La réalisation du droit du Choix pratiquement

Chapitre 4

La réalisation du droit du Choix
pratiquement

Ce sujet était abordé bien des fois et dans le premier livre, et dans les parties du Système, mais dans les lettres des lecteurs chaque fois il reçoit une nouvelle interprétation. Voici, par exemple, la lettre simple et candide d'une des lectrices (son nom est changé):

Bonjour, chers Alexander et Tamara!
Je m’appelle Valentina, j’ai 47 ans. Ayant lu le livre «La Doctrine Secrète des jours de l'Apocalypse», je me suis intéressée à votre Système de l'Harmonisation de l’Individu. Je m'occupe de l'étude de la littérature ésotérique dès 1991. J’ai lu les travaux de Helena Blavatsky, mais je commençait de la littérature de l'hindouisme. Pendant les dernières 10 années l'étudie l'Agni-Yoga[26], n'ai pas découvert la divergence de vues dans votre livre. Je ne suis pas d'accord qu’il est difficile de lire les livres des Roerichs et de Blavatsky, tu les comprends plus à mesure que s’élargit la Conscience.  
En même temps beaucoup des choses se découvrent en dormant. D'abord, il était beaucoup des visions quand je lisait la littérature de l'hindouisme. Je volait à l'espace, voyait les autres planètes, une fois j’ai vu Dieu. Beaucoup de personnes ne me croient pas, que c'est possible ; peut-être vous ne croirez pas, mais il est impossible de Le confondre avec un autre, parce que c’est le soleil qui s'est allumé à l'intérieur de moi à 11 heures de nuit. Il y avait sur le soleil une face immense, de qui émanait la lumière éblouissante et un tel amour immense! Tout cela se passait une seconde, mais le ravissement de cette vision ne me permis pas de s'endormir, j'ai commencé à raconter cela à mes proches.
Et ensuite, après un certain temps, j'ai commencé à être malade. C'était les maladies pas tout à fait physiques, mais l'inflammation des centres énergétiques, je les voyais. Le corps brûlait au-dedans comme du vinaigre bu, la membrane muqueuse de l'intestin et de la voie excrétrice saignait. Pendant un an, j’avais trois inflammations, le mari mandait des «soins d'urgence», mais les médecins ne pouvaient rien faire pour retirer la douleur sauvage. Finalement, a vieilli tout l'organisme.
Ensuite par hasard l'Agni-Yoga tombait  sous mes yeux, il m'a sauvé. Les inflammations ont cessé, tout a été équilibré. J'ai accepté le baptême chrétien pour ne pas se jeter entre les religions. Et bien que je m'occupe des herbes, j’ai nettoyé mon organisme, les inflammations ont fait savoir sur elles-mêmes, je n'ai pas évité l'opération, il y avait des hémorragies les plus fortes, on éloignait l'utérus.
Maintenant je continue à étudier l'Agni-Yoga, je m'intéresse aux autres éditions à ce sujet, ainsi que à la littérature sur l'autoassainissement, pour cette raison j'ai acheté votre livre. Comme vous comprenez, les problèmes de la santé m'intéressent beaucoup, c'est pourquoi il y a un désir ardent de faire connaissance avec votre Système.
Certes, j'ai des questions chez vous. Les forces astrales tentaient de connecter à moi beaucoup de fois, j’entendais des voix, je voyait les faces, mais je les rejette tout le temps, je prie. C'est pourquoi il est étrange pour moi que vous parlez que vous êtes connecteurs. Il me semble qu'il vaut mieux vous appeler les collaborateurs avec l'Espace. «L'Agni-Yogi» appelle aussi à la coopération avec l'Espace, avec le Monde Subtil. Et certes, il faut comprendre beaucoup, à qui tu as affaire, en effet, les forces sombres aspirent aussi à la coopération et le plus souvent elles se trouvent les premières. Peut être, vous m'aiderez, et nous serons en correspondance?

En fait ce n’est pas la lettre, mais c’est la confession à qui bien des gens ne se décident pas, parce qu’ils n’ont personne à qui s'adresser. Il est bon, si en réponse aux révélations semblables, l’homme secouera la tête avec sympathie et avec intérêt: «Et il y a longtemps cela avec toi?» Cela dans le meilleur cas. Mais en effet, peuvent pour la vie fixer les étiquettes décevantes et accuser de l'hérésie, en rapport avec le Diable et s'il y a peu d'encore dans quoi? Mais combien de tels naturalistes obscurs ont-ils été victime de leurs amusements gentils?

Oui, il est difficile d’appeler telle passion autrement que l'amusement, parce que l’homme sans connaissance du tableau total du Monde Subtil et de l'Univers, sans connaître Leurs Lois simples, mais sévères, de facto, il ne fit point de difficulté d’empiéter sur Leur territoire – sur le sanctuaire de l'Univers. Sans connaître cela, l’homme ne peut connaître ni lui-même, ni sa place et la destination dans l'Univers. Il est convaincu fermement : « moi, je suis bon». Mais acceptez que c'est l'argument sérieux et irrésistible des petits enfants, mais non de la grande personne prétendant à la domination de l'Univers, au minimum! Et accuser tels «chevalières sans peur et sans reproche» – nous  n'avons pas le courage de le dire. Chacun d'eux est le pionnier qui agit à ses risques et périls. Ils sont mûs par l'aspiration à Dieu, par le désir d'accomplir sa Mission et d’être utile pour les gens. Il paraît qu’on ne peut pas les chicaner.  

