L'évolution d’Âme

L'évolution d’Âme

L'Univers réel a la forme du globe, le quartier général de Dieu et Son Monde se trouvent dans le système planétaire de Sirius. Ce Monde diffère de notre par la forme de la vie et de la mentalité. La forme de la vie dans le Monde de Dieu est radiale. La mentalité de Dieu et des gens de Son Monde saisit pratiquement tous les processus, dans le Néant ainsi que dans l'Être. Justement dans ce Monde naît notre Âme, naît la Vie.

L'étoile double Sirius

Notre « ossature » est radiale, manifestée, réalisée dans l'Âme de chacun de nous. L'Âme fait la base de la personne. Elle représente l'ensemble des programmes du Développement Véritable et chacun aspire à les diriger. À toutes les époques l'Âme était et elle reste une énigme pour les gens. Il y écrit beaucoup sur elle, mais excepté l'affirmation qu'elle contient l’étincelle divine, tout le reste sont seulement des suppositions et des versions! Et cependant, nous sommes redevable à Dieu même de notre naissance. Maintenant on peut entendre à tous les coins de rue que le pensée est matérielle. C'est justement cela. Mais si elle est matérielle chez nous, sur la Terre, au niveau du Dieu elle est encore beaucoup plus matérielle! L'objet du soin et de l'attention fixe de Dieu est l’entretien en bon état du Pendule de la Vie, c'est-à-dire la garantie de la transition continue mutuelle de deux composantes de l’Univers (l'antimatière – la matière) et le développement évolutionniste du processus donné. Grâce à ce travail qui ne s’interrompe pas, tout l’Univers manifesté existe, la Vie existe. Dieu a un instrument – l'énergie de la pensée (l'énergie psychique, Son Saint-Esprit).
Au travail intensifié intellectuel de Dieu se forme le superflu de Son énergie psychique. Mais à la différence de la personne sur la Terre, ce superflu ne disparaît nulle part, mais « se détacher », vole de ses propres ailes. L'énergie détachée est une ébauche, un semi-produit pour la formation d’Âme. Dès ce moment commence son développement évolutionniste dont but est de recevoir le droit à la Vie. La vie est toujours liée à quelque porteur, l'objet matériel. C'est pourquoi, en se réalisant pour la vie, l’Âme aspire à se matérialiser, c'est-à-dire à acquérir le corps physique. Puisque dans le monde de Dieu le porteur de la vie est la forme radiale, la vie Là selon sa latitude de la manifestation est illimitée.
Cela signifie que le porteur de la forme radiale se trouve concentré dans un certain volume, mais en même temps – se trouve dans tout l'espace. C'est pourquoi la vie dans le Monde de Dieu a la plus grande amplitude de son rythme. L'Âme à ce Niveau – est simplement un amas d'énergie. Sa matérialisation commence dans un Niveau plus bas. Elle accepte (« se met sur le dos ») la forme physique de la particule corpusculaire, tellement menue que l'on ne peut pas l'examiner à l'aide du plus puissant microscope électronique. On ne peut pas la découvrir et enregistrer par aucunes études, par aucunes expériences, ou aucuns appareils. En descendant sept Niveaux de l'Univers, l'Âme acquiert l’enveloppe physique de plus en plus dense, la forme. Et non simplement acquiert, mais apprend à la construire et entretenir, la diriger. Elle passe le stade des photons, des électrons, des protons etc. Puis l'Âme apprend à exister dans les systèmes – l'atome, la molécule ...
          

Le mouvement de l'électron       Un atome d'hélium                     Représentation 3D d'une
                                                                                                           molécule de saccharose   

 

  

Le cristal du quartz                  Le minéral fluorine                       Les plantes et ses fleurs

                        
     

Le tilleul                                        Virus de l'herpès                      Ciliés
                                                         
   

Araignée                                                Millipède            Crustacé (Homard)

 

      

Le merle d'Amérique                  L’alligator de Chine                       Un lion

