence.
Au début de l'étude du Système de l'Harmonisation vous ferez connaissance seulement avec cinq hiéroglyphes, avec le signe de la Doctrine et avec sept sons magiques – six sons guérissant et le son « Om », c’est-à-dire avec les lettres de l'alphabet spatial immense, inconnu à l'humanité. Il comprend 400 lettres, symboles, sons, dont chacun d’eux a la charge sémantique énorme et a l'incarnation, la réalisation pratique. Par exemple, seulement six signes du premier livre portent l'information, que nous avons pu exposer dans trois livres de la Doctrine Secrète. Les gens ont entendu parler de la présence de l'alphabet spatial, mais seulement il y a des conjectures sur son application pratique.   
Si prendre en considération que plusieurs lettres de l'alphabet cyrillique et de l'alphabet latin sont empruntées de l'alphabet spatial, on peut dire que, en gros, nous lui connaissons. Dans quoi réside son secret, sa nouveauté ? Oui, à proprement parler, pour nous il ne présente ni le secret, ni la nouveauté. Alors, si nous savons presque tout, pourquoi nous ne savons pas se servir de la Connaissance dans le plan pratique, dans quoi se trouve l'intrigue ?    
Et l'intrigue, cher lecteur, est très simple. Dans le Monde Subtil l'alphabet est nécessaire non pour faire les mots et les propositions des lettres et des symboles, dans quoi nous sur la Terre avons réussi beaucoup, en considérant cela comme le « comble de la perfection ». Là chaque lettre, chaque symbole, chaque hiéroglyphe, chaque signe ou le son, ils ont la charge sémantique, et il est difficile de la résumer dans les mots. Chacun d'eux désigne : une notion, un processus, un algorithme, une idée, une catégorie, une loi objective, une image, une association, un aspect de l'Être. Dans la plupart des langues terrestres la lettre signifie seulement un symbole et un son, à l'exception des écritures hiéroglyphiques japonaise et chinoise, où chaque hiéroglyphe a une charge sémantique considérablement plus grande que la lettre. Chaque hiéroglyphe porte la notion, l'image.    
Dans quoi se trouve le problème, vous demandez ? Il faut publier l'alphabet spatial avec l'explication détaillée – que signifie chaque élément, et commencer à potasser cet alphabet. Seulement on réussira comme avec cet étudiant – les amis ont décidé de l’effrayer par la « nouvelle » que dans le programme de l'enseignement on introduit la langue chinoise. Il a réagi par la question : « Quand sera l'examen ? » De la même façon sera avec l'alphabet spatial – nous le lirons, nous l’étudierons et la conscience tranquille nous le mettrons de côté, l’ayant transformé en statique. Combien des épreuves et des examens chacun de nous a passé pendant la vie? Permettez-nous de vous demander, ils nous ont fait intelligents et heureux ? Pas du tout! C’est parce que nous apprenaient à travailler avec l'information comme telle, conclue dans le cadre de la logique formelle, la statique que est en la contradiction avec la vie, est éloigné d’elle!
On peut tirer de cela la conclusion que le niveau d'information, la science et l'érudition ne sont pas les synonymes de la Connaissance, de l'Évolution et de la vie, c’est plutôt leur arrêt. C’est un paradoxe, n'est-ce pas ? Encore quel paradoxe! Il s'en suit que l'alphabet terrestre n’est nullement le flambeau de la sagesse. Depuis quand? Mais dès ce moment quand la personne a déconnecté son néocortex avec la mentalité continue logique lui inhérente, étant resté « l’Homme pensant » selon la forme, mais non au fond. De ce moment son élément natal est devenue la logique formelle discontinue, de qui découle : une lettre – est un symbole, un son et aucunement autrement! Ayant lu cela, vous pouvez imaginer – quelle abîme se trouve entre la lettre de l'alphabet terrestre et exactement la même lettre de l'alphabet spatial. Voici où se cachent les racines de l'affirmation-axiome : « Dieu et la Vérité sont inconcevables! »    
Seulement il faut toujours ajouter à l'axiome : sont inconcevables pour l’homme avec la Conscience dormante et le néocortex déconnecté. Mais la personne n'a qu'à mettre en marche son néocortex, le monde se transfigure directement à vue d'œil. Chaque lettre, chaque symbole, chaque son, chaque événement, ils portent une tout à fait autre charge sémantique. Souvent leur sens prend la signification tout à fait opposée. Il se trouve qu’il ne vaut pas la peine de partir pour la Connaissance à Shambhala ou voler dans l'espace. La Connaissance couvre exactement toute la Terre de la couche de mètre, seulement elle est accessible au néocortex et est inaccessible pour le cerveau du mammifère. Donc la Vérité et Dieu, en effet, se trouvent dans la personne initialement! 
Mais pour le bonheur absolu il nous reste à comprendre les notions « la logique formel » et «la logique informelle ». La logique formel, superficiel est la logique sans connaissance, sans la compréhension critique et sans la création.   
Par exemple, chez la personne dont connaissances sur les échecs ne s'étendent pas jusqu’à « une marche du cavalier », la formule Е-2 – Е-4 ne provoquera absolument aucunes associations et aucunes images. Mais combien apparaissent-elles dans la tête d’un grand maître ? Ce monde de la création entièrement fondé sur la mentalité associative, figurative, il est la logique informelle. Il n'y a Ici aucuns dogmes et orientations inébranlables, excepté les lois objectives, et il est impossible de les « corseter ». Pour que la tentation de mettre tout dans le même sac ne vienne pas, nous ajouterons que la logique informelle ne dément pas la formel et ne la contredit pas, elle en découle. Le monde des sentiments, des images et des associations est fondé sur l'érudition, pour le dire plus exactement, sur les contradictions engendrées par elle. Si seulement plusieurs s’élèvent jusqu'à la reconnaissance de leur présence ? 

1 le signe graphique de la lettre russe « т » est « m ».

2 dans l'espagnol « hombre », dans l'italien « uomo », dans l'anglais « man », dans l'allemand « Mensch ».

 
 
Précédent Contenu Suivant