Mais tout cela sont des émotions, la manifestation de qui est équivalente au désir de la personne de s'introduire dans un compartiment de transformateur, sans étudier les règles de sécurité technique et sans prendre des précautions correspondantes. La connaissance est possible au moyen de l'Espace informatique Universelle dans qui se trouve l'information sur tout l'Univers. Le souvenir de la coopération universelle avec le Champ se trouve dans l’Âme de chaque personne et dans son Moi Supérieur. Justement ce souvenir des Âmes qui ont gardé le potentiel vital sous la forme active, la pousse vers la connaissance d’elle-même et vers la connaissance de l'Univers. Mais il ne faut pas oublier que dans l'abîme des siècles de l'oubli humain, il n’est pas si simple de ressusciter ce souvenir, qu’il soit apte au travail. Les moments de la lueur ou de l'inspiration spirituelle peuvent se trouver des mirages n'approchant pas la personne de la vérité, mais au contraire, ils emmènent encore plus loin d'elle. N'oubliez pas que l'involution de la Conscience allait de la Conscience universelle vers tout à fait fermée, maintenant commence la période de l'Évolution – de la Conscience fermée vers l'universelle. Avec cela l'élargissement de la Conscience se réalise graduellement, en s'avançant par la même voie, par qui sa dégradation avait, c'est pourquoi, en vous approchant du niveau suivant de l'ouverture de la Conscience, vous vous arrêtez dans votre développement. Vous serez à ce niveau jusqu'à ce que vous modifiiez l'interprétation de tous les étapes involutives. Pour amorcer l'Évolution, il ne suffit pas d’avoir un désir, Elle demande la preuve à titre de la reconnaissance que vous connaissez cette Voie selon l'Involution. Et c’est rien d'autre que la reconnaissance de l'imperfection que pour bien des gens est absolument inacceptable. Et ainsi le niveau après le niveau. Par la compréhension de votre voie évolutionniste graduellement, par vos efforts personnels, vous activez les programmes mis dans vous par la nature, vous activez leur potentiel.

Vous avez l'intention de s’engager dans la voie doit être entièrement étudiée, connue et rendue compte. Les émotions du type: «comment c'est intéressant», elles ne vous aideront pas. Ici il sont nécessaires les connaissances. Le Champ informatique pour la personne n’est rien d'autre que la bibliothèque universelle, dans laquelle on recueille les volumes immenses selon toute l'histoire de la naissance, de l'existence et du développement de l'Univers, de Dieu et de la Personne. Il est dangereux d’entrer dans le territoire de cette bibliothèque immense sans guide et sans repères précis, d'autant plus que là-bas  toutes les pensées de la personne revivent (deviennent réelles). Que sera, si son Âme et la Conscience sont remplis des peurs? Elles se matérialisent et influencent non seulement la mentalité, mais aussi brûlent le corps. Est-ce que cela a eu lieu dans le cas de Valentina?

Nous prévenons constamment: avant de faire le pas, pensez bien aux conséquences. Les gens s'empressent avec acharnement de rechercher les voies universelles de l'autoréalisation et l'essentiel – sans dépenses des efforts personnels, en oubliant que la hâte est un mauvais conseiller, mais «à l’œil» on peut empocher des coups. La voie à l'Évolution doit commencer dès la transformation de la Conscience. Puis il faut apprendre à travailler avec l'information, l'apprendre à la comprendre. N'importe quelle information donnée dans les livres, elle n'ouvre pas la voie aux objets inaccessibles à la conscience. Elle est donnée dans la statique, pour les études et seulement pour se déterminer au Choix, aux repères: que tu veux recevoir de la vie. Quand il y a des buts réels et sont tracés les chemins pour les obtenir, alors on peut demander l’appui de Dieu et de sa Conscience (de l’Espace informatique). L’homme n'ayant pas les repères et ne s’étant pas déterminé à la succession de son enseignement, il est perçue par le Champ Informatique comme un anarchiste et est expulsé en dehors de Ses limites, avec cela ayant reçu selon le mérite.  

Pour caractériser le processus douloureux et pas inoffensif de la connaissance de l'Humanité avec le Monde Subtil qui est observé maintenant, il est plus facile de faire la parallèle. La comparaison de la connaissance de la personne avec les champignons vient naturellement à l'esprit. Il y a beaucoup des anecdotes, des cas ridicules au sujet de «....quelqu'un mangea des champignons végétaux et vers le matin mourut...», mais c'est en fait l'épopée tragique écrite, comme les règlements militaires et comme les règles de la sécurité du travail, par le sang humain. Nous noterons que, comme toujours, cette connaissance était payée non par l'État avec sa science et non par la religion, mais par les «naturalistes» ordinaire du peuple. C’est déjà plus tard, à la base de la statistique des morts, les catalogues des champignons vénéneux étaient fait et systématisé par les savants. 

Qui est coupable de ces tragédies, vous demandez? Naturellement, personne! Les gens ne connaissaient pas, les savants ne devinaient pas et les hommes d’Etat espéraient (comme toujours) ce que les femmes de nouveau mettront au monde encore. En fait c'est rien d'autre que l'adaptation de la personne à la nature ambiante, le processus de la connaissance qui ne peut être arrêté par rien, parce que c’est la vie elle-même. Mais à la présence de la Conscience de 2-5 % chez la personne, il est pratiquement impossible de faire cela autrement, sans douleur, avec moins de pertes.

Et en outre l'Humanité paie par les vies pas du tout non pour l'amour des champignons, mais pour l'aspiration de la personne à l'instinct grégaire. Certes, dans cela il y a des avantages. Quand après la destruction de l'Atlantide l'Humanité de nouveau peuplait la Terre, pour survivre, il fallut fusionner inévitablement avec la nature, en empruntant le style de la survie des animaux sauvages vivant en troupeaux et en meutes.