   En continuant à perfectionner sa forme et son contenu, l'Âme se matérialise dans les cristaux, les minéraux, puis dans les plantes, dans les arbres. Et seulement après cela elle commence à maîtriser la vie dans la forme albuminée de l'existence : dans les virus, dans les microbes, dans les unicellulaires (les amibes, les ciliés). Puis il y a les insectes, les poissons, les oiseaux, les reptiles, les animaux.
Ayant vécu quelques vies aux animaux domestiques, l'Âme s'approvisionne des programmes de l’humain, crée la « banque de données », en copiant les programmes de tous les gens, à qui à celle-ci il faut se heurter.
Seulement étant descendu au monde des énergies grossières, l'Âme acquiert une certaine indépendance, ayant reçu la Conscience de la Personne (comme la forme universelle de la vie biologique).
L’Âme passe la Voie évolutionniste de son développement selon la composante matérielle de l'Univers (des corpuscules élémentaires jusqu'à l’homme), étant entièrement dirigée par la Conscience, par la Volonté et par la Pensée de Dieu. Avec cela l'Évolution d’Âme dans le monde réel s'achève. Se détache la nécessité du remplacement fréquent de l'enveloppe d’Âme, c’est donc que se détache la nécessité de la mort de son porteur – de l’homme!
À mesure que le corps physique se condense, l'amplitude des rythmes de la vie diminue. La partie de l'énergie de vie d’Âme est éteinte par le corps physique. À la transition du Niveau au Niveau de l'Univers les rythmes de la vie s'éteignent de plus en plus. Ses fréquences deviennent de plus en plus grossières.
Sur le schéma № 2 les vibrations s'éteignant de la vie (l'approfondissement d’Âme au monde réel) sont montrées par la ligne rouge sinusoïdale. Dans la latitude des vibrations fines, les plus grandes fréquences de la vie, se trouve le Monde de Dieu (le plan jaune) – la base de la pyramide, le lieu de naissance d’Âme. La pyramide symbolise le Développement de la Conscience, qui naît dans le monde des vibrations grossières et atteint du développement maximal dans le Monde de Dieu (dans le Monde des Vibrations Subtiles). C'est pourquoi la base de la pyramide se trouve en haut.
Dans le monde des vibrations s'éteignant de la vie (sur le schéma c’est la pointe de la pyramide) se trouve la Terre donnant à l'Âme la forme physique universelle – le corps de l’humain. Justement dans cette latitude naît la Conscience capable d'évoluer, d’augmenter sa dimension, en régénérant par cela même dans la personne les vibrations s'éteignant de la vie.
Comme on voit sur schéma, le Monde de Dieu –c’est seulement un dixième pour-cent de la population de l'Univers au nombre de l'unité avec 10 milliards de zéros (la proportion standardisé pour notre Univers – 0,1 à 99,9). La Terre dans ce colosse a l'air très modeste, s'étant perché sur le bas de la pyramide – sur sa cime, dans le monde des processus grossiers s'éteignant de vie.
L'unicité de la Terre consiste en ce qu’elle est la seule planète dans l'Univers, qui donne à l'Âme le corps absolu de l’humain. Dans la Terre la Conscience naît et commence son processus évolutionniste. Justement ici la personne tente de recevoir le droit à la vie sous la forme radiale, apprend à acquérir la Vie Éternel.
Notre Terre est la seule planète dans l'Univers sur qui prend le départ la Vie. Elle est seul pour cette raison que l’énergétique de Dieu et de tout l'Univers est suffisante pour l’entretenir seule! En effet, elle est disposée dans la latitude (dans la dimension) des fréquences s'éteignant de vie, et pour le maintien de la vie dans cette partie de l'Univers on demande une grande dépense énergétique de Dieu!
On peut dire que nous, les gens vivant sur la Terre, nous sommes le jardin d'enfants de Dieu et de tout l'Univers! Dans autres planètes de l'Univers les gens – les originaires de la Terre ou des planètes autrefois accomplissant sa fonction. Les planètes de l'Univers n'entrant pas dans notre Système solaire, appartiennent aux autres Niveaux de l'Univers. Les gens qui vivent sur eux évoluent aussi, mais chez eux cette Évolution va très lentement. En outre la transition au Niveau plus haut est possible seulement en présence de l'impulsion suffisante évolutionniste de la Conscience, qui a la propriété de se diffuser graduellement avec le temps.
C'est pourquoi les habitants des autres planètes de l'Univers, en aspirant à l'Évolution, ils sont obligés de venir, pour la renaissance, sur la Terre pour recevoir ici l'impulsion pour son départ ou l'Évolution ultérieure. Toute cette masse inimaginable des gens (l'unité avec 10 milliards de zéros), à l'exception du Monde de Dieu, a pris la queue pour de nouveau venir sur la Terre et amorcer le processus du développement évolutionniste.
Et seulement quand la personne atteint la forme radiale de la vie, et c'est le septième (dernier) Niveau de l'Univers, son Âme reçoit le droit à la Vie, reçoit quoi que le permis de séjour dans l'Univers. Seulement dès ce moment dans le Monde du Dieu on commence à la traiter d'égal à égal. Ils la remarquent. Comme vous le voyez, dans le Monde de Dieu personne ne feront pas grand cas de nous (ceux qui n’ont pas reçu le droit à la Vie, ils sont pour eux une abstraction pure – personne et rien). C'est pourquoi tout qu’il est nécessaire pour notre  vie et santé, nous devons apprendre à la prendre par nous-mêmes, à l'aide des études. Pour cela par nous, à tous les gens de la Terre, on donnait le Système de l'Harmonisation de l’Individu et de la Santé. Son but est développer dans la personne l'indépendance, la flexibilité de la Conscience, le savoir-faire de devenir le guérisseur pour soi-même et développer le sens de la responsabilité de la vie personnelle.

