Les idées-formes

Les idées-formes

Les idées-formes est un des moyens de l'action réciproque avec le Champ Énergétique et Informatique. Les idées-formes sont engendrées par les pensées de la personne, son énergie psychique. Leur destination est matérialiser, réaliser toutes ses espoirs et ses attentes. La matérialisation se réalise à l'aide d'autres gens et des événements assurant l'exécution de ces désirs.
Les idées-formes peuvent exister seulement grâce aux pensées qui les ont engendré. Plus souvent on génère la même pensée, plus potentiel est pris par l'idée-forme, plus viable et de plus en plus actif elle devient. Et en outre la pensée exprimée doit correspondre précisément aux besoins de la vie de la personne, à la réalité objective. Si vous générez la même pensée, mais avec cela vous comprenez que la réalisation de ce désir (de cette pensée), elle vous est nécessaire sans plus, à tout hasard – telle pensée ne sera pas réalisée, vous recevrez quelque chose inintelligible – « ni chair ni poisson ».
L'idée engendrée par la personne, c’est une onde influençant la personne comme l'espace extérieur. Une telle onde selon la nature est continue et infinie. Si elle est entretenue constamment par la même pensée, elle peut se répandre à tout l'Univers.
Il y a deux aspects des idées-formes : les créatrices et destructives. Tout dépend de l'orientation de la Conscience. Si elle est orientée vers les forces créatrices, vers Dieu, les pensées générées ont la tendance créatrice positive. Les idées-formes créées par eux s'installent sur les fréquences de Dieu dans le Champ Universel, donc, réalisent activement les besoins des gens du monde réel. Naturellement, plus est développée la Conscience, plus activement il coopère avec les flux des pensées de Dieu dans les autres Niveaux de l'Univers. L'action réciproque avec des Niveaux plus fins de l'Être assure la satisfaction la plus complète et universelle des besoins de la personne. La personne se réalise entièrement.  
Les idées-formes créatrices (comme toutes les forces claires, créatrices selon sa nature) ne peuvent pas diriger la Conscience de la personne. Elles-mêmes sont dirigées par lui, mais il faut croître jusqu'à cela.
C'est lié avec ce que la Conscience réveillée s'arrache aux sensations subjectives et adopte le Monde objectif, en le connaissant. La personne se sent une particule du Monde immense, coopère avec lui. Sa Conscience est entièrement orientée vers le Monde, vers Ses Lois, vers l'harmonie, et non vers elle-même. La personne devient libre, en se déplaçant à l’aide de la Conscience selon tout le Monde (l’Univers) illimité, en se réunissant avec Lui. 
En ce point, il faut introduire une précision très importante: la personne pendant les dernières 5.000 années s'est accoutumée au lot de l'esclave tellement qu’exprime la volonté de mettre son cou sous le joug des idées-formes négatives, en ayant des œillères. Avec cela elle place en Dieu toutes ses espérances de la libération de l'esclavage, en « les forces claires » et en l’Avènement du Christ : « Le seigneur viendra, le seigneur nous jugera ».1
Ce postulat s'est transformé en pierre angulaire qui est pris pour base de toutes les religions et de la conception du monde de la personne moderne. En cela consiste l'erreur dissimulée en attente de quelques commandements ou des instructions maîtresses, en conséquence des contacts avec la Raison Supérieure. En fait, c’est une pierre d'achoppement.   
L'erreur de la personne consiste en ce qu'elle transfère la méthode de l'action réciproque avec lui des idées-formes négatives (des forces sombres), travaillant selon le principe « Divise et domine! » – sur le style des relations des idées-formes positives (les forces claires). Leur manière de nous aborder est diamétralement inverse. En cas avec les idées-formes négatives c’est un « éparpillement des pierres », en cas avec les positives – c’est un « ramassage ». Les idées-formes négatives savent seulement détruire, mettre la personne à genoux et fouetter, dans le but de lui créer les motivations pour l'Évolution. Le paradoxe consiste en ce que si les idées-formes négatives réussissent à mettre la personne à genoux, l'ayant forcé à évoluer, leur polarité négative varie en un clin d’œil à la polarité positive (selon le fait), parce qu'elles ont mis en marche les processus évolutionnistes créateurs! 
