L'autoexpression ou l'autoréalisation?

L'autoexpression ou l'autoréalisation?

Il est temps de déchiffrer ces deux définitions qui sont perçues par beaucoup de personnes comme les synonymes, bien que pratiquement elles aient les sens tout à fait opposés. Pour comprendre cela d’une manière bien-fondée et sans idée préconçue, il faut commencer de nouveau des intérêts du Moi Supérieur de chacun de nous, du Monde Subtil, de Dieu et de l'Évolution.  

Pour le présent «La Doctrine Secrète des jours de l'Apocalypse» et le Système de l'Harmonisation de l'Individu et de la Santé dans le Monde Subtil sont acceptés comme des «figures imposées». Toutes les idées et les trésors qui sont faits par le travail commun de deux Pôles de la Vie (de la Personne et de Dieu), s'introduisent rapidement dans la pratique, en devenant l’instruction d'agir et les figures imposées.

Le sens des événements qui se passent avec l'Humanité (la leçon) consiste en ce que les gens sur la Terre doivent commencer à voir clair, analyser les événements, ayant tracé des voies de l’issue de la crise. Seulement alors le Monde Subtil et Dieu ont le droit de prendre des mesures et secourir l'Humanité. Et en outre il n'y a aucune différence dans la quantité de gens qui ont fait ce travail, qu'ils en soient deux personnes, en effet, même «  un homme et Dieu composent une majorité» (Frank N. D. Buchman[49]).        

Il n’est pas de question de la paternité de ces obtentions, c'est pourquoi ceux qui n'aiment pas, ils peuvent rayer de la mémoire les noms des auteurs, puisque les Lois du Monde Subtil en effet n'ont pas la paternité, mais il est impossible d’en repousser! «  Ce qui est écrit est écrit», à condition que l'écrit corresponde à la réalité objective. À partir de ce moment, personne n'a de prise sur cette réalité, y compris son auteur, parce qu'elle ne l’appartient plus, mais  au Champ énergétique et informatique! À propos, le critère de l'authenticité de l'information est très simple. Si elle a mérité l'honneur d’être inscrit sur les «Table de la Loi» du Champ énergétique et informatique d'Universel – c’est l’information vraie et objective!

Oui, vous direz, qu'ils, Là-Haut, deviennent fous (!), mais nous n’y sommes pour rien. Mais vous vous trompez, parce que notre Moi Supérieur est une partie intégrante du Monde Subtil laquelle respecte pieusement et rigoureusement toutes les figures imposées (les Lois de ce Monde où il vit)! C'est pourquoi ils sont menés jusqu’au Moi Supérieur de chaque habitant de la Terre du plus petit au plus grand et doivent déjà devenir pour les gens l’instruction d'agir (pour l’action). À propos, ce sont ces nouvelles règles selon qui on mène le «jeu»  sur la Terre ou, si vous voulez, le Testament Plus Récent de l’Humanité! Chacun peut apprendre la présence et l'authenticité de ces règles seulement au moyen de l’Intuition.

L'action est considérée comme l'étude de la structure et des bases de l’Univers qui sont donnés dans nos livres, avec l’assimilation parallèle de la partie pratique à titre du Système de l'Harmonisation de l'Individu, avec la connaissance et avec la compréhension de la nécessité de la transformation évolutionniste de soi-même, d’apprendre de manière indépendante à construire la vie ultérieure et la prospérité, conformément aux exigences de l'Évolution. Ce qu'il faut recevoir les connaissances de tout cela pas de ces mains et pas de cette compagnie à qui vous êtes attachés et êtes habitués, Là-Haut n'agite personne, et en premier lieu votre Moi Supérieur! L'essentiel est ce que tout le nécessaire pour réaliser les figures imposées est déjà sur la Terre!  