Maintenant nous parlerons concrètement de l'Évolution des Âme (le schéma № 1). Ce processus comprend 2 étapes.
La première étape est liée à l'acquisition de l'expérience de la vie dans le monde réel. L'Âme reçoit l'expérience de l'incarnation matérielle, comme on disait déjà, des particules corpusculaires de l'Univers. Sur le schéma la courbe descendant de la parabole « l'Évolution d’Âme » correspond à cette étape. La voie évolutionniste d’Âme et de la Conscience passe par la Verticale, sur qui sont situés les Êtres Véritables de la personne. Au départ il y a le voyage d’Âme en bas et puis elle revient, déjà avec la Conscience, en haut, suivant ses propres traces! La parabole est donnée pour l'évidence.
Selon la théorie d'Einstein, les particules corpusculaires sont des condensés d'énergie et existent à tous les Niveaux de l'Univers, en remplissant par eux-mêmes tous les objets matériels et les vides. Elles forment le Champ Énergétique et Informatique commun établissant le lien entre la forme radiale de la vie et la forme matérielle (physique).
Comme vous le voyez – il y a de nouveau la même Dualité. Le Monde des Formes Radiales est une composante, le Monde des corps albuminés – c’est l'autre. La transition mutuelle de ces composantes, de l'un à l'autre, c’est la Source de la Vie, c’est Son Évolution. L'état de la Forme Radiale dépend de l'état de la forme albuminé, et vice versa. Certes, cette dépendance varie un peu.  
L’exemple de la famille aura très évident. Le monde des enfants dépend de leurs parents. Les parents est la base de la survie des enfants, de leur devenir et leur éducation. À l'étape définie les enfants reçoivent les mêmes droits que ses parents. Les enfants deviennent les aides actifs des parents et, à son tour, transmettent l’expérience acquise à la génération cadette – déjà aux enfants. Puis les parents prennent sa retraite, mais la génération cadette prend en charge la succession – à titre du devoir de diriger tous les processus de vie. C’est la corrélation à titre de la chaîne de la succession des générations. Avec cela chaque génération vit dans son propre monde.
Le processus de la transmission de l'estafette de vie entre deux formes de la Vie dans l'Univers, il se réalise de la même manière. La chaîne de la succession dure de la personne sur la Terre par la verticale, à travers toutes les couches et les structures de l'Univers. L'humanité dans cette chaîne n’est pas un chaînon perdu et déconnecté, mais elle est d'égale à égal! 
En continuant à perfectionner sa forme et son contenu, l'Âme, après tout, acquiert le corps de l’homme – le corps universel selon ses paramètres biologiques et physiques. Avec son acquisition, la période évolutionniste de l'incarnation matérielle s'achève pour l'Âme.
Le corps de la personne est seul dans la Nature, qui est créé avec une orientation vers un but précis et destiné à l'Évolution de la Conscience. Dans la Nature tous les objets participant à l'Évolution d’Âmes, des particules corpusculaires et jusqu’aux êtres vivants, sont doués de la Conscience. Mais à la différence de la personne, ils sont dirigés par la Conscience de Dieu et par les programmes personnels de la vie. La personne est la seule création dans la Nature qui est capable d’avoir la Conscience autonome indépendante! Justement en cette particularité consistent tous les malheurs et toute la grandeur de la personne. La plupart des gens, s'étant fié entièrement à sa Conscience non développée, « patinent » sur le départ de son développement évolutionniste (sur le schéma № 1  la ligne pointillée verte correspond à cette période). 
