Les argent et l'Évolution. La santé et la richesse sont deux aspects de la vie de la personne

Chapitre 9

Le système de l'Harmonisation
avec le monde extérieur

Les argent et l'Évolution. La santé et la richesse sont deux aspects
de la vie de la personne

La santé est la richesse du monde intérieur, du corps de la personne.

La richesse est un indice du succès de l’homme – à quel point il «s'inscrire» dans le monde extérieur et s’adapte à lui.

L’homme se sent assuré et réalisé quand il a les deux composantes de l’Être.

Ce n'est pas un secret pour personne que l'argent dans notre vie joue un important rôle, seulement tout le monde n'a pas beaucoup d’argent. Tels gens tentent de justifier l’absence de l'argent par l'orientation consciente: «l'important dans la vie ce n'est pas d'avoir de l'argent », «l'argent ne fait pas le bonheur», mais néanmoins personne n'a encore refusé l'argent! L'argent est nécessaire pour tous, sans lui vous ne résoudrez aucun problème de la vie. Il y a différentes représentations sur les moyens de leur acquisition:

Bonjour Alexander!
Moi, je veux poser quand même une question. Dans le chapitre sept du premier livre « Sur les contacts avec le Monde Subtil» vous écrivez: «... le potentiel de ma Conscience pendant sept ans a augmenté de deux-cinq pour-cent jusqu’à quatre-vingts cinq ...» Et ensuite: «En s'entraînant dans cette direction, vous apprendrez à se connecter instantanément par votre Conscience à n'importe quel atome, en les joignant instantanément aux molécules, et les molécules – à la substance. Ou au contraire – diffuser tout ce qui est créé dans le milieu ambiant. En réalité vous apprendrez à matérialiser et dématérialiser n'importe quel corps! Une telle pratique sera exécutable facilement ...»  Ce sont donc vos mots!!!
Conformément à votre déclaration, vous deviez il y a longtemps passer à l'alimentation énergétique et à la matérialisation de n’importe quelque chose. Alors pourquoi l'argent est-il nécessaire pour vous? Il faut tirer une conséquence: ou vous surévaluez beaucoup votre degré de l'adjonction, ou vous racontez les contes de fée d'une trop belle manière.
Bonne chance
!     

Matérialiser l'argent – ce n’est pas un problème pour beaucoup de personnes, mais seulement faut-il faire cela? Et comment faire face aux Lois omniprésentes de l'Univers, lesquelles ne sont abrogées par aucun autre? Nous avons consacré nos travail à la connaissance et à l'observation des lois objectives de la vie. Certain individu ainsi que toute la société des gens (le Système), ils obéissent à ces Lois, mais comment opérer des miracles, en vivant dans le monde des rêves, nous ne connaissons pas, et ce n'est pas intéressant. Pour une fois suivante, nous parlons avec la personne sur la même chose, mais en différentes langues. La personne ne pense pas, il est impossible de trouver la compréhension mutuelle avec lui. Sa Conscience est chargée dans l'Ego, comment ici on peut expliquer quelque chose? Les gens rêvant des miracles semblables, se trouvent dans l'ignorance complète en ce qui concerne la vie dans le Système. L’homme isolé de la société et obéissant aux lois égoïstes, a le droit de contrôler leur exécution sur son dos. Mais la vie ne passe pas isolément des autres, mais dans un certain collectif des semblables, c'est-à-dire dans le Système. Pour sa conservation, il y a des règles et des lois, chaque son participant doit les satisfaire. 

Ces règles concernent toutes les parties intégrantes de la vie des gens: économiques, sociales, industrielles, publiques. Si vous commencerez à défendre vos désirs égoïstes, vous violerez à la fois les règles de la vie quotidienne. Est-ce parce que, dans les familles et dans les collectifs industriels, il y a des discordes constantes? Si vous commencerez à défendre les intérêts égoïstes dans les plans de l'aménagement social vous violerez le mécanisme commun de l'ordre social de l'État. Si vous jetterez l’argent non déclaré, frauduleux aux relations économiques de la société vous violerez le mécanisme réglé de leur travail.  Vous vous en trouverez bien, mais tout le Système, comment sera-t-il?    

Où alors sont les Lois de la Moralité de lesquelles les amateurs du jeu de la spiritualité prennent soin jour et nuit? On arrivé à une conclusion: on se fiche du Système et de sa prospérité, comme des autres gens ; il faut que je sois bien, c’est l'essentiel ; manifestez-moi le miracle et créez-moi le bien, même au détriment des autres, c’est l'essentiel. Voici toute la spiritualité! Mais en effet, ceux qui veulent nous voir à titre des «extraterrestres» – en réalité «crucifiés» – ils se tiennent absolument les gens morals et spirituels. Si tout est ainsi en réalité? 