Ce que vous avez lu tout cela atteste que vous êtes amené déjà à la nécessité de retrousser les manches et de se mettre au travail. Vous n'êtes pas d'accord avec cela? Vous pouvez raconter cela à nous, à la mère, au papa, à la bonne maman, à la belle-mère aimée, mais pas à votre Moi Supérieur. Il ne comprend pas les émotions, mais connaît les catégorique «oui» ou «non». Si la personne commence à  fournir des arguments, objecter, ne pas accepter, de tenir un meeting, par le Moi Supérieur c'est considéré comme le Choix au profit de la mort et comme le refus de l'Évolution. Elle perd le lien avec son Essence (l’Être) Supérieure qui à 95-98 % appartient au Monde Subtil, et en effet, notamment sous sa domination sans partage il y a des 2-5 % misérables de l’Essence humaine. Et en outre, seulement à ceux 2-5 % le Moi Supérieur vis selon les lois du monde physique, mais à 95-98 % – selon les Lois du Monde Subtil. Comme vous le voyez, le défaut de coordination de l’Unité avec le Moi Supérieur – ce n’est pas dans les intérêts de l’homme. Il est naturel qu'après cela bientôt on lui fera entendre raison, avec des mesures draconiennes, drastiques.

Du point de vue du cerveau du mammifère, tous vos arguments contre ce qui est dit plus haut (nous devons souvent les écouter) – sont très raisonnables, ni vu ni connu! Mais du point de vue du néocortex, dans chaque tel argument se montrent les cornes et les oreilles du socium exigeant de la personne des sacrifices quotidiens. Le tentateur s'appelle ainsi qu’il peut envelopper sa tentation dans une telle enveloppe irréprochable que la personne dirigée par les émotions n’est pas capable de voir un mauvais tour. 

La tâche du socium, de l’exotérisme, de la magie, de la science, de la religion et de l’État est pointer la personne vers l’autoexpression dès la plus tendre enfance. Il n'est pas étonnant que tous les instituts énumérés, les courants, les directions et les aspects de l'activité n’ont aucune idée que l’autoexpression avec le narcissisme. Et en outre les rapports de cause à effet ne sont pas examinés. En amorçant n'importe quel processus, la personne ou le collectif immense ne pensent pas du tout de ses conséquences et ne répondent pour rien! Mais pour savoir ce qui leur arrivera après tout ce qu'ils ont créé – ils courent chez une devineresse. Et encore, comme des petits enfants, ils ont inventé un bon Dieu tendre et lui prient, en appelant au secours. De qui sauver? Des forces sombres! Mais permettez, les forces sombres n'ont fait aucun coup de feu sur la Terre, n'ont mis dans les mains de la personne aucune épée ou revolver, n'ont apporté sur la Terre aucune bombe atomique ou la production mortelle. La personne elle-même a inventé et a produit tout cela, par ses mains, personne ne le poussait à agir. 

En parlant sur la connexion au Système et sur le recouvrement de l'indépendance complète, nous ne voulons pas parler de ce que vous devez quitter la famille, le travail aimé pour la perspective illusoire. En aucun cas! Il est impossible de faire ces choses sans préparation. La préparation est déjà le processus. Aux poids et haltères, la préparation consiste à ce qu’un athlète s'est ceint par une large ceinture, autrement il n’y a aucune garantie – on peut attraper un tour de reins. Le rôle de la ceinture dans le Système est accompli par l’amorçage du néocortex par voie de l’interprétation, de la compréhension et de la fixation du présent dans soi-même.

Nous soulignerons plus d’une fois et nous soulignions encore une fois: vous devez s’imaginer précisément et nettement ce que vous faites, pour quoi, à quoi bon et comment vous allez réaliser le conçu. Chaque votre pas, chaque action doivent être compris et rempli du contenu, soumis à votre volonté et à votre Choix. Au niveau du cerveau du mammifère le fait est une action immédiate au hasard, à corps perdu. La différence du processus du fait est que le processus est dirigé par le néocortex et consiste avant tout en compréhension critique. Le cerveau du mammifère veut réfléchir aussi, mais le malheur c'est qu’il n'a rien par quoi réfléchir! C'est pourquoi toutes les actions des chevaliers sans peur et le reproche – au hasard, à corps perdu – dans 95-98 cas de 100 ne se trouvent pas en harmonie, sont mal à propos. Même s’ils sont exceptionnellement bons et agréables à Dieu.  

