L’union de l’Âme avec la Conscience (la Formation de la personne)

L’union de l’Âme avec la Conscience (la Formation de la personne)

Chez la personne ordinaire, la Conscience est crucifiée sur la traverse du monde réel (la croix sur le schéma № 1). Dans une telle position la personne se trouve dans le pouvoir sans partage des événements créés par divers idées-formes. Elle est entraînée dans ces événements (processus) par les émotions, en devenant leur otage. Ainsi, elle se trouve dans les meules du monde réel. Og Mandino a raison absolument: « Agis, mais non réagis – et tu vaincras! » Agir – signifie diriger les événements, les processus, en se trouvant au-dessus d’eux, en recevant de chaque événement ou processus le profit absolu pour soi-même. 
Réagir – signifie se permettre d'entraîner soi-même dans les meules des processus du monde réel, étant devenu leur otage et victime! C'est pourquoi ces processus ayants un logiciel très puissant, ils charment la personne, possèdent sa Conscience, en l’impliquant dans le tourbillon des événements et des risques. La personne se comporte comme un lapin paralysé par le regard d’un boa : sent qu’il ne faut pas faire cela, s'appuie, piaille, mais il ne peut pas venir à bout de lui-même, puisque n’est plus le maître de son destin! Il dépense son énergie et ses forces pour l’alimentation des idées-formes, pour les événements menus, pour les illusions du monde réel à titre de la perception émotionnelle, sensorielle de ce monde. 
La source de la Vie – l'Âme, se trouvant dans chacun de nous, se joint directement à Dieu, est sans soutien, si la personne et sa Conscience ne l’aperçoivent pas. L'Âme, qui est privée de la compréhension, elle faiblit et ne peut pas l'aider à échapper de l'empire des illusions du monde réel. Elle s'éloigne de Dieu, l’homme dégénère, en devenant sourd et insensible à tous les flux d'information lui allant de Dieu.    
La Conscience, jusqu’à ce que l’homme apprenne à la diriger, est contrôlée par quelqu'un sans faute. Si par Dieu, l’homme est capable de saisir les vibrations de Dieu, si elle est contrôlé par le Diable – il saisit ses vibrations. L'athée ne croyant pas ni en Dieu, ni en le diable, il n'est contrôlé par personne. Sa vie est la prostration complète, il devient le donneur de n'importe quels idées-formes. Le voyageur sans voie, il erre comme une âme en peine du vivant! On dit de tels hommes : « Il n'a rien dans la calebasse ». L’homme nage au gré des vents, sa vie est la nébulosité absolue.
Au total chez lui on observe n'importe quels rejets psychiques, puisque la Conscience n'est pas capable de percevoir les impulsions, ni du Monde intérieur ni du Monde extérieur! Il est déconnecté et par conséquent, est débrayée l'activité psychique. Le degré de la syncope psychique est plus profonde, plus longtemps l’homme se trouve dans l'état de la prostration, de la Conscience déconnectée. Avec le temps la Conscience (comme d'ailleurs tout le reste) s'atrophie entièrement faute de besoin …
Donc, chez la personne ordinaire la Conscience, les corps physique, énergétique et l'Âme – ils sont dépareillés, ne sont pas unis dans l'unité. Elle ne peut pas prétendre au rôle de « l’Homme raisonnable», c'est un produit semi-ouvré, c’est un biorobot, un automate, tout ce que vous voulez, mais encore non la personne!
Ayant rempli son Âme de la Conscience Développée, en montant graduellement les marches des Niveaux énergétiques, devient semblable à Dieu, l’homme retrouve le droit de s'appeler Harmonieux. La Nature et l'Univers reconnaissent tel homme, Dieu lui reconnaît, et on fait état de cet homme. Cet Homme est le Géant! L’union d’Âme et de la Conscience, c’est la Voie chez Dieu dans soi-même, la compréhension de soi-même (véritable, complète, et non en deux – cinq pour-cent). Seulement un tel homme peut se lier avec les Flux de l'Être, en étant constamment à flot et en dirigeant tous ses processus conscients et inconscients, la santé, le succès, la vie et le destin! Alors il a le droit de faire le bilan intermédiaire, ayant déclaré :

