La nature de l’Âme

La nature de l’Âme

Cette fête heureuse de la chute a tourné sa tête,
Mais il n'y avait plus des forces pour revenir au ciel derechef.

 L'Âme a la base énergétique et informatique. Elle naît grâce à de la « gemmiparité » d'une certaine énergie de Dieu au cours de Son activité mentale. Donc, elle a dans son potentiel toutes les propriétés inhérentes à Dieu : la puissance de vie, mentale (psychique)!
Ses possibilités potentielles se réalisent graduellement, à titre du caillot énergétique, à chaque Niveau de l'Univers. Tels Niveaux dans l'Univers sont sept. En s'attardant sur chacun d'eux, l'Âme se développe, évolue du caillot énergétique le plus simple jusqu'à la Matrice énergétique et psychique de la personne. Dans la mesure de son développement l'Âme construit graduellement l'enveloppe – le corps (d’un corpuscule élémentaire jusqu’à une personne). Comme vous le voyez, ici il y a le Pendule de la Vie, ayant la corrélation de l'Essence énergétique de l'Âme avec sa manifestation physique (matérielle). Si le Pendule sera arrêté, l'Âme se répandra, en se transformant avec le corps en rien, en la vacuité. 
En passant à travers sept Niveaux de l'Univers, en acquérant dans chacun d'eux la certaine expérience du développement, l'Âme la fixe non seulement dans son Essence énergétique et informatique, mais aussi dans le Champ Énergétique et Informatique de l'Univers, en laissant dans eux une espèce de sa trace. Cette trace est rien d'autre que l'hologramme – le carnet de notes d'examen de l’Âme.
Ainsi, l'Âme a un prototype, sa mémoire personnelle dans chaque Niveau, elle est étroitement liée avec chacun d'eux. De plus, l'Âme n'est pas abandonnée à son sort, mais du premier instant de son existence est un objet d'attention de Dieu et de Ses Gens (des collaborateurs des services des Niveaux correspondants du Monde de Dieu). L'Âme se trouve toujours dans l'union avec les flux de la Vie et se soumet à ses rythmes, c'est mis dans sa nature même.
Dans la mesure du développement l'Âme fait le déplacement du Monde de Dieu (le Monde des Vibrations Subtiles ou le Monde Subtil) au monde des vibrations grossières – sur la Terre. Cette transition est nécessaire, puisque seulement dans notre monde l'Âme termine le développement, ayant retrouvé l'enveloppe matérielle! Elle est comme si « transplantée » des conditions de serre en plaine terre. L'Âme sur la Terre termine son développement, forme pour soi-même le corps de la personne et acquiert la interprétation personnelle et la compréhension du monde dans qui elle vit. La Conscience est la partie intégrante de la matière. À la différence de tous les Niveaux de l'Univers, seulement au Niveau le plus bas, dans le monde des vibrations grossières, il y a une liaison de la Conscience avec la raison de la personne. Naît ainsi la forme supérieure de la Conscience, mais cela n’est pas encore la Conscience elle-même développée! Il lui faudra devenir développée. 