Et encore, toutes les actions au niveau du cerveau du mammifère – c’est une autoexpression, et les actions au niveau du néocortex – l'autoréalisation. Ils se distinguent très simplement. L'autoexpression est fondée entièrement sur les émotions, sur l’aspiration à être bon, faire tout très rapidement et absolument mieux que d’autres. Mais d'habitude il ne nous arrive rien de bon. Si l’autoexpression sont les émotions, ici la compréhension manque (quand tout se fait «en connaissance de cause») et donc il n'y a pas de responsabilité pour «les bonnes affaires» devant le Moi Supérieur, devant l'Évolution et devant Dieu. On sait, il y a longtemps, que le chemin vers l’Enfer est pavé notamment par les bonnes affaires!   

Ça y est, tout dans la vie est ainsi. Tous apprennent à être bons, font les bonnes affaires, agréables à Dieu, sans hésiter en mettent sa tête sur le billot «pour les amis», mais ils ne savent pas – comment se sauver soi-même. Les gens assument la charge de la foule des obligations pour le ban et l'arrière-ban, n'ayant pris aucune responsabilité de soi-même. Comment la personne insolvable peut-elle prendre la responsabilité de la solvabilité d'autre? Comment expliquerez-vous

Ainsi, l'autoexpression est ce bonbon dans l'enveloppe élégante et à qui on attrape la personne avec abnégation. Le Tentateur n’a aucuns autres méthodes plus rusés et exercés. Il, comme le Père Noël, vient à nous avec le sac des cadeaux, c'est pourquoi le soupçonner, tel bon, de l'astuce – nous n'avons pas le courage de le dire! Ensuite l'autoexpression débridée (l’autodécharge de la personne) commence. Elle n’a plus rien : plus de forces, plus de temps, plus de désirs pour se rendre compte de toute cela, parce que font ainsi tout, à qui arrivera le premier, en rivalisant, comme les enfants. Tout ce que se passe ensuite, à titre de l'incapacité à analyser les événements, à réveiller la Conscience, à amorcer le néocortex (pour être connecté vers le Moi Supérieur et vers Dieu) – ce sont déjà les conséquences!

À la suite de quoi, ce «mouvement public» s'est transformé en mal universel et l'obscurantisme, qui peut-être arrêté seulement au niveau de certaine personne. Si elle n’en veut pas, mille Sauveurs seront impuissants de l'aider et d’aider toute l'Humanité!  

Dans cette affirmation, il n’y a moindre exagération, altération. La personne, étant venu sur la Terre, n'ayant pas eu le temps de se réaliser, de «se remplir», s'oriente à la fois vers le travail à plein rendement, à titre de l'autoexpression. Tel travail à plein rendement est un reflux inévitable de l'énergie, des forces, des moyens, c'est-à-dire du contenu personnel irréparable (pour le moment). Et avec ça, à la naissance l’on a jeté 2-5 % du volume total, «pour appâter». C'est fait consciemment. À quoi bon faire des dépenses pour celui qui ne sait pas encore épargner, ménager et augmenter? On amène la personne à la Terre pour l'exécution de seul et unique test. Son sens est parfaitement exposé dans la parabole   

Les deux gouttes d’huile (Paulo Coelho, «Guerrier De Lumière» )