J'ai appris ce que ...
•... dès que nous devenons ouverts et conscients, les décisions admirables de nos problèmes viennent à la tête exactement de nulle part.
•... il est plus facile d’organiser la vie que l'ordre sur ma table.
•... pour le développement des relations favorables avec d'autres gens, avant tout il, est nécessaire de comprendre entièrement les relations avec soi-même.
•... l'argent est un moyen de l'acquisition du but final, mais le but final lui-même n’est pas toujours lié à leur superflu.
•... pour concevoir toutes les facettes du spectre de vie, il est nécessaire de temps en temps de changer son style de vie.
•... la beauté se cache non dans les formes, dans les cheveux ou dans les vêtements, mais dans l'ouverture de la conscience et dans la capacité à rire gaiement.
•... les gens sont prêts à nous « aimer » plus que nous leur permettons cela.
•... l'amour et la liberté dans les relations apparaissent alors quand nous permettons de partir à ceux qui nous aimons et nous ne tentons pas de les retenir. 
•... à mesure que les bruits se répandent, ils affaiblissent n'importe quelle affaire commencée.
•... la voie à la maison n'est pas toujours l'expérience exclusivement physique.
•... il est beaucoup plus facile d'accepter les sentiments que tenter de les rationaliser.
•... pas toujours ce à quoi nous aspirons impétueusement est ce que nous demandons.
•... la leçon seulement alors est la vraie leçon quand elle nous pousse à aller dans la direction correcte.
•... la force la plus puissante est la force du choix.
•... le désenchantement est directement proportionnel à nos attentes en ce qui concerne les circonstances contrôlées par nous.
•... mon meilleur professeur est ma « deuxième moitié ».
•... l'absence de l'action est déjà l'action.
•... durant la grande partie du temps nous parlons en l'air trop facilement.
•... la question elle-même contient déjà la réponse.
•... si vous ne faites pas tout que vous pouvez faire tout de suite, en tout cas il faudra faire cela plus tard.
•... dans la voie de la réalisation du rêve, il est  important de faire une station et encore une vérifier contrôler la carte de la route pour se persuader que nous ne nous sommes pas trompés.
•... nous ne sommes pas capables de changer notre réalité jusqu'à ce que nous donnions des questions plus correctes.
•... les études sont un style de la vie.
•... la présence des diplômes de l’instruction qui sont accrochés au mur, elle ne fait pas encore la personne instruite.
•... я в наибольшей степени готов к личному росту тогда, когда нахожусь в своей наиболее уязвимой точке.
•... dans le plus grand degré je suis prêt à la croissance personnelle alors quand je me trouve dans le point le plus vulnérable.
•... il vaut mieux prendre la décision et se persuader qu'elle n'était juste qu'éviter de prendre n'importe quelles décisions!!! 

Donc, la voie vers l'harmonisation se trouve dans l’union de la Conscience avec le corps énergétique, dans l’union du corps énergétique – avec le physique et dans l’union de la Conscience – avec l'Âme. On utilise pour cela les technologies définies.
Seulement il ne faut pas agiter les bras et parler que vous ne comprenez rien dans ces choses, vous n’êtes pas un certain yogi! En fait nous travaillons avec les énergies et avec les chakras chaque jour. Le canal abdominal est le réservoir énergétique le plus puissant du corps. À lui afflue toute l'énergie libre du corps et se trouve jusqu'à ce que soit réclamée par quelque partie du corps.
Sur le besoin de l'énergie libre l'organisme signale à titre du spasme, des points, de la douleur facile, du chatouillement (soudain « on démange ») – c'est-à-dire en forme de quelques sensations pour attirer notre attention vers cette place et donc, la Conscience. Ayant concentré l'attention sur la place « malade », en la massant un peu, en grattant, en caressant, du même coup nous ouvrons l'accès, l'entrée de l'énergie supplémentaire! Ayant restauré la balance énergétique de cette place, la Conscience en se déconnecte. Tout le fait par la personne est une union spontanée des corps énergétique et physique. Notre tâche est de faire ce processus conscient et dirigé.

 
 
Précédent Contenu Suivant