Il faut à la fois rejeter l'idée que l’homme dégénérait en l'homme de Neandertal et en homme de Cro-Magnon, pratiquement jusqu'au niveau du singe. Ici de nouveau, l'histoire et l'archéologie se sont mises dans le pétrin. À l'aide des fouilles archéologiques et des études de type différent, les savants ont observé la dégradation de cette partie des descendants des Atlantes qui ne se sont pas trouvés sous le bonnet protecteur du Shambhala et dégénéraient graduellement jusqu'au singe actuel. Justement ce sont les débris trouvés dans les fouilles, ainsi que les cavernes et les établissements des humanoïdes, qui leur appartiennent.

En fait l'Humanité ne tombait pas au-dessous d’une société de clan ou de tribu, à qui il y avait une fusion complète avec la nature, mais il n'y avait pas dégradation (bestialité). Où sont les preuves à titre des inhumations de cette période, qui selon l'idée devaient alterner avec les débris de l’homme simiesque? Il est inutile de les chercher, parce que la tradition d’enterrer les morts par voie de l’enfouissement dans la terre est apparue seulement aux derniers millénaires. Mais jusqu'à cette époque, les gens brûlaient leurs compatriotes décédés. Cette tradition vit jusqu'ici dans l'Inde étroitement liée par les racines au Shambhala.

À l'étape initiale de l'établissement l'Humanité (déjà mortelle) était conduite par les Atlantes, sur qui les légendes et les mythes se sont gardés, comme sur huit empereurs immortels de la Chine ou sur les pharaons immortels de l'Égypte. Puis les gens se sont divisés en des races et en des tribus qui étaient dirigées par les chef ayant, comme on dit maintenant, le contact avec le Monde Subtil (les Atlantes, ayant estimé que sa tâche accomplie, sont revenus au Shambhala). Justement par un tel contact ils recevaient les préventions des accidents et des désastres prochains pour avoir le temps de soulever son tribu et déduire de la zone dangereuse. À son tour, les accidents naturels étaient créés comme un stimulant pour l'établissement ultérieur de la personne par le Globe terrestre. S’il ne serait pas  tels simulants et les conditions menaçantes la vie, le peuplement de la Terre se serait limité aux échelles de l'Hindustan et de la Chine.

Mais ici il s'agit non des grandes invasions, mais de l'habitude de la personne de l'instinct grégaire, de la foi aveugle en la toute-puissance des hommes d’État ; comme vous le voyez, cette foi était justifiée et nécessaire en temps et lieu. Puisque le chef du tribu savait tout le monde (et quoi il ne savait pas, il pouvait demander), les gens se déconnectaient graduellement de leur canal intuitif individuel. C'était le moment de l'arrêt de la personne de Dieu. S’il n’existerait pas, la personne dans chaque cas concret elle-même pourrait recevoir la réponse à n'importe quelle question. La réponse ne sera pas absolument monosyllabique et laconique, et non toujours pas intelligible: «oui» ou «non». Au désir on peut recevoir la réponse déployée à titre du livre ou de la thèse, où l'information épuisant selon le sujet donné entrera, qui se trouve dans le Champ énergétique et informatique de tout l'Univers. Y compris sur le champignon – est-il  comestible ou non ?

Par la suite le fameux facteur humain de l'aspiration au pouvoir sans partage sur la plus grande possible quantité de gens et sur les plus grands possibles territoires, jusqu'à la possession des continents, il est intervenu naturellement dans le courant de l'histoire. Y compris on peut courageusement affirmer que «la chasse aux sorcières» à titre de la lutte du chef du tribu (qui proclamait des Vérités), la lutte contre ces compatriotes qui ne sont pas encore déconnectés du canal intuitif et lui présentaient la concurrence. Puisque son pouvoir était sans partage, il est clair que tous ses adversaires et ses concurrents étaient supprimés impitoyablement. Que ne contredit pas du tout l'Évolution, la nature. 

Au total, la Connaissance, débordant la perception des gens simples, s'est avérée fermée pour lui, étant devenu le patrimoine des élus en la personne des prêtres et des hommes d’État. Mais les connaissances secrètes étaient retirées du «contexte» (du milieu des simples gens), étaient arrachées du flux de la vie. Elles se sont trouvés condamnées au déséquilibre avec la vie réelle qui, comme il se doit, est allée plus loin. Pour le moment ce déséquilibre est devenu criant. Pour que se persuade de cela, il suffit de regarder que l'ésotérisme, la science et la religion – les disciples et les «continuateurs» fidèles des porteurs de la Connaissance – font contre l'Humanité.

Et il est peu probable qu’on peut accuser quelqu'un d'eux de cela, simplement les continuateurs de leurs prédécesseurs étaient cardinaux outre mesure, en désirant les surpasser. Mais, comme on le sait, le meilleur est l'ennemi du bon. Finalement, les porteurs actuels des Vérités se sont avérés incapables de nous aider à répondre à une des questions mises par la vie, qui ne pensait pas s'arrêter et dégénérer avec eux!

En cela consiste la raison de l'apparition de la génération entière des naturalistes involontaires qui souvent au prix de leurs vies tentent de liquider le déséquilibre évident et criant de la connaissance de la personne de la nature et le déséquilibre avec la nature même.

Mais le Monde Subtil et Dieu, comme les Parents sages, se trouvent sur pied, en nous tendant une main secourable. Ils voient que l'Humanité est rassasiée par l'indépendance et déjà se tournent vers Eux.

