Le continuum espace-temps de la personne

Le continuum espace-temps de la personne

La personne définit son siège et temps de l'existence dans le processus vital en fonction de sa conscience. Jusqu’à ce que ses représentations subjectives se joignent à la réalité objective (sans manquer volumineuse), elle est un participant direct du processus. Dès que dans la compréhension des deux Mondes surgissent des «ciseaux», la personne se déconnecte tout doucement du processus réel de la vie et elle meurt au bout du compte.

Il est toujours très important de se trouver dans le processus vital dans la place nécessaire et au temps nécessaire (présent). Il est simple d’apprendre cela: il faut attacher la Conscience à cet événement qui se passe dans votre vie au moment donné du temps. Si vous acceptez par la Conscience, sans émotions superflues, cet événement, mettez au point et réalisez, vous acquerrez l'expérience de la perception réelle de l'événement, ayant reçu l'affirmation vital, et ne se déconnecterez pas du Pendule de la Vie.

Si vous percevez l'événement négativement, d'une manière émotionnelle, en réagissant selon le principe «je veux – je ne veux pas», vos illusions vous rejetteront vers un des Pôles de la Dualité du processus, dont réalisation vous avez évité. Par cela même vous avez déconnecté dans vous-même le Pendule de la Vie de ce processus. En fin de compte la punition (l’avertissement) à titre de la maladie ou de l'aggravation de la qualité de la vie ne tardera pas à suivre!

La perception émotionnelle subjective de la personne est un désir de percevoir la réalité objective seulement telle belle que elle était pour elle autrefois, que elle se voit dans ses illusions ou (c’est ce qui est encore plus terrible) que les prophètes et les Saintes Écritures lui ont promis. C'est la chute du présent, et elle n'est pas d'accord catégoriquement avec cela ; c’est l'absence de la résignation. La résignation est le désir d'accepter la réalité avec le monde comme la leçon, et non comme l'écroulement des désappointements.  

Le puits (la parabole de Paulo Coelho)

Un puissant sorcier, désireux de détruire un Royaume, versa une potion magique dans les puits ou buvaient tous ses habitants. Quiconque boirait de cette eau deviendrait fou.  
Le lendemain matin, toute la population but, et tous devinrent fous, sauf le roi qui possédait un puits réservé à son usage personnel et à celui de sa famille, auquel le sorcier n'avait pu accéder. Inquiet, le monarque voulut faire contrôler la population et prit une série de mesures de sécurité et de santé publique.
Mais les policiers et les inspecteurs avaient eux aussi bu de l'eau empoisonnée et , trouvant absurdes les décisions du Roi, ils décidèrent de ne pas les respecter.  
Quand les habitants de ce Royaume prirent connaissance des décrets, ils furent convaincus que le Roi était bel et bien devenu fou. A grands cris, ils se rendirent au palais et exigèrent qu'il abdique.  
Désespère, le souverain se prépara à quitter le trône, mais la Reine l'en empêcha. «Allons jusqu'à la fontaine et buvons aussi. Ainsi, nous serons comme eux», suggéra t elle.  
Et ainsi fût fait: le roi et la reine burent l'eau de la folie et se mirent aussitôt à tenir des propos insensés. Au moment même, leurs sujets se repentirent: puisque le Roi faisait preuve d'une si grande sagesse, pourquoi ne pas le laisser gouverner?  
Le calme revint dans le pays, même si ses habitants se comportaient toujours d'une manière très différente de leurs voisins. Et le Roi put gouverner jusqu'à la fin de ses jours.

Le secret de tous les événements consiste en ce que dans le Monde tout est relatif. L'Humanité juge de la vie, de Dieu, de l'Univers, en se fondant sur sa «responsabilité mentale et haute spiritualité» exclusives. Et c'est normal. À vrai dire, il y a certain pour-cent des gens, qui ne s'inscrivent pas dans nos bornes et normes de la responsabilité mentale. Le socium les ont isolé et les gardent dans les maisons d'aliénés. 

