Chapitre 6 - La clé vers l'Univers

Chapitre 6

La clé vers l'Univers

Celui-là qui sait comment apprendre, il sait assez beuacoup.                                                             

H. B. Adams1

Dans le chapitre précédent on disait que l'Évolution sous forme du Pendule de la Vie assiste dans le développement de n'importe quel processus. On peut l'appeler comme le corps ouvrier, ou le moteur éternel des processus de tous les Niveaux, en commençant du corpuscule élémentaire et jusqu'au système de l'univers, dans qui notre Univers est un grain de poussière microscopique. Seulement l'Évolution assure l'existence éternelle des processus de toute sorte. Justement grâce à elle, la Vie elle-même est infinie.
La personne est devenue mortelle seulement pour cette raison qu'a arrêté l'Évolution dans elle-même, dans sa Conscience, l'ayant « mis à la terre », à ses sensations subjectives. Le subjectivisme est devenu la base de sa vie. La médecine moderne faisant la description anatomique de la personne, existe grâce à ce que s'appuie aussi sur ces lois. La personne est transformée en amas d'os, des muscles et des tendons.
L'académicien Kapitsa2 dit en son temps au sujet de la science: « Le savant, ayant fait une grande découverte, peut se servir de ses fruits toute sa vie restée ».

L'aiguille dans la meule de foin
Une fois, on demanda à un homme de sciences, en quoi consiste le secret de sa sagesse, en quoi il voit la différence principale entre la raison personnelle et la raison des autres gens. Il réfléchit pour quelque temps, et puis répondit :
– Si les gens cherchent l'aiguille dans la meule de foin, la plupart d'eux s'arrêtent d'abord qu’ils la trouvent. Mais je continue à chercher, en découvrant la deuxième, la troisième et, probablement, si j’ai beaucoup de la chance, même la quatrième et la cinquième aiguille. 