Les idées-formes positives (comme tout le Monde Subtil, avec Dieu à sa tête) savent seulement se soumettre, accomplir nos demandes, en comptant sur notre Choix, et dans la mesure de l'élargissement de la Conscience – exécuter nos commandements. C'est-à-dire elles sont prêtes à saisir et appuyer la personne qui a reçu ces motivations, aider à l’évoluer. Comme vous le voyez, c'est le plus grande « saleté », qu’ils nous ont mis : la personne se met à genoux, en s'appelant elle-même « l'esclave de Dieu », en attendant humblement un commandement d’en haut. Or, pendant ce temps Là, en haut, Ils attendent un commandement d'en bas – de nous.
Le maximum à quoi Ils ont droit, en intervenant dans nos processus, c’est un sponsorat d'information (en régime du dialogue sans faute, avec l'établissement de la liaison en retour)! Notre Système est l'exemple spectaculaire.
Si la Conscience est orientée vers les processus destructifs, est connecté aux vibrations grossières du Champ Énergétique et Informatique et dans sa connaissance du Monde s'appuie sur les divers stéréotypes, les dogmes, les règles (toutes sortes des limiteurs), dans ce cas les idées ont la tendance passive, finale. Elles s'affaissent sur les fréquences basses du Champ. 
Les idées-formes créées par telles pensées s'installent sur les fréquences correspondant aux programmes de la famille qui expriment son expérience passée. Les pensées s'attachent à cette expérience que, finalement, engendre les stéréotypes dans la Conscience et dans la mentalité. Naturellement, le passé est le passé. Il ne peut pas se réaliser dans le présent (et surtout – dans le futur), c'est pourquoi les idées-formes ne peuvent pas accomplir sa destination, elles ne peuvent pas assurer le besoin des gens dans le monde réel. Entre les désirs et les réalités il y a une rupture qu'amène au stress. La Conscience tente d'éliminer cette rupture par voie de la création des nouveaux stéréotypes, des nouvelles idées-formes, mais puisqu'ils sont pointés vers la destruction, tous, à quoi aspire la personne détruisent, y compris l'expérience patrimoniale, sur qui il s'appuie.
L'idée-forme privée du support, elle se déplace dans les flux du Champ, se lie avec les idées-formes identiques des autres gens, en aspirant à créer les biens matériels pas du tout pour « son parent et zélateur », mais pour celui-ci qui possède un plus grand potentiel de l'énergie psychique qui l’alimente. Quand le potentiel de cet « apport d'énergie » baisse, l'idée-forme aspire à augmenter sa ressource de vie grâce à la génération de ces pensées négatives à qui elle est connectée. Et en outre le moyen de l'influence sur les gens (la condition pour le scandale) se trouve toujours.  
Les idées-formes génèrent chez les gens les pensées négatives, en créant autour d'eux les situation qui contribuent à la génération des pensées semblables (non à cause de leurs nocivité, mais uniquement parce qu'elles sont installées dans la latitude des vibrations grossières). Et plus grossières sont les fréquences sur qui l'idée-forme descend, plus négatives sont les idées et les émotions engendrées dans les gens, avec qui elle est liée. 
Les idées-formes destructives pour la personne se substituent à Dieu et Son énergie, l’orientent vers la satisfaction des sentiments et des émotions égoïstes. Toute son attention est orientée vers elle-même, vers son monde subjectif, et par conséquent, tout le Monde pour lui est une illusion totale, un hologramme. 
C’est comme avec des nouveau-nés : les premiers mois de la vie ils sont entièrement concentrés sur eux-mêmes, sur ses processus intérieurs, ne connaissent rien du monde extérieur, l'état intérieur est le plus important pour eux. Dans la mesure de la maturation, en commençant à réveiller la Conscience, en l'orientant vers le grand monde extérieur, l'enfant comprend ses processus objectifs. À cette période il est très important que ses parents se trouvent des bons précepteurs et l’aident à s'orienter correctement dans ce monde, à réveiller la Conscience, et non l’endormir (ce que maintenant se passe bien souvent). 