Seulement l'Évolution est implacable. Puisque s'est refermée Sa spire suivante, la personne doit revenir inévitablement à ce de quoi elle est parti en temps et lieu – à la restitution de son Canal individuel intuitif de communication par le Moi Supérieur avec le Monde Subtil et avec Dieu. Dans le cas contraire les porteurs des Vérités totales, collectives nous embourberont dans tels dédales d'où personne ne sortira!

La connaissance de l'Univers et de la place personnelle (de la destination) dans Lui, elles sont possible seulement par le Moi Supérieur qui est votre fréquence individuelle du lien avec Dieu. Cette voie est liée à l'effort résolu de l'autotransformation au moyen de qui non seulement la Conscience de la personne change, mais les programmes de son Moi Supérieur changent (les négatifs sont remplacés par les positifs). Alors ses programmes évolutionnistes changent, en se remplissant du contenu.

Le premier pas vers cela est apprendre à croire à la voix de l'intuition. Autant c'est difficile de faire, on peut en juger par l'exemple de Valentina. Ces «voix et ces faces» qui venaient à la rescousse, pour sûr, elles appartenaient à son Moi Supérieur, mais elle avec une facilité extraordinaire a rejeté l'aide, l'ayant porté à la catégorie des manifestations des forces sombres. Et maintenant, après tels tourments et les chocs, ayant brûlé la réserve irréparable de l'énergie vitale pour se battre contre des moulins à vent, il est difficile de supposer qu'elle confiera à quelqu'un et encore ira quelque part. Bien que, qui sait, elle pouvait se tremper ?

Quoi qu’il en soit, il faut commencer la connaissance de l'Univers dès la connaissance de soi-même, c'est-à-dire dès les Systèmes la Conscience – la Personne, la Personne – la Personne, la Personne – la Nature, les ayant amené à l'état de l'harmonie. Et seulement puis on peut marcher plus loin – envahir la «cuisine» de Dieu, en puisant d'elle les connaissances nécessaires pour la construction du Système individuel Dieu – la Personne.

Le Monde a la structure multicouche mise, selon le principe d’une matriochka. Cela signifie qu'en ce qui concerne la personne le plus intérieur il y aura un Système la Conscience – la Personne. Puis il y a un Système la Personne – la Personne, après elle le Système la Personne – la Nature... Le Système la Personne – l'Univers est le plus grand, extérieur. Naturellement, on ne peut pas construire le Système Dieu – la Personne, n'ayant pas construit préalablement tous les Systèmes intérieurs, à partir de l'harmonisation de l’Individu personnel. C'est-à-dire, n'ayant pas appris à diriger les émotions, à la Conscience pour faire les relations correctes avec les gens etc.

Seulement ayant passé l'école semblable de l'autoéducation, on peut construire le système de la coopération avec tout le l'Univers. La connaissance du monde doit commencer dès la connaissance des lois de la santé, du développement des sensations, sans qui on ne peut pas connaître ce que se trouve en dehors de votre Conscience. Il faut noter que seulement vos sensations personnelles, et non les sensations de quelqu'un, donnent le lien avec le Moi Supérieur. Il n’y a pas d’autre voie! La Conscience se développe au moyen des Sensations, au moyen de la Vue Intérieure (l'Intuition). Cette voie est surmontable seulement à l'observation rigoureuse des règles de la sécurité. Le Moi Supérieur ne vous amènerai lamais là-bas où le danger vous menacera. Mais c'est la voie du travail, du travail sur soi-même. La connaissance au moyen des déductions de la Conscience fondées sur les affirmations des sommités, – c’est la voie dangereuse dans qui les moyens de la protection manquent, puisque cette voie n'est pas liée à l'intuition. Elle est liée aux émotions, aux sentiments et à la contention d'esprit, c'est-à-dire à la dépense augmentée de l'énergie psychique. 

Et maintenant, nous éplucherons la conduite des sommités du nombre des possesseurs des Vérités absolues. Nous ne toucherons pas des vivants pour ne pas susciter des chamailleries. Les personnes principales dans cette liste sont: Blavatsky, Castaneda[27] et les Roerichs. Les Roerichs sont les plus réussis, ils ont su monter au-dessus du niveau de la renaissance. Blavatsky a eu moins de chance, elle se trouve dans l’Enfer, mais encore n'est-ce rien, après purger sa peine dans cette «cellule de détention céleste», elle peut aller à la renaissance. Castaneda n'a pas pu monter plus haut que la Noosfère de la Terre, donc son âme restait désœuvré. La différence consiste seulement en ce que dans la Noosfère elle continue à troubler l'eau à l'échelle globale ; en attirant les gens dans la magie, dans le cimetière, elle aurait la possibilité de faire des vilenies dans le petit, grêler sur le persil. Ce sont la suralimentation par l'énergie des gens visitant les tombes de leurs parents, l’installation dans la personne qui est venue sur le cimetière, par voie de la répression de son Âme plus faible, après quoi dans les appartements des victimes le poltergeist[28] et plusieurs d’autres apparaissent.  

Pour la comparaison je peux dire que ma grand-maman Catherine dans son enfance soignait des enfants de seigneur, et seulement dans la vieillesse elle a appris à signer, mais elle a réussi à élever le petit-fils, qui est allé plus loin que elle, ayant osé marcher à l'Évolution. Grâce à quoi elle a pu monter plus haut non seulement de cette trinité, mais encore des autres gens qui ont reçu la gloire, l'honneur, la richesse à la vie sur la Terre. Elle s'est trouvée sur une des planètes de Sirius – au Niveau presque inaccessible pour le commun des mortels, dans qui n'a pu monter aucun roi terrestre ou pharaon! À propos, les Roerichs aussi n'ont pas passé jusqu'à lui. Cela parle sur la relativité de toutes les représentations sur la valeur et sur l'importance de la vie humaine et que nous créons dans elle. 