En cela consiste le sens de l'arrêt de l'Évolution, à l'aide de la mentalité stéréotypée (clichée) de la société et de l'Humanité en tout. Les grandes découvertes sont élevées instantanément au culte absolue (se transforment en statique, en dogme) et sont exploités impitoyablement. Des collègues moins chanceux construisent à leur base toutes les études ultérieures des processus de vie. Newton3 a ouvert la loi de la gravitation, a déduit les lois fondamentales des mobiles (les lois de la dynamique physique), après quoi toutes les études des processus de vie ont commencé à s’attacher justement à elles (même là où elles ne fonctionnent pas).
Les lois de Newton sont belles, mais ils décrivent le dynamisme aux vitesses insignifiantes. Là où les vitesses s'approchent de la vitesse de la lumière, et surtout l'excèdent – les lois du Newton ne fonctionnent pas! Leur application irréfléchie à titre de l'argumentation pour la solution de toutes les problèmes mène à sa description déformée, et par conséquent, à l'arrêt artificiel du processus. Au niveau de grandes vitesses les lois d'Einstein, sa théorie de la relativité générale (la théorie de l'action réciproque des champs) doivent fonctionner. On doit étudier déjà la forme radiale de la vie qui se fonde sur les vitesses excédant la vitesse de la lumière.
La personne par essence appartient justement à cette forme de la vie, puisque les cellules de son organisme comprennent les molécules et les atomes, mais à eux passent les processus où les vitesses de la puissance sont comparables à la vitesse de la lumière. C'est pourquoi la médecine doit étudier et restaurer dans la personne les processus liés au mouvement des structures élémentaires de l'organisme, – soi-disants processus énergétiques. Justement ils font la base de la vie de la personne. La perturbation de ces processus mène à la casse des structures cellulaires et donc à la maladie. Les processus énergétiques font la base de l'activité psychique de la personne, mais leurs lois décrivent les mécanismes de sa mentalité et de la Conscience.   
Justement une telle conception incorrecte de la science de l'étude de la vie et de la personne a formé dans la société la relation anormale à la santé, à la place de la personne dans la société et dans la Vie. La personne se croit roi de la Nature, l’appelle sauvage, en en comprenant d’elle-même son esclave, en voyant dans elle son adversaire et même l'ennemi! Toutes les prétentions au règne sont réduites au droit de l'écraser et briser, sa Mère. La Nature, au contraire, a créé la personne universelle, ayant mis dans elle tout ce qu'elle possède. La formation de la personne et de son Âme se passait avec le soin infini et avec l'amour, par les mains des Gens concrets.
Seulement en connaissant la Nature et étant bien disposé envers elle, ayant la tendresse réciproque, le soin et l'amour, la personne est capable de se connaître elle-même. Et cette connaissance passe par une nouvelle vision du Monde, par le changement de la mentalité. Ceux qui réussissent à échapper des étaux de la mentalité stéréotypée subjective, ces gens ont connu la Vérité et tentaient de la porter jusqu'à l'Humanité. Mais le sens de la Vérité est cachée dans la même personne. « Le chercheur c’est exactement ce qu’on cherche ». La science dort et ne donne pas à la personne des recommandations exactes et concrètes, comme ouvrir la Source de la Vie dans elle-même et comme profiter de cela. C'est pourquoi chacun de nous devra se guider sur le compas intérieur – l'Intuition, qui découvre ses possibilités illimitées seulement à la libération de la Conscience des stéréotypes. 
Justement l'Intuition développe les sensations intérieures de tous les processus se passant à l'intérieur de l'organisme, ainsi qu'en dehors de lui. Seulement l'Intuition développe les sensations des Lois de la Nature et aide à la personne à régler les processus intérieurs à l'unisson avec les extérieurs. En se connaissant constamment elle-même et le Monde, en s'appuyant sur la Conscience Développée et sur l'Intuition développée, la personne prend la voie évolutionniste infinie du développement et par conséquent, entretient constamment dans elle-même le Pendule de la Vie, en se faisant immortel et éternel.
L'équation d'Einstein (Е = mc2) indique que n'importe quelle substance est simultanément l'énergie qui est, à son tour, la partie d'une certaine substance universelle étant l'énergie (la vibration) primaire. Cette énergie universelle comprend tout l’Être dans l'Univers. Grâce à elle la Vie existe. La transformation constante évolutionniste de l'énergie universelle assure l'éternité de la Vie.
L'énergie universelle en soi est double. Les composantes de la Dualités sont la substance et l'énergie. La transition mutuelle de ces substances, de l'un à l'autre, est la caractéristique dynamique de l'Être.
Suivant la théorie d'Einstein, la personne représente l'ensemble des champs énergétiques complémentaires qui coopèrent avec le corps physique au niveau cellulaire. La vie et la santé dépendent de la substance vitale imperceptible qui est capable régénérer et recouvrer tous les éléments et les structures du corps. Parce que ses cellules représentent l'ensemble de diverses molécules unies par le lien très difficile des champs énergétiques coopérant l'un avec l'autre. Ce système énergétique est dirigé et est entretenu par les flux de la force vitale entrant à l'organisme du dehors, par les voies (les méridiens) énergétiques spéciales.