Malheureusement, la plupart des gens vivant sur la Terre demeure dans la Conscience dormante, orientée vers ses sensations subjectives. Les gens gardent tel état pendant toute sa vie, ne s'étant éveillés jamais. La nature est rusée et sage : elle nous a montré sur les enfants qu’il faut craindre la Conscience dormante. En effet, si l'enfant, en grandissant, a gardé sa concentration intérieure, il ne pourrait rien comprendre excepté la connaissance de ses sensations intérieures. Le grand monde à qui il est venu, resterait pour lui un livre fermé. Nous réussissons à dormir pendant toute notre vie, ayant ressemblé à l'enfant mineur.
La Conscience dormante est avantageuse pour les idées-formes. Grâce à l'ignorance humaine elles vivent, prennent la force et prospèrent. Leur but est emmener la personne au monde de ses sentiments, de ses émotions, de ses jouissances, en inspirant des rêves doux sur « l'empire du sommeil », en le donnant comme le moyen uniquement possible de la réalisation de la vie. Ainsi, les idées-formes se transforment en le maître le plus absolu de la personne et de l'Humanité en tout.
En visant la personne à la satisfaction des émotions et des désirs (qui s’appuient sur ces idées-formes), elles l'emmènent au labyrinthe des illusions, des espérances infinies et des espoirs. En échange elles donnent l'illusion de la vie qui se manifeste dans la satisfaction des instincts animaux. L'amour se transforme, de l'union harmonieuse de l'homme et de la femme, en satisfaction des besoins sexuels. La réalisation créatrice prend la forme du progrès scientifique et technique avec sa percée technologique. En réunissant les conditions confortables de sa vie, la personne aspire à la multiplication dans ses mains des acquisitions techniques de la civilisation, dans cette vanité et cette création fausse passe toute sa vie. La personne meurt, ne l'ayant pas connue elle-même et cette Vie qui existe en dehors de ses sensations subjectives.  
Au sujet de la combinaison du objectif avec le subjectif les philosophes discutent il y a longtemps et vainement. Mais cependant, cela est une manifestation de la même Dualité de l'Être. En naissant sur la Terre, la personne commence à se comprendre elle-même, en se concentrant sur les processus intérieurs physiologiques, elle s'étudie elle-même, son corps et ces possibilités pour l'autoréalisation qui lui sont données par le corps. La personne développe ses sensations subjectives. Ensuite elle fait connaissance avec le monde réel et par l'action réciproque avec lui connaît ses processus objectifs. Le pendule s'est déplacé au point opposé extrême.
Comme vous le voyez, de nouveau il n’y a rien nouveau qui n'a pas été dit: tout la même Dualité. Au niveau de la perception par la personne d’elle-même (du sujet) et du monde extérieur (de l’objet) sa vie passe dans la transition constante de ces contrariétés de l'un à l'autre. Notre tâche (si nous voulons vivre la vie avec succès) consiste à n’admettre que le Pendule de la Vie (le mouvement) soit bloqué dans un des points morts extrêmes (à titre des estimations subjectives ou objectives de la vie). Le mouvement du Pendule entre ces estimations de la perception de la vie doit s'accomplir constamment et continuellement.
Pour atteindre cela, la personne doit, d'une part, connaître maintenant les processus subjectifs psychiques (mentaux) et ces possibilités pour l'autoréalisation qui ils lui donnent. D'autre part, en connaissant le Monde objectif dans l'action réciproque avec lui, par la connaissance de tout l'Univers, déjà à un nouveau niveau de la compréhension, elle peut réaliser dans lui ses qualités et les possibilités subjectives, c'est-à-dire se réaliser soi-même d'une manière créatrice.
Pour peut que le Pendule de la Vie à une fois suivante arrive à un des points extrêmes du mouvement (le subjectif – l’objectif), leur perception et la perception de la même vie commence à se réaliser à la nouvelle spire du développement de la conception, à la spire qualitativement parfaite. Ce processus se prolonge à l'infini. 