En s'attardant au stade initial du développement de la Conscience, ils dépensent le potentiel inappréciable acquis par l'Âme. Finalement la personne dégénère en des formes plus basses de la vie ou même revient aux sources de l'Évolution, ayant rejeté son Âme en arrière, vers le niveau de corpuscule, lui donne de nouveau la perspective illusoire d'évoluer jusqu'à la personne. L'Âme à utilisé sa chance, elle est toujours restée ne mourante pas et éternelle – dans le corpuscule élémentaire, mais non dans la personne! 
L'intervalle du cycle évolutionniste (dans l'aspect humain), quand l'Âme est sacrifiée à sa Conscience, pour plusieurs Âmes est un piège. En ayant la Conscience à l'état embryonnaire, elles ont reçu l'indépendance relative et ont commencé à l’abuser. Ont perçu cette phase intermédiaire, la période de l'Évolution comme un but, et non comme un pont qui doit être surmonté, forcé aussi sec.
Le but de cette période (sur le schéma – la partie inférieure de la parabole) consiste en ce que l'Âme, ayant acquis la Conscience, doit se réunir avec elle, s'étant rempli de la pensée et de la compréhension d’elle-même et de Monde. En utilisant les programmes déjà mis en elle, elle doit bâtir correctement la voie individuelle du développement dont but final est la réception du droit à la Vie. Cette indépendance, qui est reçu par l’Âme pendant sa vie sur la Terre, fait seulement deux – cinq pour-cent, mais pour quatre-vingt-dix cinq – quatre-vingt-dix huit pour-cent nous sommes toujours dirigés par la Conscience de Dieu, seulement la conception de la gestion change un peu. La gestion se réalise sous forme de la correction et les aides aidant à l'Âme à définir les repères qui contribuent à la Consciences à déboucher sur la verticale évolutionniste, aidant à définir la distance de la personne à Dieu (sur le schéma – la branche droite remontant de la parabole).
Ayant passé la première étape du développement évolutionniste sous la direction immédiate de la Consciences de Dieu, l'Âme a fait la voie des millions des incarnations et des transformations, ayant accumulé le potentiel programmatique et énergétique. L'Âme, en faisant avec la Conscience venteuse, en se délectant de l'illusion de la liberté aux échelles de 2 – 5 pour-cent, en étant influencé par les tentations de ses émotions, dans le corps de la personne sur la Terre réussit à dépenser ce trésor inappréciable durant trois-quatre incarnations. Si la sélection des Âme qu’évoluent de Dieu jusqu’à l’homme est nulle, dans le stade de l’homme – dans l'étape de la préparation de son Évolution, la sélection fait environs 99 %.  
Dans le corps de la personne l'Âme est dominée par Conscience donnée à nous à titre de la conscience personnelle en 2 – 5 pour-cent, mais 95 – 98 pour-cent restent en dehors de sa portée. À cause d'un tel déséquilibre chez nous se découvrent quelques capacités, de mode sporadique, surgissent spontanément des maladies, change la mentalité etc. C'est le Monde des énergies déséquilibrées par notre Conscience, non comprises par nous. D'autre part, c'est le Monde qui nous dirige les trois quarts du temps, en incitant l'Âme à l'Évolution ultérieure. C’est le Monde non réalisé de notre développement évolutionniste. Mais justement il ouvre la possibilité de la réalisation complète de nos qualités naturelles!