Pourquoi ne pas jeter la vue sur tous les événements dans la Terre, sur ce qui se passent parmi les gens, justement sous cet aspect? Si nous demeurons dans l'isolation de longue durée, si nous vivons dans le Système solaire transformé en la réservation, personne n’est en relation avec nous, en évitant par tous les moyens quelques contacts, donc nous sommes sérieusement malades en effet (en comparaison avec les voisins sains, en pleine possession de ses facultés)? Si prendre en considération que pendant le long temps personne n’arrive chez nous pour nous sauver, il faut avouer que nous-mêmes devons nous soigner nous-mêmes!  

Pour cela, l'Humanité doit sans faute élever des gens dans son collectif, lesquels commenceront à réfléchir sur tous les événements et, ayant reconnu tout notre monde fou, ils commenceront à guérir. Mais pour tous les proches, ils apparaîtront encore plus fous! «L'esprit, si on peut s'exprimer ainsi, commence là où s'achève le bon sens courant» (C.-A. Helvétius[11]).

Ainsi que l'épidémie commençait autrefois par le premier malade, ayant embrassé graduellement toute l'Humanité, le rétablissement a commencé aussi par le premier «anormal», osant déclarer publiquement dans «la maison d'aliénés» que nous tous sommes des toqués.

On peut appeler les enfants venant sur la Terre comme le roi et la reine de la parabole, qui ont bu l'eau de la source de la folie. Ils viennent à nous parfaits, immortels, pareils à Dieu, mais nous les «raccourcissons», nous les faisons descendre jusqu'a notre niveau. Que veut dire tout cela depuis, n'est-ce pas la folie absolue?! 

Il se trouve en fait beaucoup plus difficile de rester dans le présent (dans le flux de la vie, étant en pleine possession de ses facultés), «ici et maintenant», qu'en tomber! Vous connaissez déjà que dans chaque élément, dans chaque sujet de l'Être, il y a une Triplicité. Quand tous Ses trois composants existent et se trouvent dans l'harmonie, les éléments et les sujets de l'Être sont éternels, mais pour peu qu’un élément tombe de la Triplicité, on peut ne pas se souvenir de l'éternité. Le temps, comme le dissolvant universel de l'Univers, il les utilise. Dieu est immortel justement puisqu'Il est unique en Trois Personnes, c'est pourquoi l'appellent «l'Essence Triple». À vrai dire, outre que c'est Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint Esprit, personne ne peut dire rien. Il y a l'élément de la vérité dans cela, bien que la caractéristique donnée se rapporte plutôt à la Triplicité au niveau de tout le Monde, mais non à l'Univers.  

À notre Dieu Jéhovah plus convient la caractéristique de la Triplicité au niveau de l'espace et du temps. Dans l'Univers, l'espace et le temps Lui sont dépendants, et donc, les problèmes avec l'élimination des segments spatiaux et temporaires pour Lui n'existent pas. C'est pourquoi Il est omniprésent et immortel! 

Pour la personne qui a trouvé dans elle-même les forces et le courage pour la réunification avec Dieu et avec le processus vital, la gestion du continuum espace-temps est possible, mais pour peu qu’elle tombe du présent, s'étant passionné pour les problèmes du passé ou du futur, elle est rayée du Livre de la Vie. Mais il est plus exact, elle ne figure pas encore là, parce qu'après qu'une grande personne a formé sa Conscience, elle est engagée à former la conception du monde ou l'Univers Virtuel intérieur. Pour cela elle doit avoir devant les yeux le tableau précis du Monde et de l'Univers pour définir ses place et rôle dans ce système de coordonnées unique. La personne elle-même doit faire cela, personnellement, et souvent contrairement à l'opinion et aux représentations de la plupart (du socium).

Pourquoi? Parce que le socium n'est pas intéressé à faire cela. La personne qui a formé la juste conception du monde et qui a créé l'Univers Virtuel dans le degré maximum correspondant, coïncidant avec l'Univers Véritable, elle devient indépendante du socium, perdue pour lui. C'est pourquoi le socium filtre si soigneusement l'information sur le tableau véritable de l'Univers et sur l'état réel des choses en général. Pour que la personne soit calme, on lui donne les tétines.  