Donc, en entretenant le Pendule de la Vie dans le dynamisme, nous remplissons les points extrêmes opposés de son mouvement de la nouvelle impulsion de la Vie, en recevant toujours en échange l’entièrement nouveau mouvement évolutionniste du Pendule de la Vie. Avec chaque mouvement augmente son amplitude, et nous élargissons notre Conscience, nous écartons les limites, les bornes, les échelles de notre zone confortable (ou de l'Univers Virtuel), en le menant graduellement aux dimensions de l'Univers Véritable. C'est ce qui est demandé de nous. Tout le reste, à titre de la vie immortelle en jeune âge florissant etc., nous recevrons en qualité de l'application gratuite. 
Les idées-formes destructives dirigent la Conscience, en créant dans lui l'illusion de la liberté que seulement de la personne dépend la vie et le succès dans elle. Sur les illusions et les sensations subjectives sont édifiées les relations personnelles des gens, ainsi que les relations familiales, publiques, d'État et les obligations mutuelles. Toutes ces orientations et les dogmes ont peur des gens avec la Conscience Développée, c'est pourquoi la science, et l'État, et la médecine, et la religion passent sous silence et cachent l'information capable d’éveiller les gens, puisque cet éveil porte la menace à leur prospérité et à l'existence en général!
Le Champ Énergétique et Informatique (dans la Banque Universelle des Données) contient toute l'information sur chacun de nous, sur l'Univers, sur les processus (sur les Causes) avec qui il nous faudra coopérer, et comment les diriger. Au niveau subconscient chacun possède cette information au volume total. Dans le Monde et dans nous-mêmes, il n'y a rien que nous ne sachions pas. Cependant la Conscience dormante, orientée seulement vers les sensations subjectives, n'est pas capable de lire cette information, puisque c'est la réalité des sensations objectives, c’est le Monde Véritable réel, se trouvant au-delà de la limite de la Conscience dormante. Les voies vers la connaissance de ce Monde sont bloquées par tous les aspects des idées-formes. La science, la religion, l'État sont au service de ces idées-formes.
L'idée-forme est toujours liée à l'activité de l'encéphale. L'épiphyse privée de l'énergie propre change sa structure primaire, sa fonction et, finalement, dégénère. Après elle, l'encéphale, le système nerveux et tout l'organisme dans son ensemble dégénèrent, la Conscience de la personne change (dégénère)! Elle devient de plus en plus statique, s'appuie sur encore un plus grande quantité de stéréotypes, la personne tombe dans la psychose sénile. Sa vie se transforme en limiteurs continuels (« on peut – on ne peut pas », « c’est correct – c’est incorrect »).    
Nous recevons chaque jour des lecteurs-admirateurs la masse des lettres auxquelles, comme si en faisant un reproche à toutes ces choses désagréables que nous avons écrit sur la personne dans « La Doctrine Secrète », les gens écrivent à qui mieux mieux, quels ils sont morals, spirituels et culturels (probablement, à la différence de nous). Ayant lu un tel, nous nous sommes enthousiasmés, croyant naïvement que les choses exposées par nous dans les livres provoquera dans les esprits cultivés au minimum la confusion et la rafale des questions – comment corriger tout cela ? Cependant toute notre éloquence est restée en l'air, sans compter deux ou trois questions molles. Mais en effet, après mûre réflexion, les gens raisonnables des dizaines de milles de qui lisent nos livres, devaient au minimum retourner tout l'espace postsoviétique.
C'est triste que les gens ne perçoivent pas la « Doctrine » avec le Système comme une chose concrète et comme une invitation à agir. Tout cela est perçu comme une des versions, des interprétations des événements et une des variantes de l'augmentation de la spiritualité. Mais la réalité est intransigeante, le tout donné par nous sont les tests pour l'Humanité. Puisque  les tests, apportés encore par Jésus-Christ, ne sont pas accomplis, l'ignorance semblable à la base de « non-action » absolu provoque les contraintes énormes dans le Système Dieu (l’Univers) – la Personne, qui sans acceptation des mesures les plus urgentes doivent frapper inévitablement sur l'Humanité.  
