L'homme et la femme sont deux moitiés d’un tout unique

L'homme et la femme sont deux moitiés d’un tout unique

Il y a l’harmonie dans le nécessaire,
Il y a la liberté dans le douteux, 
Il y a l’amour dans tout! 

Saint Augustin

Si on peut généraliser et formuler une telle notion comme l'amour, Saint Augustin (Augustin d’Hippone) a réussi à l'exprimer par la phrase la mieux venue: 

«Il y a l’harmonie dans le nécessaire ». Probablement, personne n’aura d’objections. Le plus nécessaire est la Vie, sa Source est Dieu. Donc l'harmonie avec Eux est sous-entendue comme de bien entendue, ne demandant pas d’arrangement et de preuve, pour ainsi dire, «par défaut».  

«Il y a la liberté dans le douteux ». Ici aussi il est difficile d'objecter. Dans la vie, il n'y a aucunes interdictions. Les lois et les commandements ne sont pas une barrière, parce que la seule loi pour tous est le Choix de la personne. Le critère de la justesse du Choix est l'intuition qui lui crée, dans les situations critiques, des barrières qu’elle ne peut pas dépasser. L'intuition souffle à la personne le Choix juste dans tous les cas douteux (et chez la personne, il y a une majorité écrasante de tels cas). Le malheur c'est qu’elle fait le Choix, en se fondant sur le profit momentané, selon le principe «bien – mal». Sans avoir devant les yeux le tableau commun des événements, sans posséder les habitudes et les possibilités pour le monitoring (l’analyse) de la situation, la personne reçoit du «bon» Choix d'aujourd'hui le «demain» qui ne vaut rien! Et rien ici non попишешь, pour la liberté du Choix il faut payer!

«Il y a l’amour dans tout ». Ayant lu «10 rouleaux » d’Og Mandino, tu comprends que toutes nos valeurs humaines à titre de l'amour seulement à ceux qui nous disent et font l’agréable, ne peuvent pas être nommées «amour». Probablement, c’est un égoïsme de la plus belle eau.

Précédent Contenu Suivant