La deuxième étape du développement évolutionniste d’Âme est liée à l'Évolution de la Conscience, et donc, à la même personne. La Conscience est le produit matériel, son porteur est toujours quelque corps matériel physique. Seulement les espèces biologiques de la Vie sont capables de se rendre compte d'eux-mêmes. La forme parfaite de la Conscience appartient au corps parfait – au corps de la personne.
Seulement la Conscience donne la possibilité à la personne de se rendre compte d'elle-même, de ses actions et du Monde dans qu’elle habite. Seulement la Conscience lui permet de trouver dans la vie la réalisation créatrice, d’influencer le monde environnant et à travers de cette transformation – se transformer elle-même. Pour que ces transformations soient parfaites, la Conscience de la personne doit être parfaite, et on peut obtenir cela seulement par voie de l'Évolution. 
La personne a besoin du développement évolutionniste de la Conscience – si dans l'Âme n’est pas éteinte l'impulsion vers la connaissance créatrice du Monde, vers l'autoréalisation créatrice. Si une telle impulsion est perdue par l'Âme, la Conscience de la personne reste inerte et, malheureusement, ayant franchi la ligne définie d'âge (cela environ 30–35 ans), n'ayant pas trouvé dans la vie des repères justes, l'impulsion de la réalisation créatrice s'éteint, mais après elle s'éteint l’aptitude de la Conscience à l'Évolution.
Ce processus est accompagné par plusieurs changements physiologiques dégradatifs de l'organisme. Avant tout, c’est un trouble de la fonction de l'épiphyse (de la glande pinéale), après quoi dans l'organisme les autres processus destructifs accumulent le potentiel, « l’effet du domino » a lieu.
Mais ce n’est pas encore l'arrêt : cet effet a l'action inverse, on peut le retourner, si allumer artificiellement dans soi-même l'étincelle créatrice, se commencer à se connaître soi-même et le Monde. Avec cela, il est très important d'apprendre à tromper sa Conscience, car elle est capable de bloquer l'accès à la mémoire de l'information, si nous ne comprenons pas son importance et l'importance pour nous-mêmes. C’est un saint mensonge!
La tâche du processus évolutionniste est suivante : pendant trois – quatre incarnations sur la Terre mener l'Âme remplie de l'autocompréhension et ayant le corps universel physique, de nouveau à la Conscience de Dieu. Seulement dans ce cas l'Âme sera définitivement formée et prête à la Vie Véritable. L'orientation vers la Conscience de Dieu, c’est la nécessité de chacun, car le processus de l'Évolution du corpuscule élémentaire jusqu’à l’homme et de l’homme jusqu’à Dieu est possible seulement sous la direction de Sa Conscience. Et l’homme doit venir délibérément à la compréhension de ce fait immuable. De même délibérément et volontairement il doit accepter l'Évolution comme la base de la vie personnelle.  
Le processus évolutionniste saisit tout l'Univers, le Monde de Dieu et Dieu Lui-même. L’Evolution est la loi fondamentale du dynamisme de la vie, sans elle la Vie à tous les Niveaux de l'Univers cesserait en un moment. Mais puisque tous les processus évolutionnistes de l'Univers sont dirigés par Dieu, on peut synchroniser le processus personnel avec les processus de l'Univers seulement dans la réunification avec Lui.
Nietzsche1 dit : « L'homme est quelque chose qui doit être surmonté. L'homme est un pont, et non un but! » – et il avait raison, tout à fait raison. Sur la voie évolutionniste nous devons constamment nous surmonter, les stéréotypes, la façon de voir. L’homme est créé par la Nature tellement universel que seulement lui sont inhérent le type spécial de mentalité, l’attitude spéciale à la vie et la conception du monde spéciale.
Seulement la personne est apte à l'autoréalisation créatrice. Elle a la mentalité spéciale qui, si la personne évolue et s'occupe du perfectionnement moral, développe dans elle la capacité à percevoir le processus de vie au volume total. Seulement dans ce cas dans la personne se développent les propriétés pareils à Dieu.