Un certain marchand envoya son fils apprendre le Secret du Bonheur avec le plus sage de tous les hommes. Le garçon marcha quarante jours dans le désert, et il arriva à un beau château, en haut d’une montagne. Le Sage que le garçon cherchait vivait là.
Mais au lieu de rencontrer un saint homme, notre héros entra dans un salon où se déroulait une activité intense ; des marchands entraient et sortaient, des gens discutaient dans les coins, un petit orchestre jouait de douces mélodies, et il y avait une table abondamment garnie des plats les plus délicieux de cette région du monde.
Le Sage parlait avec tout le monde, et le garçon dut attendre deux heures que vienne son tour.
Très patiemment, il écouta attentivement le garçon lui annoncer le motif de sa visite, mais il lui dit qu’il n’avait pas le temps alors de lui expliquer le Secret du Bonheur.
Il lui suggéra d’aller faire un tour dans son palais et de revenir deux heures plus tard.
«Cependant, je veux vous demander une faveur, poursuivit-il, remettant au garçon une cuiller à thé, dans laquelle il versa deux gouttes d’huile. Pendant votre promenade, tenez cette cuiller sans laisser l’huile se renverser ».
Le garçon commença à monter et descendre les escaliers du palais, gardant toujours les yeux fixés sur la cuiller. Au bout de deux heures, il retourna auprès du Sage.
«Alors, demanda ce dernier, avez-vous vu les tapisseries persanes qui sont dans ma salle à manger ? Avez-vous vu le jardin que le Maître des Jardiniers a mis dix ans à créer ? Avez-vous découvert les beaux parchemins dans ma bibliothèque ?»
Le garçon avoua, honteux, qu’il n’avait rien vu. Son seul souci était de ne pas renverser les gouttes d’huile que le Sage lui avait confiées.
«Alors, retournez voir les merveilles de mon univers, déclara le Sage. Vous ne pouvez pas faire confiance à un homme si vous ne connaissez pas sa maison».
Tranquillisé, le garçon prit la cuiller et retourna se promener dans le palais, observant cette fois toutes les œuvres d’art accrochées au plafond et aux murs. Il vit les jardins, les montagnes autour, la délicatesse des fleurs, le raffinement avec lequel chaque œuvre d’art était mise à sa place. De retour auprès du Sage, il rapporta dans les moindres détails tout ce qu’il avait vu.
«Mais où sont les deux gouttes d’huile que je vous avais confiées ?» s’enquit le Sage.
Regardant la cuiller, le garçon comprit qu’il les avait renversées.
«Voici donc le seul conseil que j’ai à vous donner, dit le plus Sage des Sages. Le secret du bonheur consiste à regarder toutes les merveilles du monde et ne jamais oublier les deux gouttes d’huile dans la cuiller».

À la réalité, à l'adolescent était donné le test d'essai avec le programme minimum – voir tout, former l'opinion personnelle sur ce qu’il voyait, ayant gardé le don à titre de deux gouttes de l'huile. De nos jours, la personne deviendra maîtriser le programme maximum.  Quel est son sens ? Ayant pris le départ avec deux gouttes standards (2-5 % de la Conscience et de l'énergie vitale), elle doit tâcher d’apporter vers le finish déjà 65-90 gouttes – pour-cents. 

Comme il est apparu, il est extraordinairement difficile réaliser ce programme dans la pratique. Pourquoi? Parce qu’on n’enseigne pas à la personne l’autoréalisation par voie de l'investissement des travaux, des efforts et de l'argent avant tout dans soi-même! Et cela, comme vous le voyez, est le flux opposé à l'autoexpression. À Dieu ne plaise! Nous ne vous apprenons pas à être des égoïstes. Mais en effet, si chaque personne devient l’Individu indépendant, aidera ses prochains à faire cela, il ne faudra pas répondre pour eux et en mettre sa tête sur le billot. Chacun répondra pour soi-même. Donc vous aurez le temps de s'occuper de soi-même. C'est bien cela l'autoréalisation! 

Par quoi faut-il la commencer? Par la lecture attentive et la compréhension de «La Doctrine Secrète», des livres de George Samuel Clason[50], de Robert Kiyosaki[51], d’Og Mandino, mais en aucun cas par la demande du licenciement pour motifs personnels – pour partir au monastère!

Et quant au travail, tout est simple. Dès que l’homme commence à recevoir régulièrement, dans l'affaire marginale, les sommes considérablement excédant son salaire dans son emploi, tout l’amour fougueux de la profession à qui il sans reste a consacré la vie, disparaît quelque part, c’est-à-dire la vie elle-même mettra tout à sa place et il ne faudra rien inventer.    

Mais ici, tout est aussi utile qui est à propos. Dès que le Moi Supérieur vois que la personne, en approuvant toutes les choses en paroles, en fait lambine et use le soleil – elle ne pas évitera des mesures drastiques. Mais si la «benzine de pétrole» (la limite de l'énergie vitale) touche à sa fin, la personne doit accomplir sa tâche parallèlement avec d’autre tâche supplémentaire. Ce sera le coup sur la santé ou sur le destin (sur le défaut de la cuirasse – sur les enfants et sur les petits-fils). Plus longtemps elle se soustrait, plus «tâches supplémentaires», en l’intervalle de temps et en la limite de l'énergie à lui assignée, il faudra accomplir. Ou – se réduire à néant, n'ayant accompli aucune tâche!   