Seulement le coup sera porté non pas du dehors, de l'Espace lointain, du genre de la planète Bernard-1. Le Monde Subtil, après la réception par l'Humanité de la Doctrine Secrète et du Système de l'Harmonisation de l’Individu, a remis le scénario de faire entendre raison de  façon semblable. Alors, si ne pas accepter les mesures pratiques, sera réalisé le scénario de la Noosphère, dont possibilités au plan de la modération de la charge négative ne sont pas du tout illimitées. Selon les événements sur la Terre, à toutes les assurances des présidents des plus grands pays du monde de l'esprit pacifique et à la signature par ceux-ci des traités et des pactes de non-agression de toutes sortes, déjà rien ne dépend pas d'eux. Le fusil est chargé et doit tirer. Le Karma s'inquiétera de cela.
Cette situation peut être résolue seulement par les gens (quand même 2-3 dizaines des personnes), connectés vers le Système et maîtrisants toutes sept parties. Ils doivent créer l'idée-forme personnelle, l'élever jusqu'à une « personne » et l’emmener au-delà de la Noosphère, ainsi que emmener sa Conscience à un plus haut niveau du Moi Supérieur et de l'Univers. Après cela ils recevront le droit de diriger la Noosphère, en retirant d’elle contraintes superflues. Ayant le désir, la personne des moyennes capacités peut apprendre cela du zéro en six mois, c'est pourquoi le problème consiste non pas à avoir des supercapacités, mais en la probité élémentaire envers soi-même, envers l'Humanité et envers Dieu. La personne doit franchir les limites des intérêts personnels (mais pourtant tout les hommes connectés au Système les résolvent en premier lieu) et commencer à penser du Système comme du groupe des gens ayant le désir de vivre en paix et en bonne intelligence. Et en outre il faut s'occuper de ce travail volontairement, sans nos incitations. Si tels gens se trouvent sur la Terre, ils sauveront l'Humanité, si ne se trouvent pas – signifie, l'Humanité n'a que ce qu'elle mérite, cela ne vaut pas la peine. Il reste à ajouter que ceux-ci qui désirent et qui sont prêts à faire tel travail, ils peuvent s'adresser à nous, mais pour cela il faut ne pas travailler « selon le Système », en défendant ses idées jusqu'à la mort, mais y vivre, en luttant pour la réalisation de ses idées jusqu'à la victoire.    
Avec ceux qui sont prêts à la question ainsi posée, nous sommes prêts à partager les connaissances :

Le vendeur des coqs (la parabole de zen2 )
« Un vendeur des coqs de combat dans le marché faisait l'éloge de sa marchandise, en assurant que ses coqs se battent jusqu'à la mort.
L'acheteur lui dit :
– Vends me mieux tels qui se battent jusqu'à la victoire! »

Le Système n’oblige personne à rien. Celui qui a décidé que c'est au-dessus de ses forces, ayant cessé les occupations selon le Système, peut les interrompre à n'importe quelle minute pour continuer à se battre passionnément jusqu'à la mort. Le socium enseigne soigneusement et avec enthousiasme à faire justement cela, en vous vendant par les médias, par la science, par les diverses doctrines et par les Saintes Écritures des « coqs », qui savent se battre seulement jusqu'à la mort! Votre choix définit la direction de votre processus de vie et ne peut être soumis à la critique ou à la discussion. Mais en cas de la capitulation, vous ne pourrez plus demander le rapport de quelqu'un pour n'importe quels résultats, vous ne pourrez pas demander de l'aide!   
Par quoi est provoquée telle notre attaque ? Vous, ayant lu « La Doctrine Secrète des jours de l'Apocalypse », connaissez que tout dans ce monde se soumet aux programmes définis créés par les pensées – par les créatrices, ainsi que par les négatives. Le pensée dirige tout le monde. L'idée est liée à n'importe quelles actions de la personne et de toute l'Humanité. Seulement une personne est responsable devant elle-même de ses actes et de ses actions personnels, elle répond par sa vie, et l'Humanité répond pour les actions du groupe des gens (des pays), et aussi par sa vie. Selon la latitude, le pensée peut être limitée par la Conscience de la personne ou est répandue au niveau de la subconscience, illimité selon ses bornes, mais remontant à la latitude des idées créatrices et elle existe seulement dans cette latitude. Justement dans la subconscience se réalise le lien avec le Monde Subtil et Dieu.  
