Sur la destination de la personne

Sur la destination de la personne

À partir de l'amorçage sur la Terre du progrès scientifique et technique, à partir du développement de l'intelligence, chez l’homme on activait l'intérêt pour sa mission sur la Terre et pour le sens de la vie en général. N’est pas de secret que la fortune a de la bienveillance pour uns gens, en leur donnant la santé, le bonheur et le succès dans toutes les affaires et les initiatives. Les autres, pour recevoir au moins la centième part de ce gâteau, il faut faire les efforts mille fois plus grands. Il y a à la fois la question sur la justice du Créateur, et y a-t-elle, cette justice ? En effet, l’être humain est le sommet de la création créée à l'image de Dieu, et on pourrait penser qu’il est digne de la vie heureuse. Il n’y a pas de doutes à propos de cela, seulement il recevra la récompense sur le finish, et non sur le départ! Cependant, plusieurs ne pensent pas encore à prendre le départ.
Les gens, ayant considéré cette question sous tous ses aspects, finalement, en sont venus à la conclusion que le destin de chacun de nous dépend, en plusieurs cas, du choix juste du Chemin de vie, qui est préparée à la naissance. Si tu as deviné – tu mets dans le mille, n'as pas deviné à la fois – cherche l’issue juste pendant tous la vie! Plusieurs le croient et cherchent. Il y avait des « spécialistes », qui, comme ils assurent, ont deviné le chiffre de la Bible et aident à la personne à comprendre sa mission. Ils annoncent, pour la somme rondelette, dans quelle profession elle est condamnée au succès et à la prospérité, de plus, pour la propreté de l'expérience, ils ne recommandent pas d'entreprendre quelques pas dans cette direction. Et en effet, si vraiment c'est le destin, tout doit s'accomplir par soi-même. Les gens qui ont reçu une telle orientation personnellement aux mains, disent plus tard qu'ils ne rencontraient pas de tromperie plus insolente!
Convenez que nous étudiions cela: le communisme promis, après 20 années n'est pas apparu dans l’URSS, bien qu’on faisait les efforts improbables pour son arrivée. Quant à la mission, tout dépend de ce que la personne sous-entend par cela. Et elle se proposait la voie la plus facile pour l'acquisition de la prospérité sur la Terre. Pour la recevoir, il est nécessaire de réussir dans quelque chose concrète, tangible. La personne cherche l'affaire à son goût, aspire à travailler par sa vocation, faire ce qu’on fait le mieux possible. Mais au fond – elle se laisse aller à la facilité – grâce aux travaux de ses prédécesseurs – les réalisateurs anciens d’Âme). 
Ainsi, les conversations sur la vocation, sur la mission sur la Terre, c’est une protection verbale de la paresse personnelle. La personne elle-même en effet vaut beaucoup, c'est un diamant jeté dans un tas de fumier! Quelque facette de plusieurs mille s'est trouvé non sali, et voilà elle brille! Mais pour que brille les autres – il faut travailler, il faut les essuyer. Alors il ne faut pas chercher la mission, mais tu choisiras pour soi-même justement cette affaire à la réalisation de qui tu présentes maintenant l'intérêt et la valeur pour l'Évolution et pour Dieu. 
Il y a une définition connue de tout le monde, sur ce que doit faire la personne qui est venue à ce monde : il suffit de planter un arbre, de construire une maison et d’élever un fils. Tous nos livres parlent en réalité sur les mêmes sujets. Par exemple, dans le temps il y avait populaire un slogan : « Un esprit sain dans un corps sain! » Résonne avec force et d'une manière vivifiante. Mais c'est une variante diminuée. Dans l'état complet cette idée a l’air suivant: « Un esprit sain dans un corps sain – c’est une chance rare ». À ce sujet il y a encore une sentence précieuse : « Celui-là est faible de l'esprit, à qui la richesse passe au-dessus de la tête ». Il faut comprendre la richesse comme le succès, la santé, l'Évolution, la Vie éternelle. 
Pour recevoir tout cela, il est nécessaire de « planter » dans la Conscience l'arbre (la verticale évolutionniste sur le schéma № 1), de monter par la Conscience au-delà des idées-formes de la Noosphère, s’étant libéré de leur dépendance. Puis « construire la maison », ayant reçu l'enregistrement au niveau des Êtres Célestes dans le Monde de Dieu (dans le Monde des Causes). Et, enfin, « élever le fils » – augmenter de 2–5 pour-cent, quand même jusqu'à 60-65 %, ayant retrouvé, en passant, l'immortalité physique réelle! En outre, il faut aider dans la croissance des autres gens et des Âmes qui vivent dans les animaux domestiques. Nous nous mettrons à parler de cela dans le deuxième livre.

 
 
Précédent Contenu Suivant