En quoi Blavatsky et Castaneda ont été fautif envers Dieu? Seulement en ce qu'ils ont pu gagner l'attention de l'auditoire immense, ayant écrit les livres sur la Création du Monde, sur le sens de la vie, sur la structure de l'Univers. N'étant pas compétent dans cette question, ils ont attiré l'attention des gens encore plus incompétents, s'étant servi de l'intérêt d'agiotage pour les problèmes de vieille date. Mais avec cela ils ont orienté des admirateurs vers l'occultisme, vers la mystique et vers la magie, et c'est la rue au sens unique, d'où les unités reviennent. Les gens passionnés pour cette diablerie, et en réalité – ceux qui ont contaminé leur Conscience par la peste et par la folie, ils deviennent non simplement inutiles pour l'Évolution, mais dangereux pour l'existence de l'Univers! Cette peste s'appelle l'orgueil. Les idoles de l'Humanité, dans leurs travaux, «ont achevé» définitivement Dieu déjà crucifié une fois, L'ayant enlevé de l'échiquier comme le Protagoniste! Ils ont supprimé unilatéralement. Il a commencé à figurer comme l'Absolu impersonnel. Naturellement, l’homme, avec ses idoles, est devenue héréditairement le protagoniste.

  Jugez par vous-même, quelle partie de l'Humanité a été débusquée de l'Évolution seulement par ces deux personnes, c'est que un bon tiers de population connaît leurs travaux. Si ici ajouter encore les travaux d'autres auteurs qui donnent la base convaincante à l'indépendance de la personne, 99,9 % des habitants de la Terre sont frappés par cette folie. 

La piété aussi ne compte pas, les gens ont transformé la foi en une tradition et en un rite pour Lui calmer et amadouer. Encore, la religion a inculqué dans la Conscience des gens le dogme que Dieu est exténué tout à fait dans la bataille contre les forces sombres présidées par le Diable et il n'est pas dit qui pourrait vaincre...

Et maintenant, dites-nous quelles forces sont présentées et sont personnifiées par ces auteurs (avec les lecteurs-admirateurs), et le Tentateur lui-même, peut-il se mesurer avec ceux-ci? En comparaison d'eux, il est un gamin qu’il n'a plus qu'à rêver à telles échelles et à telles données!

À propos, le Diable (l’homme réel, et non le sujet inventé espiègle avec les sabots et avec les cors de bouc, avec une longue queue), il est un des adjoints de Dieu. Dans le Monde de Dieu, Il est l’homme réel honorable, il remplit les fonctions, parmi d’autres, du patronage de la Noosfère de la Terre. Le fait est que l'Humanité réussit à reproduire les idées-formes négatives à un rythme accéléré, et elles créent la menace réelle à l'existence de la vie sur la Terre et elles peuvent nous étrangler. Les Gens responsables pour nous doivent régulièrement nettoyer cette fosse d'aisances puante. Parfois, nous réussissons à échanger des mots avec eux, Ils maudissent cette fonction et attendent avec impatience quand ils seront remplacés.

D'une idée de faire une telle «mauvaise plaisanterie» pour son Chef, «Diable» a sueur froide. Et ce n'est pas que celui-là peut se vexer ou lui châtier. Simplement dans le Monde de Dieu tous les processus des relations des Gens avec Dieu sont programmés à «l’automate». Pour peu que quelqu'un déclare son désaccord avec Sa ligne générale ou fasse de l'opposition (ou seulement penser à cela), comme il automatiquement, sans chacuns analyses des vols et sans aucunes réprimandes, peut se répandre en bas, jusqu'au corpuscule. Autrement l'Univers se répandra. Seulement pour cette raison, Dieu n'a pas droit d'être «bon» et plaindre les gens. Il parle que sur la Terre vous pouvez vous ranger et vous bien amuser, mais chez moi, quand même, ne rêvez pas!

La raison de l'absence dans le Monde de Dieu du pluralisme des opinions, habituel pour nous, consiste en ce que là, il n’y a pas de personnel bureaucratique. Là-bas, il n'y a pas de justice avec ses lois encombrantes et contradictoires, avec le système pénitentiaire (de prison) etc. Tout cela est remplacé par le système de l'autogestion publique, mais elle sans conformité d'idées exister ne peut pas.

Déjà il est temps de comprendre que l'Univers se tienne à la direction unique absolue et à la conformité d'idées, c’est leur seul matériaux de liaison. C'est pourquoi la faute de la magie, de l'occultisme, de la théosophie, de la science et de la religion devant Dieu consiste seulement en ce qu'elles ont osé semer dans les esprits des gens les semences du doute sur cela! C'est pourquoi aucune personne contaminée par le virus de la folie semblable, ne sera pas laissée aller, en étant dans le corps physique, en dehors de la Noosfère de la Terre! Jamais et sous aucun prétexte! Nous serons retirés d'ici, en nous donnant l'immortalité, par pièce, après les contrôles répétés et après les tests de l'absence du virus!

Ainsi, nos chers adversaires, le Diable mythique est plutôt un nom commun, un «souffre-douleur». Si il n'existerait pas, la personne suerait de l'encre, puisqu'il fallut prendre tous les péchés et les malheurs à son compte. Et dans un tel cas, s'il arrive quelque chose – le Diable est coupable et la question est vidée. Nous n'y somme pour rien, à ce qu'on dit, nous sommes bons. Il fait beau.