Ayant acquis la forme supérieure de la Conscience, l'Âme peut prétendre à l'autoréalisation, à la Vie. Ayant reçu la Conscience Développée, l'Âme avec le corps physique devient immortelle. Ainsi, l'Âme vient sur la Terre seulement pour la Conscience! C'est lié avec ce que dans tout l'Univers immense Dieu et la Personne, seulement ils ont la Conscience. L'Âme voyageait par les Niveaux de l'Univers, elle se servait de la Conscience de Dieu. Depuis qu'elle s'est installée dans la personne, elle doit « d’agir de son propre chef », former la Conscience personnelle – ayant saisi à la volée la Conscience de Dieu, la porter comme la source lumineuse et revenir avec lui à Dieu pour ensuite aller avec Lui côte à côte, mais déjà délibérément!
L'Âme passe le chemin analogue au chemin de l'enfant, en naissant sur la Terre. Après la conception les parents donnent la vie à son enfant. La mère lui porte à terme, après quoi la naissance suit. Puis jusqu'à un an il est soigné – et seulement alors il vole de ses propres ailes, a pleine conscience de soi-même et de la réalité, appelle les parents « papa » et « maman », tend les menottes à eux, fait les premiers pas délibérés vers eux. De ce moment ils suivent le chemin de la vie côte à côte.  
Les étapes de la formation de l’Âme jusqu'à son incarnation à la personne, c’est un stade de la portée. À ce stade elle s'installe confortablement (comme l’enfant dans le ventre), rien ne la menacé. La phase critique pour l'enfant est l'âge puéril, jusqu’à ce qu’il retrouve la Conscience et maîtrise les relations avec ses parents en régime de dialogue. Cette période dangereuse s'achève avec les premiers pas de l'enfant vers les parents. Il les retrouve, en se rendant compte des parents à la fin de la première année de la vie (pour la première fois dès le moment de la naissance), bien qu'ils avec lui fassent un tout unique dès la première minute après la conception. Il n'est pas du tout intéressant pour les parents – comme l'enfant y croit, que il connaît et que il sait. Ils connaissent qu'il faut l'apprendre de nouveau, pas à pas. L'essentiel est qu'il tende les mains et fasse les premiers pas vers eux. Ils passeront ensemble toute la voie ultérieure.
De même la personne, étant venu à ce monde, demeure dans la phase critique de l'existence, jusqu’à ce qu’ait pleine conscience de soi-même et des Parents (jusqu’à ce que fasse les premiers pas vers eux). Personne pour lui ne surmontera cette phase, chacun la passe individuellement. Et non au solitaire, mais ensemble avec ses Parents – le Monde Subtil et Dieu, qui se soucient de nous, sans perdre de vue dès le moment de la conception de notre Âme. Ici, il y a seulement une obstacle – la Conscience de la personne ayant des œillères – à titre de diverses conventions, dogmes et stéréotypes, qui sont érigées par notre monde physique au rang des Vérités sans appel, absolues.    