Pour que le Processus de l'Évolution amorce et soit entré dans la phase active, il est nécessaire que l'Âme comprenne d'elle-même. C'est pourquoi, s'étant incarné dans l'image de la personne, elle se déconnecte de la direction par la Conscience de Dieu, ayant acquis sa conscience personnelle seulement à 2–5 %, et à 95–98 % elle reste encore unie avec Dieu. Sur demande d’Âme, Dieu à n'importe quelle minute est prêt à nous venir en aide, cela est posé dans nous par la Nature.
Nous sentons son aide seulement dans le cas où, ayant dévié de la direction l'Évolution, nous avons pleine conscience de cette déviation! Dieu nous aide, d'une manière délicate, à corriger notre cours. Si nous n'entendons pas et nous n'écoutons pas notre Âme, cette fonction est accomplie par le Karma! Nos désirs sont exécutés par Dieu seulement dans le cas où ses désirs en effet nous sont nécessaires et ils ne sont pas en contradiction avec les tâches de la même Évolution. Dans n'importe quels autres nos états Dieu reste l'observateur impartial, n'intervient pas dans nos affaires, en laissent la possibilité « d'évoluer » de manière indépendante. 
Le développement évolutionniste d’Âme et de la Conscience, de la personne jusqu’à Dieu (sur le schéma № 1 c’est la ligne remontant de la parabole « l'Évolution de la Conscience et de la personne ») passe successivement à travers de tous les Niveaux de l'Univers. La puissance motrice, le pivot, à cette étape est la Conscience de la personne, qui transfère l'Âme aux autres bandes de fréquences de l'Univers (sans sortir de la Terre).
Pour cela la Conscience doit percevoir les paramètres d'étalon d’Âme se trouvant à chaque Niveau, et aspirer à les correspondre. Elle absorbe, comprend l'expérience précédente évolutionniste d’Âme et la transforme conformément aux problèmes du jour de l'Univers. Seulement la Conscience libre des stéréotypes peut faire cela.
Cela signifie que, en faisant l'ascension évolutionniste de la personne chez Dieu, l'Âme doit être fixée à chaque Niveau de l'Univers avec la Conscience qu'elle mène avec elle-même. Et dans chacun de sept Niveaux l'Âme évoluant se réunit avec la partie correspondante de notre Moi Supérieur. Ces paramètres de la future Évolution de la Conscience et de la personne ont été posés par son Âme en cours de son Évolution, en avançant par sept Niveaux de l'Univers de Dieu jusqu’à l’homme, de haut en bas.
À mesure que passe l'ascension évolutionniste de l'Âme, elle se connaît elle-même de plus en plus, nous comprenons plus largement notre place et nos tâches dans l'Univers. En réalité notre développement évolutionniste et la réunification avec Dieu – c’est la compréhension de l'expérience d’Âme déjà acquise à chaque Niveau de l'Univers. Cette expérience nous mettons en pratique délibérément, habilement, nous donnons délibérément la vie à l'Âme et à nous-mêmes. Seulement la Conscience qui développe librement, elle est capable d'embrasser l'information de la bande de fréquences du Niveau concret que nous donne les Connaissances Véritables sur tous les processus de la vie.
Le Moi Supérieur – voilà est le chenal véritable du développement évolutionniste. Dès que la conscience cesse de correspondre aux paramètres naturels du Moi Supérieur, l'Âme dégénère et se passionne pour les vibrations s'éteignant de la vie en un Niveau plus bas, avec Ses vibrations plus grossières.
Comme on disait déjà, en cours de l'Évolution du Dieu jusqu’à l’homme notre Âme se faisait successivement à tous les Niveaux de l'Univers, en laissant sur chacun d'eux sa trace (son hologramme). Tous les prototypes d’Âme dans sept Niveaux font au total le Moi Supérieur qui est notre Être Véritable. Justement dans lui sont posées toutes les connaissances sur la Source de la Vie, sur la Vérité et sur nous-mêmes. Si on réussit à réunir la Conscience avec le Moi Supérieur, nous commençons à recevoir l'information de notre Source, nous recevons le droit d'ouvrir, par la clé personnelle, « la boîte aux lettres électronique » personnelle. 