Pendant que j’écrivais la réponse à la lettre précédente, l’autre est venue.

Bonjour, Alexander et Tamara.
Je reçois les dizaines des lettres des extralucides. Certains demandent s'ils peuvent utiliser le don pour la médecine. D’autres traitent déjà et sont assurés que cela est de Dieu, car ils font «une bonne affaire », «aident les gens». L'assurance naïve! Le talent est en effet le don du ciel. Mais pour traiter l'âme étrangère, la personne doit autrefois nettoyer la sienne, c'est-à-dire devenir le saint. Par exemple, tels étaient: le grand martyr le guérisseur Saint Pantaléon, Saint Nicolas, révérend Serge de Radonège[29], Séraphin de Sarov[30], Jean de Kronstadt[31] et la masse incalculable d’autres. Ils guérissaient à la vie et continuent à guérir maintenant. C’est un bel autocontrôle: que chaque paraguérisseur compare sa vie à la vie d’un des saints énumérés et se persuade, si de Dieu est ce don pour sa vie juste ou c’est la tentation du satan ? ...
Un dernier contrôle (nécessaire, mais insuffisant): Jésus-Christ dit : «Guérissez les malades... Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement» (Matthieu , 10: 8). Aucun extralucide ne passe ces deux examens, donc, personne ne traite par le nom de Dieu et toute la bacchanale du paratraitement observée à présent, c’est  un satanisme véritable. Le problème des réserves cachées de l'organisme qui maintenant est examiné largement, il poursuit le même but. L'erreur triste! Il n’y a aucunes réserves cachées chez la personne, il y a seulement une cause première de tout le surnaturel: l'opposition de Dieu et du satan dans la lutte pour l'âme de la personne. Dieu peut accorder à Son élu la capacité à faire pratiquement tous les choses – déplacer des montagnes, durant de longues décennies avoir un minimum inconcevable de la nourriture, en étant vivant émigrer vers le ciel, donner le pouvoir de
se ressusciter lui-même et de ressusciter d’autres, de commander aux esprits et plusieurs autres choses, de que témoigne la littérature hagiographie et avant tout – l'Évangile. Le satan aussi peut accorder à son serviteur plusieurs capacités en échange de son âme et des âmes de ses parents. Par exemple, un drôle d'homme pouvait se trouver sous l'eau pendant 174 heures, l'autre pouvait boire l'acide prussique sans aucun dommage pour la santé...
(Les RAISONS SPIRITUELLES de la MALADIE de la PERSONNE, l'auteur – l'académicien de l'Académie des sciences de la Biélorussie).

Eh bien, si on veut, «les raisons spirituelles», bien que des sauveteurs en montagne plaisantent que «si les mains ou les pieds se sont tordus, il faut traiter la tête! » Mais pour nous, à proprement parler, est incompréhensible la question sur les extralucides-guérisseurs, puisque nous ne rangions jamais nous-mêmes parmi cette tribu libre, nous ne guérissons personne et nous ne traitons personne en général. D'ailleurs, nous ne sommes pas les partisans «de bonnes affaires» et «de l'aide aux gens», parce que l’homme, sans nous, peut faire tous les choses, mais seulement on ne peut pas le forcer à vouloir.  Et s’il peut, il est stupide de faire quelque chose pour lui. Qu'il attende les apparition des «motivations» qui le forceront à vouloir. C'est alors, on peut parler avec lui de quelque chose.   

L'auteur respectable n'a pas mentionné le principal point de l'autocontrôle du médecin et du guérisseur qui dans le serment d’Hippocrate annonce: «Médecin, guéris toi-même! » La guérison est considérée non pas comme une remise de la mort pour quelques mois ou années. La guérison parfaite peut être considérée seulement la libération complète de la personne des maladies et le recouvrement de l'immortalité! Tout le reste est la tromperie vile!   

Puisque tous les Saints énumérés par vous, ils étaient mortels sur la Terre, les gens qui prétendent au rôle des leaders de l'Humanité actuelle devront les surpasser, c'est-à-dire aujourd'hui il est impossible d’être quitte pour une sainteté seulement, il faut retrouver l'immortalité réelle physique. La question est mise justement ainsi, parce que la personne actuelle ne percevra plus le Saint comme un Leader dans la vie. Acceptez : autre chose d’aller à l'église et de prier devant l'image sainte, autre choses de vivre dans le monde réel (avec sa vie et ses tâches demandant de solution urgente), le monde qui s’ouvre après le seuil de l'église – ce sont des choses incomparables et non conjugables. La personne va à l'église, dans l'espoir dissimulé, que pour ce bienfait elle recevra le Sauvetage à l’Heure «Х», au dies irae

Quant aux tentations, aux péchés et au Satan, lisez dans notre «Doctrine Secrète», là-bas sont données les réponses précises et explicites à ces questions. Le fait est que la personne est la manifestation de deux mondes (le premier – la personne elle-même, son organisme, la mentalité, la Conscience, c’est son monde intérieur ; et le deuxième monde – extérieur, manifestant dans les relations avec les autres gens). Auparavant, nous avons appelé le monde intérieur de la personne le Système la Conscience – la Personne. Le Système la Personne – la Personne correspond au monde extérieur. Cela signifie que quand la personne aspire à l'harmonie, à la connaissance de la vérité, elle doit prendre soin non seulement de la santé du corps physique, c'est-à-dire de l'harmonie du Système la Conscience – la Personne, mais aussi il faut prendre soin aussi de la santé des relations avec les autres gens, de la garantie de l'harmonie du Système la Personne – la Personne. Et en outre l'harmonie des deux Systèmes est construite avec l'aide du Système Dieu – la Personne qui influence l'harmonie au moyen des Lois de la Conservation, et personne n'a droit de les violer. 

