L’Évolution du Monde (le dynamisme de la vie)

L’Évolution du Monde (le dynamisme de la vie)

Le caractère cyclique et l'Évolution est la condition principale de l'éternité

Donc, nous avons éclairci qu'à la base de l'Univers se trouvent la Dualité et la Triplicité. Cela signifie que dans n'importe quel processus, il y a toujours deux Pôles, (entre lesquels ce processus passe). Le mouvement se réalise d'un Pôle vers l'autre. Avec cela, le Pôle du début dans le point de départ a le potentiel maximum, qui puis s'affaiblit graduellement, en passant au Pôle opposé, atteignant son maximum (que correspond à la création) dans la mesure du développement du processus. Puis il y a un processus inverse. En cours de ce processus, le deuxième Pôle affaiblit son potentiel jusqu'au minimum (le processus de la régression). Son potentiel passe aux qualités de l'autre Pôle opposé, en l'intensifiant jusqu'au maximum. Le processus se répète sans arrêt, de nouveau et de nouveau. Ainsi, le processus de la transformation diurne du temps est lié à deux Pôles: la Nuit – le Jour. La Nuit est le maximum d'un Pôle. Le Jour est le maximum de l'autre. Dans le dynamisme du processus se réalise l'affaiblissement du potentiel de la Nuit, grâce à quoi l'aube vient. À ce moment le potentiel de la Nuit tombe jusqu'au minimum. Le matin, il passe harmonieusement aux qualités de l'autre Pôle. Puis le Jour commence à prendre activement le potentiel, qui peu de temps après commence aussi à le perdre. Au bout du compte le soir, le coucher du soleil et le retour à la Nuit arrivent. Le remplacement de la Nuit et du Jour est le processus infini. Selon le même schéma passent tous les autres processus à qui le caractère cyclique (automatisme) est absolument inhérent. Précisément le caractère cyclique est le gage de l'éternité de l'Univers. Disparaîtra l'automatisme du Pendule à titre du caractère cyclique de la répétition des processus – donc disparaîtra le Monde!   

Le caractère cyclique est inhérent absolument à tous les processus de l'Univers, depuis les corpuscules élémentaires du vide jusqu’au corps physique de l’humain, jusque sa mentalité. Nous ne fixons pas toujours et nous n’embrassons pas toujours par notre Conscience ce caractère cyclique (l'automatisme du processus), mais il existe. Il est inhérent à l'activité professionnelle, aux relations des gens et à la vie de la personne en général. Le caractère cyclique assiste dans le travail des structures d'État, dans la création, dans les processus physiologiques etc. Le dynamisme liant les Pôles de la Dualité au processus commun de leur transition réciproque, il est inhérent à n'importe quel processus de la nature, du socium, de la personne. Justement le caractère cyclique de la transition réciproque des Pôles donne l'éternité au dynamisme. C’est une manifestation du Pendule de la Vie, assurant l'existence et le développement de n'importe quel processus. Il ne dépende ni de l'espace, ni du temps. 

En effet, les processus physiques, étant apparu une fois, existent dans l'état invariable pendant des milliards d'années. Si mettre au courant de la psychologie des gens durant toute l'histoire de l'Humanité, se trouvera qu'elle reste invariable. La Conscience, la formation économique de la communauté des gens, le niveau d'équipement technique de la civilisation changent, mais la mentalité reste ancienne. Elle agit selon ses lois psychiques, une fois formées. 

Le caractère cyclique ne passe pas sous silence la santé de la personne. Si nous voulons la rétablir, nous devons révéler, comprendre et étudier le caractère cyclique de ce processus. Nous devons comprendre que la maladie et la santé est un dynamisme de la destruction et de la création dans le processus commun sous la dénomination de «Vie de l’humain». Dès que le caractère cyclique s'arrête, la vie s'arrête. Pour être sain, il faut apprendre à diriger la santé, ainsi que la maladie au niveau du caractère cyclique du processus vital. Comme vous le voyez, le problème n’est pas facile. Seulement les gens courageux, constants et aimant la vie sont capables de le résoudre.   

En parlant sur le caractère cyclique des processus, il faut souligner qu’ailleurs est inhérente à eux l'optimisation à titre du perfectionnement constant, le développement évolutionniste (du vieux vers le nouveau, plus parfait). Sans développement évolutionniste des processus, nous n'aurions pas le mouvement en avant, ce serait toujours la même chanson. L'Évolution de l’humain a commencé dès l'âge de pierre. S’il n'était pas Évolution du processus de vie, nous vivrions encore à cet âge. La Conscience des gens resterait au niveau d’un quadrisaïeul sauvage. Seulement grâce aux processus du perfectionnement nous avons la civilisation technogène hautement développée.  