L'âme mûre (la parabole indienne)
Une fois les élèves ont demandé à Farid :
– On dit que Jésus n'éprouvait nulle douleur physique sur la croix pendant le crucifiement. Comment ce peut-il ? On dit que Mansur souriait quand on lui a coupé les bras et les jambes. Quand on lui a crevé les yeux, il n’avait aucune douleur sur sa face. Comment c'est possible ?
Farid a cueilli une noix verte de l'arbre, l’a tendu à l’élève et a dit :
– Cassez la noix pour ne pas endommager le cœur.
L'élève a répondu que c'est impossible. Farid a demandé :
– Mais est-il possible de séparer la coquille de la noix mûre, n'ayant pas endommagé le noyau ?
L'élève a répondu :
– Il n'y aucuns problèmes avec la noix mûre.
Farid a dit :
– C’est juste. Mais en effet, toi-même, tu as donné la réponse à ta question. Chez la plupart des gens, l’âme s'est soudée entièrement avec le corps. Si blessent le corps, blesseront l'âme. Mais il y a des autres gens; leur âme est tellement libre qu'a le corps comme une enveloppe. En endommageant leur corps, il est impossible de causer du dommage à leurs âmes. Jésus et Mansur étaient les gens semblables à la noix mûre.

Ayant acquis la Conscience, l'Âme doit garder le corps comme la forme intégrante pour la réalisation de la Conscience ; en effet, ayant perdu le corps, elle perd la Connaissance! Mais pour faire cela, l'Âme doit ne pas simplement acquérir la Conscience, mais aussi se lier avec elle. Seulement alors elles peuvent faire son corps parfait et impérissable, deviennent capable de le transforment conformément ses buts et tâches.  
L'étape du développement évolutionniste de l’Âme s'achève par ce que l'Âme revient au Monde de Dieu (à la maison, chez soi) avec le corps physique et avec la Conscience développée. Là, nous ne sommes pas attendus en autre qualité et ne nous accepteront pas. C'est une Personne Harmonisée – un Individu, capable de devenir l’aide véritable pour Dieu. Après l'acquisition par l'Âme du corps, le cycle de son développement évolutionniste s'achève. L'étape suivante est l'Évolution de la Personne et de sa Conscience.
En aucun cas il est défendu de sous-entendre l'arrivée de la personne dans le Monde de Dieu par sa sortie de la Terre (à titre du Ravissement ou quelque « sauvetage » mythique). Le temps de l'Apocalypse donne pour la personne la possibilité (et même l’oblige!) de passer tout ce Chemin, en vivant sur la Terre. L'harmonisation de la personne se passera par voie de la fusion de notre Univers Virtuel personnel avec l'Univers Véritable, et puis – par la transition de la Terre à une soi-disante Quatrième Dimension (ou, autrement dit, par l'arrivée du Monde Subtil sur la Terre). 
Ce n’est pas par hasard que la religion, prise de terreur, attend ce moment, l'ayant appelé « Cour Terrible »! Alors toutes les choses dans ce monde seront appelées par leur nom. Cette découverte pour plusieurs sera un désappointement et un choc terrible en raison de l'absence chez eux, jusqu'à cela, de la finesse de l'âme et de l'intuition. Et qui est l'essentiel, en raison de l'impossibilité de changer quelque chose!   
Il est probable que vous avez déjà compris que notre naissance sur la Terre est une grande responsabilité personnelle – devant Dieu, ainsi que devant toutes les incarnations précédentes de notre Âme! Parce que le stade de la Personne – c’est une période finale dans son développement évolutionniste. Elle vers ce moment a passé des millions d'incarnations et des transformations, mais pendant le stade de l'incarnation à la personne elle peut arrêter son Évolution (ou, qu’il est encore plus mauvais – partir au Néant). 
La personne elle-même sera coupable de cela, laquelle qui a fait l'idole de sa Conscience et de son corps physique et ne peut rien connaître de son Âme! Quoique en paroles elle lutte pour sa propreté et met les chandelles pour son sauvetage (bien entendu, contre les intrigues des forces mythiques sombres, mais seulement non de lui-même). Il ne lui vient pas à la tête qu’elle-même peut perdre son Âme. Elle pense que, étant venu sur la Terre, enfin a reçu la liberté complète, parce que par cela tout est déjà prédéterminé, elle a les coudées franches.
Mais en fait elle a reçu seulement la liberté du Choix : prendre la voie de l'Évolution de la Personne, ayant fait les premiers pas vers ses Parents – ou en effet partir au Néant, s'étant défait en les plus petits composants – l'humus sur qui augmentera la Vie dans l'Univers suivant. Ce ne est pas un épouvantail suivant! Le pour-cent du rebut, de la sélection des Âmes avant leur installation dans la personne (jusqu’à elles sont dirigés par la Conscience de Dieu) est égal au zéro. Le pour-cent des Âmes parvenues à la pleine conscience d’elles-mêmes, liées avec la Conscience, venantes « à la maison », chez soi (au Monde de Dieu avec le corps physique), il est extrêmement petit – les parts du pour-cent. Comme vous le voyez, le rebut est implacable!
En connaissant seulement un ce fait, on peut cesser toutes les conversations sur la grandeur et la valeur de l’humain : 6 milliards des Âmes sur la Terre, elles pour le Monde Subtil et Dieu, c’est une abstraction pure, sont des figurants impersonnels, des enfants pas encore nés qui pensent seulement – soit qu’ils naissent ou qu’ils ne naissent pas! Nous qui sommes connectés à la Chaîne de Dieu, nous avons déjà fait ce pas, c'est pourquoi on se soucient tellement de nous et on s’inquiètent pour nous.  

 
 
Précédent Contenu Suivant