Dans les relations des gens, quelques lois de la préservation agissent. C'est la loi de la conservation de l'énergie psychique qui se manifeste dans pas causer du mal à quelqu'un (l'interdiction de brûler l'énergie psychique étrangère); la loi de la conservation de l'énergie vitale du système qui se manifeste dans les relations économiques de ses membres (dans notre cas, des gens d'une certaine communauté). Le critérium des relations économiques est l'argent. Ainsi, dans la vie de la société, l'argent est l'équivalent de l'énergie vitale nécessaire à la conservation de tout le Système la Personne – la Personne. Est-ce parce que la société avec le paramètre bas du développement de l'économie est invivable et toujours dépend de quelqu'un? Toute aspiration à appeler l'argent l'équivalent du mal fait le joue de ceux-là pour qui c'est avantageux. Seulement des lumpens lancent un appel contre l'argent – ceux qui n'ont pas d'argent et ne connaît pas les lois de leur reproduction, c'est-à-dire ils ne connaît pas comment accumuler le potentiel vital du Système dans lequel ils vit. C'est pourquoi l'argent toujours était, est et sera dans la Troisième Dimension. Il faut apprendre à gagner de l'argent, et non grogner contre lui.

Oui, permettez-nous de noter que l'Humanité, ayant mis d'argent fabuleux dans la science, a payé, pour les fruits douteux des travaux des maris scientifiques, par les trillions des vies humaines. Avant le baisser du rideau, elle a reçu d'eux le cadeau à titre de l'autoliquidateur (le mécanisme de l'anéantissement de soi-même). C'est pourquoi ne faisons pas le modeste et nous ne simulerons pas les hommes désintéressés. Et ensuite, il est facile de faire la leçon aux gens dont la vie et la prospérité dépendent du travail quotidien et des résultats concrets (qui sont estimés par les gens concrets), quand tu te trouves près la mangeoire d'Etat et tu ne réponds de rien.

En ce qui concerne l'absence des réserves cachées vous avez absolument raison. Jusqu'ici dans l'organisme de la personne n'est pas trouvé aucun électromoteur, accumulateur ou servomécanisme. Personne n’a pu trouver le réacteur atomique. Mais alors répondez, pour le compte de quelles réserves l'athlète rendu célèbre Valentin Dikoule a réussi à se transformer du cadavre couché en le plus fort homme de la planète? Ou moi, naguère encore un ouvrier, qui n'avait pas l'audace de parler, en raison de la timidité et du vice de parole, avec les gens par le rang plus haut que le chef d'atelier, comment entre-je en dialogue avec l'académicien de l'Académie des sciences de la Biélorussie? À propos, mon épopée aussi a commencé par ce que d'abord il fallut revenir «de l’autre monde ». 

Il faut reconnaître que nous utilisions «quelque chose» inconnue à la science, sous le nom la viabilité, le courage et le Choix juste. Voilà proprement toutes les réserves cachées. Chez la personne, il n’y a pas d’autres et ne peut pas être. Oui, vous direz, c'est l'exemple de la conduite de la personne dans la situation extrême, pas tous les hommes ont de la chance de passer par cela. Dans un tel cas, il ne faut pas juger sur tout cela!

Dans l'astronomie il y a une notion : le point de la libration, si je ne me trompe pas. C'est le point entre deux corps célestes dans qui n'importe quel troisième corps sera dans l'état équilibré. Pour le forcer à avancer vers un des corps, l'impulsion, coup d'épaule sont nécessaires. L'humanité a surmonté son point de la libration entre la vie et la mort il y a 5.000 ans, ayant fait le Choix en faveur de la mort. L’homme avance vers elle dans les conditions confortables, dans la semi-somnolence douce, sans réfléchir spécialement. Pour lui forcer à se ressaisir à temps et à réfléchir profondément, une bonne secousse est nécessaire. Et si ce n’est pas la secousse, mais un bon coup de pied, – la personne dormante se réveille et, ayant reçue l'accélération, commence à se reprendre à vivre, ayant fait, enfin, le Choix juste. Comment les Japonais ont raison sous ce rapport: «Si tu n'as pas rencontré d'obstacle sur ta voie, donc tu ne t'es pas réalisé, achète-le pour la grosse somme d'argent!» Nous avec Dikoule, nous sommes déjà heureux de ce que nous avons reçu l'impulsion (le coup de pied) gratuitement, ayant payé les autres choses par notre travail, mais les autres gens doivent l'acheter pour l'argent.

C'est pourquoi excusez-nous, mon cher adversaire, mais nous rejetons d'une manière catégorique le fait de la réception gratuite de quelque chose. Nous sommes allés et nous avons pris ce qui n'est pas caché, tout est en vue, vous  aussi pouvez le prendre gratuitement. Ensuite, pour réaliser ce gratuit à la vie, il faut travailler, c'est-à-dire dépenser l'énergie personnelle. Si elle ne sera pas complétée, on peut perdre pour toujours. Oui, Jésus-Christ distribuait l'énergie de la guérison gratuitement, mais il la récupérait du Père Céleste. Les gens ordinaires ne sont pas des Dieux et personne ne complétera leur énergie. D'ailleurs, pour ces miracles que Christ montrait, en violant les principes de la conservation de l'énergie, il a payé du Golgotha (mais c’était un cas spécial). Les gens ordinaires pour la violation de ces Lois paient aussi, qui du la santé, qui du bien, qui de la prospérité. Et en outre l'exigence de traiter et de avoir soin des gens gratuitement viole non seulement la loi de la conservation des relations économiques, mais elle viole la loi de la conservation de l'énergie psychique, la loi du Choix de la personne, mais nous en parlerons une autre fois. D'ailleurs, pensez, pourquoi?