Les flux énergétiques du corps de la personne se spécialisent selon ses fonctions. Les uns d'eux dirigent la physiologie totale de l'organisme, influencent directement les glandes endocrines et dirigent l'état du système endocrinien. Les autres assurent la saturation d’énergie dans l'organisme, en dirigeant l'immunité. Les troisième assurent l'activité vitale des cellules, etc. La présence de la santé, ainsi que l'apparition des maladies, elles sont déterminées justement par l'état de ces champs.
Notre état psychique et le caractère de nos pensées ont une influence énorme sur ces flux universels. Le degré de la compréhension et de la conception de la corrélation des processus énergétiques et de la physiologie du corps, et au total – la compréhension de la corrélation de la substance et de l'énergie, c’est la clé vers la compréhension de la corrélation entre la personne et Dieu, entre le Néant et l'Être. Ou, comme on dit souvent, – vers la compréhension de la mission de la personne sur la Terre.
Justement l'aspiration à la connaissance dans ce domaine change par extraordinaire notre conception du monde, élargit la Conscience. Il faut noter que la Conscience est aussi l'énergie, comme tout le monde, et est lié directement non seulement au corps physique (en étant son produit) et à ses organes, mais aussi directement aux cellules de l'organisme, aux molécules de l'ADN. En développant ses sensations des processus énergétiques dans l'organisme, la personne peut comprendre non seulement les cellules et leur structure (ayant réglé avec eux la liaison en retour). Elle peut se comprendre, sentir les molécules des cellules et même leurs atomes, en corrigeant leur mouvement et la structure.
Ainsi, la Conscience dirige directement la santé, en le stimulant, ou, au contraire, en provoquant n'importe quelles maladies. N'importe quelle maladie – c’est un résultat de l'ignorance de soi-même et des processus énergétiques principaux à l'intérieur de l'organisme.
Notre Système donne à la personne les habitudes les plus simples de la gestion de ces processus, développe la capacité de les sentir et les corriger, mais non sous forme de l'ouverture de quelques supercapacités, mais à titre du processus de formation, du didacticiel, selon le principe : « du simple vers le complexe ». Mais les supercapacités s'ouvriront par soi-même, chez chacun terme à terme.
La Conscience que se développe constamment – c’est une Source de la Vie. Seulement une telle Conscience aide à connaître les Bases de l'Univers, pied à pied, de proche en proche. Précisément la Conscience Développée est le sens de la Vie, Sa Vérité!  
Quelques représentants du genre humain ont pu connaître la Vérité, mais justement elle inquiète chacun de nous. L'erreur de l'Humanité et de sa science se trouve dans ce qu’on cherche la Vérité dans l'Espace, dans les connaissances sacrales des anciennes civilisations, dans le micro-univers. Mais la nature n'est pas tellement stupide, ayant donné à la personne le don de la vie, pour cacher son sens au bout du monde! Le sens de la vie se trouve dans chacun de nous. Nous recevons les connaissances exhaustives sur ce processus à la naissance. Dans l'Univers il n’y a rien tel que nous ne savons pas d'avance, initialement. La ruse de la Nature consiste en ce qu’elle donne graduellement ces connaissances. Au grand regret de plusieurs gens, ces connaissances sont dispersées sur la Terre fragmentairement. Cela se fait intentionnellement pour nous forcer à évoluer en cours de la recherche constante.
En communiquant et en travaillant avec les gens connectés au Système, nous ne cessons pas de nous étonner des ravissements de la personne, quand après les recherches de plusieurs années de la Vérité (à titre des connaissances, des doctrines et de tout ce que se trouve dans le monde extérieur), ayant parcouru beaucoup de pays par terre, elle se trouve elle-même, après tout, sans sortir de la maison!
Et ce que la Vérité reste encore cachée, non trouvée, cela dépend seulement de vous-mêmes. Pour comprendre ce processus, nous examinerons les schémas. On propose à votre attention trois schémas :

  • Le schéma № 1 – le Développement évolutionniste d’Âme;
  • Le schéma № 2 – la Désignation conventionnelle, schématique, des vibrations de la Vie et de l'Évolution dans le développement de la Conscience;  
  • Le schéma № 3 – la Dépendance des gens des idées-formes de la Noosphère et la nécessité de l’évacuation de la Conscience en dehors de la Noosphère, au Monde de la Conscience Propre.

    .


    Le schéma № 1


    Le schéma № 2


    Le schéma № 3

1 Henry Brooks Adams (1838 – 1918) fut un historien américain.

2 Pyotr Leonidovitch Kapitsa (1894 – 1984) est un physicien russe, prix Nobel de physique en 1978.

3 Isaac Newton (1643 – 1727) est un philosophe, mathématicien, physicien et astronome anglais.

 

 
 
Précédent Contenu Suivant