Ce qui sont spécialement impatients, en ayant lu cela, s'exclameront: «Permettez-moi, mais où est le respect du droit du Choix, la liberté de l'acte de la volonté?» Avec les droits et les libertés tout est normal, personne ne les a supprimé et n'a pas violé. Personne ne vous empêche de faire le Choix, mais cela ne signifie pas que n'importe quelle votre action concerne seulement vous. En fait votre liberté, votre volonté et votre indépendance sont apparentes, éphémères, parce que n'importe quelle action provoque la résonance de la chaîne des rapports de cause à effet. Cette résonance porte un coup au Moi Supérieur – ou contribue à l'union encore plus étroite avec lui. Puisque nous avons déjà éclairci que la personne dirigée par le cerveau du mammifère, est capable de prendre les décisions justes dans deux-cinq cas de 100, son Moi Supérieur encourt une punition très sévère et d'habitude il n'arrive pas peu. Autre chose de faire le Choix dans l'Évolution, autre chose de faire cela dans la Noosphère. 

En travaillant avec une grande quantité de gens, nous avons la possibilité de voir le tableau des relations de la personne avec le Moi Supérieur en pratique. Souvent, nous l’amènent à 12 moins 5; naturellement, il ne reste pas le temps pour «tenir un meeting» et pour discuter, comme elle agissait par habitude. Mais la personne a une terrible envie de s’exprimer. Certes, la personne tente d’objecter et d’organiser les débats (en se souvenant qu’elle quand même est l'Individu, bien que de 2-5 %). En réponse à cela, le Moi Supérieur lui crée immédiatement les conditions contribuant à la réduction rapide du point sous le nom «débats». Pour la forcer à passer des paroles aux actes, un tas des problèmes se forme. 

La partie des gens, s'étant ressaisi, se connectent immédiatement au Système à cause de la peur, mais pas en raison de la nécessité consciente, et après quelques semaines ils nous demandent le rapport – pourquoi ils n'ont pas de résultat et pourquoi ne se manifeste aucunement le canal intuitif avec leur Moi Supérieur? 

Le fait est que si les «débats» étaient particulièrement longs, le Moi Supérieur leur organise la bévue par toutes les directions, y compris sur le chapitre de l'argent. Les gens, à cause de la naïveté, pensent qu’ils peuvent tromper les gens, eux-mêmes et donc leur Moi Supérieur, en réalité ils ne le croient pas. On peut tromper  n'importe qui, mais pas l'Être Supérieur personnel! Il punit la personne de l'incrédulité semblable et l'inaction de pleine autorité. Naturellement, la personne va à fond de train chez nous: «Qu’est-ce que c’est, je suis bien connecté, pour quoi?» Et que devons-nous dire pour nous justifier

Le Moi Supérieur a perçu nos mots tourné à la personne comme l'ordre, parce que pour elle cela en effet sont des figures imposées – l'ordre de Dieu. La personne, ayant gouaillé à ce sujet et ayant sorti une couple des plaisanteries peu flatteuses à notre adresse, pousse le Moi Supérieur au stress terrible. En réponse à cela l’on embraie un volant des sanctions. En cas de si elle a été fait entendre raison et a commencé a se perfectionner activement selon le Système, le canal de la liaison en retour s’embraie, mais le volant des sanctions ne s'arrête pas du premier coup, et donc les premiers temps le succès ira à grand-peine.   

C'est pourquoi nous ne zézayons pas avec les débutants et nous souvent posons la question carrément. À Dieu ne plaise que nous soumettions tel homme à la tentation! Le prix d'une telle tentation est son destin.

Mais si chez l’homme connecté au Système, il n'y a aucunes variantes avec le Moi Supérieur, avec «La Doctrine Secrète», les aides à titre du contact et de la clairvoyance, la chance dans toutes ses affaires – c’est une affaire de temps. Dans ce cas, les technologies sont seulement le soutien. L’homme n'a plus qu'à maîtriser ces technologies de la liste immense du Système qui sont lui soufflées par l'intuition.

[49] Franklin Nathaniel Daniel Buchman (1878 – 1961), le pasteur luthérien américain.

[50] George Samuel Clason (1874 – 1957), est un écrivain et businessman américain, un auteur du livre «L'homme le plus riche de Babylone » (The Richest Man in Babylon).

[51] Robert Toru Kiyosaki (n. 1947), est un écrivain, businessman, investisseur et professeur américain.  

Précédent Contenu Suivant