Les limiteurs de la Conscience sont un obstacle et un frein dans le chemin du développement évolutionniste

Les limiteurs de la Conscience sont un obstacle et un frein dans le chemin du développement évolutionniste

            Tels limiteurs sont les stéréotypes – l'attachement de la Conscience aux habitudes acquises, aux idées, aux règles de la conduite, à la perception des gens, au monde, etc., ainsi que leur culture dans la Conscience comme la vérité – le moyen uniquement possible de l'adaptation à la vie changeant.
Nous tous avons les programmes innés héréditaires (les obtentions patrimoniales des ancêtres et de toute la famille), à qui nous sommes connectés du moment de la naissance. Elles se manifestent à titre des réflexes inconditionnels et des aspirations inconscientes du type : « Je veux faire ainsi, mais pourquoi – moi-même ne connais pas ». Ces programmes ont la propriété de se manifester dans la petite enfance pour que les adultes puissent à temps les reconnaître et aider à l'enfant les corriger. Simultanément les enfants connaissent les habitudes de l'acquisition des nouveaux programmes personnels et patrimoniaux nécessaires dans la vie en cours. Avec leur aide, ils apprennent à survivre dans ce monde. Pendant le devenir et le développement de la Conscience, quand la personne commence à comprendre l'importance des habitudes, dans sa Conscience peut apparaître (et apparaît!) l'attachement aux habitudes déjà acquises, l’élévation au rang des vérités péremptoires.  
Par exemple, l'enfant a décidé de devenir un mathématicien, bien que dans l'école les mathématiques n'étaient pas son fort. Il applique toutes ses forces pour apprendre ses technologies. L'expérience acquise est faite au prix de l'investissement des dépenses immenses des efforts physiques et psychiques. Certes, l'expérience acquise à tel prix, pour l’homme sera plus que signifiante. Mais elle-même elle ne trouve pas la réflexion particulière et l'importance dans la Conscience, si elle n'a pas la perspective vitale sur le futur! Seulement à sa présence la Conscience élève l'expérience acquise au culte, en la protégeant. Dans notre exemple, si l’homme a décidé que les mathématiques pour lui est le seul moyen de la satisfaction des besoins d'existence et qu’il périra simplement sans se réaliser dans elle, la Conscience s'attache à l'expérience acquise et l'élève au culte.
De la même façon, il y a aussi dans n'importe quelle situation de vie. Si l’homme en vient à la conclusion que certaine « quelque chose » est vital pour lui, la Conscience, appelé à protéger contre les adversités de la vie, élève ici cette « quelque chose » au culte! Il y a un attachement ou un stéréotype, avec cela la Conscience tombe dans le piège psychologique mis par la personne elle-même. En analysant l'importance de l'expérience acquise, de l’habitude, l’homme a limité le développement évolutionniste de l'expérience, ayant décidé que dans un état invariable l'expérience lui servira toute la vie restée. La vie (à son avis) s'est déjà arrangée, a retrouvé la stabilité, et il, avec l'expérience acquise, s'y est enraciné et s’est réalisé. Par tel moyen simple l’homme a transformé personnellement sa Vie en la statique, l’ayant arrêté par sa Conscience. 
Mais la Vie est un mouvement, et par conséquent, avec le temps l'expérience élevée au culte et la nécessité de vie commencent à s'écrouler dans lui! Tous les châteaux de cartes à titre des efforts joints à la conservation de la stabilité dans la Conscience et dans la valeur de son Expérience s'écroulent. La personne gagne le stress. Durant toute sa vie (à l'orientation incorrecte de la Conscience) la personne construit la grande quantité des châteaux de cartes – des clichés. Ce sont les stéréotypes de la profession, du moyen gagner de l'argent, de l’attitude à l'égard des enfants et des parents, les stéréotypes de l’attitude à l'égard de la carrière, du bien et du mal, du travail et du repos, etc. Nous avons nos stéréotypes – les vérités subjectives pour tous les cas de la vie!