Voici la citation de la lettre de l’homme concret:

Si parler l'école Chjun Yuan du qi gong du Maître Siuy Mintan, sa tâche consiste justement en le développement du néocortex. C'est pourquoi j'ai posé la question sur votre relation vers elle.
L'affirmation que les Systèmes, analogues à votre selon ses tâches, n'étaient pas créés par l'Humanité, serait incorrecte. Comme je comprends, la question consiste en leur aptitude pour la personne moderne.
Quand j'écrivais de l'Institut du Perfectionnement moral, je me proposais du besoin de beaucoup de personnes de la réception de la notion sur tels systèmes principaux ayants la tradition immense.

Pour bien des gens justement «avoir la tradition immense» est le moment définissant et principal dans la connaissance du continuum espace-temps. Mais ce peut être une «tétine» suivante. 

Pourquoi la tétine? Parce qu'on ne donne pas à la personne le tableau total, à l'aide par qui elle pourrait s'identifier elle-même, être fixée dans la réalité, dans le présent, s'étant inscrite personnellement au Livre de la Vie. Tous les maîtres, les écoles et les systèmes ayants «la tradition immense», n'ayant pas permis à la personne de mettre l'autographe dans le Livre de la Vie, ils définissent sa place dans lui. Mais permettez, comment on peut mettre sur la place ce que n'est pas fixé dans le présent? Nous répétons que la personne elle-même doit s’inscrire au Livre de la Vie, et non son intermédiaire! Autrement Dieu lui-même est impuissant aider à la personne. Comment on peut connecter l’homme à son Moi Supérieur et amorcer son néocortex, quand il manque dans la liste des vivants, en étant le «panicaut» dans le temps?

Si c'était n'était pas ainsi, tous les maîtres, les écoles et les systèmes énumérés, en ayant telles possibilités énormes au plan de l'influence sur la personne, il y a longtemps la feraient immortelle. Mais pour cela il faut la capturer et fixer. Puisque la personne elle-même doit se trouver et être fixée, tous les travaux du socium à ce plan ne peuvent pas aboutir en principe. Mais il ne tâche pas beaucoup de faire cela. L'état de choses réel l’arrange tout à fait. Pour qu’il se prolonge après, le socium les représentants les plus actifs et effrontés fait des maîtres, des Gourous, des senseis, les nomme des directeurs des «instituts du perfectionnement moral» de toute sorte, ils ne joueront pas un mauvais tour à eux! Ils ne joueront pas un mauvais tour au socium, mais joueront un mauvais tour à la personne concrète sans dévier.  

Il serait pratiquement impossible que les maîtres, les écoles, les instituts puissent réaliser leurs promesses quand même à moitié – forcer les gens à venir chez nous. Probablement plusieurs de vous ne réfléchissaient pas, quelle influence énorme est exercée par le socium sur personne et comment elle doit s'efforcer pour venir chez nous. Eh bien, ceux-ci qui se sont connectées à notre Système, ils peuvent être décorés sans hésiter d'une Médaille de l'étoile d'or![12]          

Donc, cher lectrice, cher lecteur, nous espérons que nous avons pu satisfaire votre besoin de la réception de la représentation sur tels systèmes principaux ayant «l'histoire et la tradition immenses». 

Justement ainsi il y a un arrêt de l’homme du Canal de Dieu et l’amorcage du mécanisme du vieillissement (de la mort). L’homme est emmené de Dieu non seulement par les promesses sucrées ou par les diverses tentations, mais par la curiosité simple, non argumentée et non renforcée par la nécessité de vie. Les pêcheurs appellent ce procédé «la pêche au devon». Comme vous le voyez, non seulement un brochet est pêché remarquablement par ce procédé.   

[11] Claude-Adrien Helvétius (1715 – 1771) est un philosophe français.

[12] les auteurs s'expriment d'une manière détournée.

Précédent Contenu Suivant