En vivant sur la Terre, la personne par sa pensée s'attache involontairement au monde réel, accessible à sa Conscience, et donc, elle pense et agit conformément aux programmes qui la remplissent. Eux-mêmes les programmes est un condensé original d'énergie, qui prend sa place dans le Champ Universel – crée son Égrégore. Les pensées du même type des gens s'unissent à l'égrégore total. Par là les gens déjà au niveau subconscient reçoivent la compatibilité psychologique – réalisent les programmes identiques de la Conscience. Si les programmes se distinguent, les gens, par sa Conscience, sont connectés aux différents égrégores, et c'est pourquoi il n'y a pas de fondement total pour le travail de la pensée. Ils ne peuvent pas trouver le terrain d'entente.
Durant sa longue histoire, les gens ont réussi à créer dans la Noosphère le puissant égrégore agressif grâce à qui éclatent les différends nationaux, les guerres, les révolutions etc. La propriété des programmes créés par la pensée, est tel : ils peuvent être supprimés seulement par la pensée de la tendance opposée, avec le potentiel égal. Cela signifie que si nous voulons supprimer dans le Noosphère les programmes, pour ainsi dire, de la guerre, nous devons créer ensemble l'égrégore correspondant qui résistera à l'égrégore de la guerre.
Toute l'Humanité seulement parle paix, mais n'a fait rien pour assurer cette idée dans le Champ Énergétique et Informatique. Les appels à la paix, sans sortie au-delà de la Noosphère, sont semblables au susurrement de moustique, ils restent sans écho. C'est pourquoi, si vous voulez en effet avoir la vie clair et sans problèmes, il est temps de passer de la parole à l'acte, de quoi nous parlons constamment. Il est temps d'oublier les ambitions personnelles, les prétentions et venir en aide à l'Univers, plus exactement, il est temps de construire l'Univers conformément aux idées créatrices. Le problème est que le logiciel donné peut être créé seulement par les gens dont l'Âme est privée des vices. Si la personne dont l'Âme est remplie des vices, a les idées créatrices, toutes ses intentions ont le potentiel bas et restent au bas niveau, c'est-à-dire dans la Noosphère, dans qui il ne leur suffit pas le potentiel même pour la réalisation personnelle. Les programmes avec le potentiel agressif les suppriment simplement. C'est pourquoi il est temps de finir de jouer à la spiritualité, il faut la confirmer par nos affaires, s'étant uni au Système des gens harmonisés et édifier la vie joyeuse, claire. Dieu vous donnera ce que vous ferez, rappelez-vous ! Le « rien » ne peut pas naître de « rien ». 
Pourquoi nous écrivons si tranquillement tout cela ? Parce que nous sommes prévenus et protégés. En cas de la menace sera indiqué le point sur la carte, où nous devons arriver encore avant l'apparition du cataclysme thermonucléaire. Naturellement, par la chaîne de coureurs nous devons prévenir tous les autres. Qui prévenir ? Seulement ceux-là qui se sont vérifiés dans l'affaire commune et absolument par l'argent, et certes, qui ont gagné l'argent pour le voyage. Ainsi que ceux-là qui ont pris soin de la création de l'égrégore total du Système – le fil conducteur dans ce monde. Si cela n'arrive pas, tout périront dans le cataclysme mondial, indépendamment du fait s’ils sont connectés au Système ou non!
En attendant il se trouve que le Système est seulement notre création et tous, qui lui est connecté, continuent à se soustraire à la cause commune et à vivre avec la vie d’un « homme juste » selon les programmes de la Noosphère, mais aucunement selon le Système. Comme le Monde Subtil prévient, il reste peut de temps, 10 – 15 ans, ensuite commenceront les processus irréversibles et l'Humanité ne sera pas sauvée par aucuns programmes!

1 les vers du grand poète russe Nikolay Nekrassov (1821 – 1877).

2 le zen est une forme de bouddhisme qui insiste particulièrement sur la méditation, ou « illumination intérieure ».

 
 
Précédent Contenu Suivant