C'est ce que s'appelle dans la Bible « Boire de sa source personnelle! » Seulement les gens, en ayant interprété faussement, ont commencé à boire son urine, ayant appelé ce processus urinothérapie, ou auto-urine thérapie … 
Autant nous dirigeons la vie, autant nous obtenons de bons résultats dans elle, cela dépend entièrement de l'union avec le Moi Supérieur. Le Moi Supérieur est un standard de notre développement. Justement il incite l'Âme à l'Évolution ultérieure, de la personne jusqu’à Dieu. S'étant lié avec la Conscience, l'Âme aspire à la développer, transformer, ayant rempli de la compréhension tous ses Êtres Supérieur, ayant construit du même coup le cours inverse au point de départ, chez soi-même, à la maison, au Monde Subtil, ayant reçu le droit à la Vie et à l'immortalité.
Le Moi Supérieur sont ceux 95 – 98 % qui nous dirigent. Seulement il est lié directement à la Conscience de Dieu! En effet, il n’y a pas d’autres variantes, sources et « lignes à courant faible » avec Dieu. Si nous entendons notre Moi Supérieur, nous entendons Dieu.  
Dans le Système la Personne – le Moi Supérieur – Dieu ne peut pas être aucuns intermédiaires. L'intervention en lui d’une tierce personne est impossible en principe. Chacun de nous est connecté directement à Dieu et pour que ce lien travaille effectivement, il faut que Dieu nous entende, et nous devons l'entendre, et c'est possible seulement au développement évolutionniste de la Conscience!
Toutes les autres tentatives de se réunir avec Dieu par les diverses traditions, par les rites, par les méditations, par les religions, par les sectes religieuses et ésotériques ou à travers de la recherche de « sa voie personnelle », ils ne sont pas des sources du lien avec Dieu! 
Les tentatives semblables font naître les stéréotypes dans la Conscience qui sont attirés par les idées-formes correspondantes de la Noosphère et qui nous manipulent. Ce lien devient plus solide et vicieux quand les stéréotypes se transforment en fanatisme (l'adoration devant Dieu s'appuyant seulement sur la foi, sans moindre tentative de la compréhension)!
Sur le schéma le lien avec Dieu au moyen des religions, des sectes ou par la foi personnelle, par les désirs de suivre sa pente – ce lien est indiquée par la ligne rouge symbolisant notre aspiration de se connecter à Dieu directement, en passant le travail d’Âme (la ligne pointillée rouge). En pratique, il y a une connexion directe aux idées-formes de la Noosphère, au Diable (la ligne ininterrompue rouge).
La liaison avec Dieu est présente dans nous et la voie vers Lui se trouve seulement par le Moi Supérieur, à travers du travail à soi-même. Il n'y a pas d’autre choix, en dépit des paroles ou des livres de quelqu'un!
Seulement le Moi Supérieur est notre compas dans le monde des illusions. « Les gens toujours demandent s’ils croient en Dieu, mais Il – jamais! »(Stanislaw Jerzy Lec2 ). En travaillant sur vous-mêmes à l'aide du Système, vous noterez que votre relation mutuelle avec le Moi Supérieur est possible seulement en cas de la Conscience libre, qui se développe est orientée vers Dieu. Chez la personne ordinaire ce lien est rompu. Sa Conscience est remplie des stéréotypes, et, puisqu'elle est lié aux idées-formes de la Noosphère, perd automatiquement le lien avec le Moi Supérieur et avec Dieu. Car « Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon » 3 .
Il y a ici une petite nuance. Dieu ne tente pas de régler le lien avec l’homme. Il a 1 avec 10 milliards de zéros de tels comme nous. Et en outre les Âmes de chacun de nous sont réchauffées par la chaleur de Ses mains. Au cours de l'Évolution des Âmes aux animaux, Il sans manquer gardait chacun de nous comme un animal domestique, en ayant soin de chacun de nous en particulier, ou conférait avec nous dans les pelouses, autour de la maison, pendant les promenades. Personne n'était désavantagé par l'attention, c'est pourquoi l'initiative du lien avec Dieu en ordre obligatoire doit émaner de l’homme, comme le certificat de la mémoire de son Âme!