 Les stéréotypes selon la nature sont conservateurs. Et si la personne, en dépit des changements de la vie, ne change pas son attitude à eux, ils se transforment en dogme. Sa mentalité s'appuie entièrement sur les dogmes et les stéréotypes élevés et cultivés par lui. Nous commençons à nous rendre compte de nous-mêmes et les personnes présentes seulement à travers le prisme de nos stéréotypes qui limitent notre Conscience et ne lui permettent pas d’évoluer. Avec cela nous sommes aveuglément persuadés que justement la mentalité clichée est un gage de notre succès dans la vie! L'ensemble de ces stéréotypes compose notre monde intérieur spirituel, une soi-disante largeur d’Âme.
Au niveau de la mentalité la Conscience clichée forme l'Univers subjectif (Virtuel), ce que les psychologues appellent « zone confortable ». Justement elle donne à la personne l'illusion de la foi en sa sécurité, l'assurance de ses possibilités et du bon droit. Le degré du bon droit est déterminé par la grandeur de la zone confortable.       
Pourquoi y a-t-il des problèmes entre les parents et les enfants ? Seulement parce que (à l'avis des parents) les enfants ont l'Univers Virtuel de moindre grandeur, avec une plus petite quantité de stéréotypes. Donc ils sont moins expérimentés et sont moins protégés contre les infortunes de la vie. Les parents tentent de remettre aux enfants l'expérience « précieuse » à titre des stéréotypes et quand ils rencontrent la résistance, ils commencent à être en conflit avec ceux-ci, en implantant les stéréotypes de vive force dans leur Conscience. Le conflit se prolongera jusqu'à ce que les enfants acceptent le « cadeau » imposé. Dans le cas contraire le conflit grandit jusqu'à la rupture. 
La mentalité clichée est la base de tous les conflits, les stress, les échecs : nous sommes bien seulement alors que les événements de la vie s'inscrivent dans notre Univers Virtuel, en correspondant à ses stéréotypes. Si cela ne se passe pas – c'est une tragédie et un stress pour nous. La Conscience limitée est appelée à protéger contre l'incertitude, contre tout ce que n'est pas reconnu par nous comme la nécessité vitale. C'est pourquoi, en recevant l'irritant inaccoutumé pour lui qui n'est pas joint aux éléments de l'Univers Subjectif, la Conscience tombe dans le désarroi! Elle ne trouve pas le point d'appui, et cela provoque la peur, l'irritation, la panique et la nervosité.
La personne reste dans cet état jusqu'à ce que la Conscience construise le stéréotype correspondant à l'irritant donné. Si cela ne se passe pas, nous ne pouvons pas nous adapter à une nouvelle situation, en éprouvant constamment le stress, le manque de confort, la gêne. La mentalité clichée est terrible par ce que la personne, ayant élevé au culte l'expérience acquise, considère que seulement elle est son espoir et le support à la vie. Alors la personne déconnecte automatiquement la Conscience de l'Âme, en croyant que qu'elle sera réclamée seulement dans l'autre monde, mais ici (sur la Terre) seulement la Conscience et l'Expérience sont nécessaire! 
Ainsi donc la personne érige le mur irrésistible entre la Conscience et l'Âme, mais en réalité – entre elle-même et Dieu! Dans ce cas sont inutiles les rites, au moyen de qui elle assure Dieu de sa foi en Lui, sont absurdes les supplications à Lui, ainsi que l'étude des diverses méthodes spirituelles et des pratiques! Nous répétons, ces trucs ne marchent pas avec l'Évolution.
 Il y a seulement une issue – changer la mentalité, libérer la Conscience des stéréotypes, du culte de l'Expérience. Il est nécessaire de détruire le mur entre soi-même et Dieu. On ne peut pas attacher la Conscience aux habitudes, à l'Expérience. N'oubliez pas que votre expérience est signifiante seulement pour vous, dans la situation concrète, puisque elle aide à s'adapter aux nouvelles conditions de la vie. Vous avez acquis l'Expérience – c’est bien! Sachez qu'elle vous sera utile un jour, s'il y aura une telle nécessité.
Mais ne pensez en aucun cas que l'Expérience est une nécessité de vie! Si vous pensez de nouveau que cela est justement ainsi, vous créerez le culte de l'Expérience, ayant dépensé toute votre énergie psychique pour la défense de son importance de vie, ne l'ayant pas laissé pour la Vie elle-même!

 
 
Précédent Contenu Suivant