L'essentiel de l'enseignement

L'essentiel de l'enseignement

Un élève s'adressa à son professeur :
– Tu nous racontes des histoires, mais tu n'expliques pas ce qu'elles signifient. Pourquoi ?
Le professeur répondit :
– Et quand tu pars pour le marché pour acheter des oranges, si tu demandes au vendeur pour qu'il les ait essayé au lieu de toi, en laissant seulement la peau ?
Justement pour ces raisons la tentative de Jésus-Christ d'instruire les gens, de leur donner les points de repères justes vers la Vérité, elle avait une telle triste fin. La conscience des gens n'était pas prête à connaître la Vérité et ne pouvait pas accepter les paraboles à titre des points de repères pour la vie. Selon toute apparence, dans cela se trouve la raison de l'incompréhension et l'irritation de la foule qui ont crucifié Christ. « Qu'est-ce que c'est la raison ? La folie de tous. Qu'est-ce que c'est la folie ? La raison d'un ». (L. Börne1 ).
Malheureusement, tout le travail civilisateur des sages a été réduit à célébrer l'avenir radieux, à l'effusion des dithyrambes à son adresse. Ils tentaient de donner aux gens le futur, en passant le présent, d'autant plus que cela plaisait beaucoup aux gens et ils le désiraient passionnément, voulaient croire à cela. « L’espérance est l'ouvrière de falsifier la Vérité ».(Baltasar Gracián2 ).
Par la suite, sur les thèses semblables simples on construisait tout le travail avec l'électorat, avec les ouailles, avec les sujets. Le malheur des esprits éclairés consistaient en ce qu'ils essayaient de porter aux gens les connaissances compréhensibles seulement pour ils-mêmes. Les sages les sentaient, mais ne pouvaient pas dire par la langue compréhensible pour les gens. Le problème de l'incompréhension consistait en éloignement des sages des besoins et des espoirs des gens. Le monastère forme les intérêts et les regards éloignés des regards de la société. Ayant ouvert sa Conscience, les sages se trouvaient à des plus hauts Niveaux de l'Évolution et ne pouvaient pas, ne savaient pas tomber jusqu'au niveau de la compréhension d’un homme du peuple. Ils parlaient des langues différentes. Pour vous persuader que c’est ça, lisez « La Doctrine Secrète » d’Helena Blavatsky. Il est écrite dans elle pratiquement la même chose que dans nos livres, mais que vous comprendrez là – c’est une question séparée. 
Les sages ont passé la voie évolutionniste en dehors du socium. Il ne pouvait pas être autrement. S'ils se risquaient à entreprendre cela, sans sortir de la société, il les supprimerait. On ne peut pas percevoir cette circonstance comme un soulignement superflu de la sauvagerie d’un homme. La personne copie aveuglément les programmes de la survie de la nature vivante. Dans elle toute la jeune descendance, selon quelques paramètres ou signes distinguant de ses parents, montrant quelque anomalie, à détruire sans pitié. Et si dans la nature c’est une des conditions de la résistance, de la survie de l'espèce, au niveau de l’humain ce sont déjà un obscurantisme, un obscurantisme et un arrêt de l'Évolution. 
En réalité les gens qui ont éveillé la Conscience qui développe le néocortex, appartiennent déjà à un autre système des coordonnées, vivent dans une autre Dimension, dans une nouvelle civilisation. Étant venu d'un autre monde, ils sont perçus comme des extraterrestres, les simples gens ne peuvent les comprendre. Il est résulté de cette façon. Les gens, ayant reçu ces connaissances, les ont transformé en les Saintes Écritures et n'ont pas pu appliquer dans la vie. « Nous aimons regarder à travers les frontières, mais nous ne avons pas l'intention de les violer ».(Samuel Johnson). Les gens ont compris l’œuvre de génie, mais tout à fait autrement, comme ils voulaient et comme il se trouva accessiblement. Il y avait des rites, des traditions. Pour leur niveau c’est une norme, leur interprétation des Vérités incompréhensibles.    
Notre Système donne la voie vers l'éclaircissement et elle peut être appliquée par chacun, sans partir au monastère. Pour lui recevoir, il nous a fallu passer la voie des ermites, en vivant dans le socium, sans se retirer de la vie de la société civilisée. Vous ne pouvez pas imaginer combien c'est difficile. Mais seulement ainsi on pouvait sonoriser par les mots la Vérité inexprimable jusqu'à présent. Parce que nous avons fait cette Voie ne pas seul. Nos disciples et adhérents qui sont connectés au Système, d'une part, sont une motivation, un irritant, qui ne donnent pas à nous s'arrêter, et d’autre part – parallèlement avec l'élargissement de notre Conscience, ils ne nous ont pas permis de nous éloigner de la compréhension de la Vérité du point de vue de la personne simple, incompétente. Vous confiez que pour l'Humanité c'est le seul moyen de recevoir les Connaissances Véritables! 
Dans le Système, pour la première fois en plusieurs mille années, on donne la définition simple de la Vérité et l'argumentation de la nécessité de sa connaissance. Ses technologies transfèrent harmonieusement les conceptions du monde de la personne de son passé au présent, et à travers lui – au futur. L'idée est très simple : n'ayant pas construit le présent, tu n'auras pas le bon futur. La personne armée des connaissances de notre Système, en les appliquant, dirigera d'une manière consciencieuse la vie dans tous les aspects et les manifestations de l'Être. Dans le Système il n'y a pas de place aux rites, aux traditions, aux dogmes. Il adore seulement le bon sens, le travail et le mode de vie des gens allant à la Vérité.
La raison de l'apparition du Système est sa nécessité la plus aiguë, la sollicitation et l'opportunité. Il devait apparaître. C’est de cette façon que les forces saines dans l'organisme malade luttent pour sa survie.

1 Ludwig Börne (1786 – 1837) était un écrivain allemand.

2 Baltasar Gracián y Morales (1601 – 1658) est un écrivain et philosophe jésuite du Siècle d’or espagnol.

 
 
Précédent Contenu Suivant