Jusqu’à ce que pour l'Humanité soit convenable et soit suffit d’avoir Dieu sous forme de la foi en Lui, du crucifix et de l’icône, cela l’arrangeait tout à fait.  Et que, la foire n'est pas sur le pont, Il ne dépend pas de nous et Son temps n'est pas limité. Là, chez Eux, le temps n'existe pas. En ce qui concerne nous, six milliards de gens dans la Terre, Dieu aussi n’a aucuns ordres de mise à disposition. Seulement 10 personnes viendront à Eux de la Terre – Ils tiendront pour le bien; élèveront sur la Terre, à la base de ce « groupe des Dix », encore une civilisation, mais quelle! 
Comme vous le voyez, tous les espoirs de l’homme que notre arrivée à la Terre est un fait et le sens de cette arrivée est de passer le temps agréablement et folâtrer – ils fondent à vue d'œil. Même inconsistant s'est trouvée l'idée que l'Âme de la personne est lui donnée par Dieu sur la base des principes généraux, des « réserves » communes et représente un produit à une seule fois, comme une couche – « pampers ». Dans la pensée de l’homme, l'Âme est clonée, est reproduit sur le convoyeur et notre tâche est la ménager et conserver sa pureté. Nous ne sommes pas responsables du passé d’Âme, ni de son futur. Où Ils la mettent ensuite, après la mort, ce n’est pas notre problème.
Nous sommes en présence de l'aspiration de la personne à user de ruse, ayant présenté tout les événements à titre du fait. Dans ce cas il ne faut pas prendre la responsabilité de tout le processus infini et on peut ne se mettre à l'alignement, à titre de la chaîne continue évolutionniste de la succession, on peut ne construire quelques pyramides. Et ce que la personne avec cela se dépose automatiquement –  c'est ça, « nous serons tout là! »
Si expliquer le schéma en d'autres termes, le sens de la vie aux échelles de l'Univers s’explique simplement. Le Monde de Dieu, en créant l'Univers vivant, avec la personne sur la Terre, de fait crée l'Idée de la Vie, et la personne – comme le deuxième Pôle de la Vie – doit transformer cette Idée en idéologie à titre de l'argumentation théorique confirmée par la pratique. Justement pour cela, en sacrifiant l'immortalité et souvent la vie même, les Gens du Monde de Dieu s'enfoncent dans le monde réel. Et avec cela, le jeu en vaut la chandelle. Les civilisations et les Univers suivantes, en s'appuyant non simplement sur l'Idée, mais déjà sur l'idéologie pratique (en cas de sa création), permettront à la personne de s'enfoncer avec chaque fois sur une petite profondeur. Et ainsi, graduellement, il y aura une possibilité de protéger la personne contre la mort (en ayant déshabitué de mourir), la personne qui est née dans le monde réel.  
Comme vous le voyez, la perspective de la Vie en général est plus que radieuse et sereine, à la différence des perspectives de notre civilisation. Le fait est qu'elle, ayant créé l'idéologie mentionnée à titre de l'argumentation théorique confirmée par la pratique (« La Doctrine Secrète » avec le Système de l'Harmonisation de l’Individu), a mis en évidence le plus remarquable élan de l'esprit. Il est triste seulement que cette médaille a le revers, sous le nom « le chant du cygne de la civilisation ». Cela signifie sa dégradation rapide plutôt rappelant l'évacuation de la Troisième Dimension accomplissant sa mission que, proprement parlant, se passe. Il est triste, mais c'est une Évolution. On peut éviter la chute au dépôt par le seul moyen – à temps passer à la Quatrième Dimension, d'abord s’étant connecté au Moi Supérieur. Sans action réciproque avec votre Moi Supérieur, le Créateur lui-même est impuissant vous aider.

1 Friedrich Wilhelm Nietzsche (1844 – 1900) est un philosophe et un philologue prussien.

2 Stanislaw Jerzy Lec (1909 – 1966) est un poète et écrivain polonais.

3 Matthieu, 6 : 24.

 
 
Précédent Contenu Suivant