Mais ce que Dieu peut accorder tout à son élu, je n'objecterai pas aussi, parce que Dieu est la principale réserve de la personne. Seulement il faut connaître un petit secret pour le profiter. Le secret en effet est petit, et, je pense, vous aussi n'objecterez pas. La personne utilise dans l'activité vitale seulement quelques pour-cent de la capacité du cerveau. On estime que nous utilisons nos facultés pensantes pour la solution des tâches créatrices. Pas du tout! Nous utilisons ces quelques pour-cent à plein rendement quand nous décidons dans n'importe quelle situation: ou oui, ou non. Probablement, il n'y aura pas d’objection plus loin, si je dirai qu'à la capacité tronquée de l'appareil mental la probabilité de la décision juste sera correspondante. Y compris les cadeaux de Dieu dans 98 cas de 100 seront rejetés et écrasés. La lettre de l'académicien qui a lu notre livre et ne comprenant rien, est l'exemple évident!

Oui, il n’y a pas des miracles. En utilisant 2-5 % de la capacité du cerveau, la probabilité de l'acceptation par la personne du Choix juste ne peut pas être plus haut que 2-5 % gratuits. Pour augmenter ce pour-cent malheureux jusqu'aux 80-90 % acceptables et de «bonification», il faut augmenter la capacité du cerveau, c'est-à-dire mettre au  travail  le néocortex et retirer des yeux le voile de la cécité spirituelle. Y compris les savants doivent faire cela, peut-être en premier lieu! L’amorçage du néocortex, ce n’est pas un métier et même pas une science, c’est un art ;  le maître (celui qui en possède) doit apprendre à d’autres cet art. Et en outre, on peut le remettre seulement de main en main. Convenez que tout à quoi l'Humanité aspire si obstinément pendant les derniers 2.000 ans, est personnifié et réalisé justement dans cet art. Nous avons fait notre partie du travail, nous sommes devenus les maîtres. Le problème sous le nom «nul n'est prophète en son pays» – ceci est au-dessus de notre compétence. Donc le pays comprendra la douleur! Notre malheur consiste seulement en ce que nous n'avons adhéré ni à la religion, ni à la science, où nous aurions la possibilité de devenir des Saints à la vie ou des académiciens de toutes les Académies des Sciences terrestres. Mais, s’il est ainsi, toutes nos découvertes et nos révélations doivent être écrasées et renversées ou il faut les passer sous silence (ce que maintenant se passe).   

Au sujet du Satan et des forces sombres, tout est écrit dans notre livre, lisez plus attentivement ; peut-être vous êtes décontenancé parce qu'ils sont appelés d’un autre nom – «Noosfère»? Mais ici vraiment il n'y a rien à faire. Le nom n’est pas le principal, mais l'essentiel. L’homme a réussi à devenir et le Satan, et les forces sombres pour lui-même, en ayant été connecté initialement par la Conscience aux processus avec l'équilibre violé. Dans ce cas, la création ne peut pas être. C’est la destruction, c'est-à-dire le Diable. Qui est, dans ce cas, l’homme détruisant tout autour de lui-même? Est-ce que le Diable fait la guerre à Dieu? L’homme fait cela, en se justifiant par tous les moyens, ayant rejeté sa faute sur l'adversaire inventé de Dieu. Pensez à cela, il est temps de sérier les problèmes et appeler les choses par leur nom. Seulement il me semble, mon cher adversaire, qu’il est impossible de rester assis sur deux chaises, il est temps de vous passer de l'Académie des Sciences à la diocèse, là-bas il sera plus convenable de faire la guerre au «Satan». 

[26] L'Agni Yoga, appelé aussi «Enseignement de l'Éthique de Vie» ou, en Russe, la Zhivaya Etica, est une doctrine ésotérique fondée par le peintre russe Nicholas Roerich et sa femme initiée, Helena Roerich. Inspirés par les traditions védiques, autant que par le bouddhisme et les écrits théosophiques de Helena Blavatsky, les Roerichs publièrent la série de livres « Agni Yoga», supposés avoir été inspirés par les «Maîtres de Sagesse» dans la lignée de ce qu'en présente la Société théosophique.

[27] Carlos Castaneda (1925 – 1998) est un écrivain américain connu pour ses ouvrages relatant ses expériences mystiques.

[28] un poltergeist (de l'allemand poltergeist dérivé de poltern «faire du bruit» et geist «esprit») est un phénomène paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements, apparitions ou disparitions d'objets et autres phénomènes a priori inexplicables.

[29] Serge de Radonège, né aux environs de 1313 et mort le 25 septembre 1392. Il est l'un des saints les plus populaires de la Russie, avec Séraphin de Sarov. Il fut un grand spirituel et réformateur monastique de la Russie médiévale.

[30] Séraphin (ou «Séraphim») de Sarov (est un des saints russes les plus connus et les plus populaires parmi les orthodoxes.

[31] Jean de Kronstadt (1829 – 1908) est un des saints russes, était le doyen de la cathédrale de Saint-André à Kronstadt; le prédicateur, l'écrivain spirituel.

Précédent Contenu Suivant