Ainsi, n'importe quel processus vital a la caractéristique spatiale (l’Évolution), grâce à qui le développement du Monde en spirale se trouve à la base de l'Univers. Précisément l'existence et le développement spiroïdaux des processus les font non seulement éternels, mais aussi illimités. On sait, il y a longtemps, que tout dans ce Monde réalise son mouvement en spirale. Les planètes, les étoiles, les Galaxies se meuvent ainsi, nos capacités mentales et psychiques se développent ainsi. Grâce au développement évolutionniste, la vitalité fait naître en nous l'aspiration à la connaissance, à la création, à l'autoréalisation. L'Évolution est un Pendule de la Vie éternelle à sa manifestation complète.

Comment se manifeste le processus évolutionniste? Il se trouve que si nous maintiendrons dans nous-mêmes le Pendule de la Vie seulement grâce à la direction des processus du caractère cyclique et du dynamisme, nous ne pourrons pas nous pourvoir de la santé à valeur requise. Si le Pendule de la Vie se balancera d’une manière cyclique, mais toutes les fois il reviendra aux points (de la Dualité) invariables, figés à demeure, à titre des vérités, des dogmes, des stéréotypes, chers à votre cœur, – les maladies continueront à vous accabler. Pour qu’il se délivre des maladies, il faut assurer le Pendule de la Vie par la perspective du développement évolutionniste, ayant donné la possibilité aux points de la Dualité de ne pas être morts, inébranlables, mais d'abord la personne doit devenir dépendante de la nouveauté de la vie. Justement vers ce développement nous sommes pointés par le Chemin de Christ à titre de la résignation (de la doctrine), de la connaissance, de la compréhension et de la sagesse – des composants du perfectionnement moral. 

Nous parlerons plus tard du Chemin, et pour le moment nous continuerons à analyser la composante évolutionniste. Si examiner la vie du point de vue des caractéristiques spatiale-temporaires, le dynamisme de ses processus et leur caractère cyclique se caractérisent par les caractéristiques spatiales au plan et par le temps, coulantes du passé vers le futur. Le dynamisme de n'importe quel processus au plan est représenté graphiquement par la sinusoïde. L'Évolution de n'importe quel processus vital en supplément à la composante horizontale a encore la verticale. Le processus lui-même passe déjà dans un certain volume, en passant à autre Dimension. Il est déjà représenté graphiquement sous forme de l'hologramme. La caractéristique temporaire obligatoire pour l'espace linéaire à deux dimensions (pour le plan), elle disparaît, que donne au processus l'éternité et le volume (l’infini). Le développement évolutionniste et la vitalité ont la raison directe dans l’homme. Si pour quelques raisons il n'estime pas la vie, la vitalité baisse, et par conséquent, baisse son aspiration à l'Évolution qu'amène au rejet du Chemin de Christ. La relation indifférente à l'Évolution met à la terre l'aspiration à la connaissance, à la réalisation créatrice, à l'apprentissage. 

Dès que l’homme s'écarte du Chemin de Christ, sa vitalité se redresse aussitôt, se roule de la structure volumineuse au plan, à la composante horizontale. De ce moment il est dominé par le temps. Avec cela, il y a des changements du travail synchrone des hémisphères cérébraux. La perception de la réalité objective se réalise avec l'aide de la logique excessive ou avec l'aide de l'émotivité hypertrophiée que, dans un cas et dans l'autre, déforme le tableau réel du monde. L’homme, étant tombé du volume au plan, perd inévitablement l'orientation volumineuse de vie. Le néocortex cesse d'accomplir sa fonction et avec cela la Conscience s'endort, en emmenant au monde des illusions subjectives, d'état plan. Au total il est déconnecté du Champ Universel énergétique et informatique, du lien avec Dieu, de ce fait il entre en conflit avec sa destination naturelle. La réalisation créatrice se roule, il dégénère, ayant amorcé le mécanisme de la régression de sa vie et des vies de lesquels qui l'entoure, car les semblables s'attirent. Comme vous le voyez, il ne suffit pas d'aspirer à la santé et s'occuper des pratiques de salubrité, il faut s'occuper de l'autodéveloppement et du perfectionnement moral pour assurer son Évolution personnelle! 

Précédent Contenu Suivant