Nous n’adressons pas du tout notre travail à ces gens, nous n'avons rien à voir dans les affaires de leur spiritualité, de leur moralité et de leur morale. Nous sommes inquiétés par les gens pensants, en effet morals, qui veulent améliorer la qualité de leur vie, en comprenant que l'on peut obtenir cela seulement dans le cas où tu aideras à améliorer la vie des autres, ensemble, en s'étant uni au Système. Pour nous, l'essentiel est que ceux qui s'est engagé dans la voie de l'Évolution, éliminent dans la Conscience toute sorte d’espoir d'un miracle venu d'en haut, reçu de quelqu'un du dehors. Il est important que vous compreniez que le miracle se trouve à l'intérieur de vous et il se manifestera quand vous, à l'acquisition de votre désir, déploierez le processus, amorcerez sa Triplicité. Assurer le processus viable, c’est plus important que frapper l'imagination du public malchanceux par les divers miracles de la matérialisation de l'argent, de l'or et des diamants.

Pour comprendre d'où se déclarent les thaumaturges frais émoulus et leurs disciples, nous conseillons de lire le livre de A. Siderskiy «Le yoga de huit cercles». Sur la Terre, il y a une multitude des connaissances conduisant la personne à la Vérité, seulement la Conscience fermée par les stéréotypes ne les aperçoit pas, les contourne avec zèle, ayant pris dans le meilleur cas seulement ce qui lui est agréable.

Il faut noter ici que tout le nouveau naît dans le vieux, mais en aucun cas par voie de la destruction de son berceau. Le nouveau vole de ses propres ailes et augmente, en devenant au niveau ou au-dessus du Système qui l’a engendré. C'est pourquoi les gens de la nouvelle civilisation n'ont pas droit de détruire les finances de la vieille, par voie du lancement de la quantité de l’argent matérialisé – non déclaré, frauduleux. Ils doivent apprendre à le gagner, parc que l'argent en premier lieu est le principal critère de la solvabilité et de la sécurité de la personne même comme de l’Individu. «Seulement l'argent permet que l’homme se sente libre et fort, seulement l'argent peut parfois défendre l’individu d'un arbitraire du monstre tout-puissant – de l’État» (M. Gorki[57]). 

Le sens du perfectionnement spirituel renferme ce que la personne doit franchir les bornes de la Conscience limitée par son Ego et franchir les bornes de sa concentration sur la Dualité qui est absolument dirigée vers la satisfaction du même Ego. Si cela n’a pas lieu, n'importe quelle aspiration au perfectionnement spirituel a une forme déformée et manifestée en l'illusion et en l'hypocrisie. La personne n’est pas capable de s'avouer qu’elle a des inclinations égoïstes.

La destination de l'argent consiste en aider comprendre à répondre à ces questions des toutes les Personnes intéressées: de l’Homme, de Dieu et de l'Évolution. «L'humanité n'a pas inventé le système des relations plus naturels que l'argent» (V. Aksionov[58]). Par exemple, dans la nuit des âges, des enfants – un garçon et une fille – grandissaient dans deux familles des seigneurs orientaux, des amis-voisins.  Naturellement, que les parents les ont fiancé et ont marié. Dans un certain temps ils ont hérité les richesses fabuleuses de leurs parents. Ils ont vécu la vie, en s'aimant sans réserve, en se souciant de la prospérité des sujets. Quand l'épouse est morte, l'époux inconsolable a construit le beau mausolée le Taj Mahal sur son tombeau. Comme qui dirait tous les habitants du sol béni devraient prospérer jusqu’à présent. Cependant peu de temps après, le pays était attaqué par les hordes innombrables des ennemis et ils l’ont transformé en désert pour plusieurs siècles.      

Du même, l'idée bolchevique du nivellement s'est trouvée de courte durée, à titre de l'égalité sociale et de la justice. Et ce n'est pas que cet ordre social était juste ou non, par quels bons et heureux sont devenus les gens. Tout cela pour l’Univers s'est avéré un son creux de courte durée, parce que ne laissait pas à la personne à s’ouvrir devant lui. «L'argent découvre vite son impuissance, si les désirs de l’homme se trouvent dans le domaine des sentiments» (T. Dreiser[59]).  

Le fait est que les gens notamment dans la richesse voient la voie vers le bonheur et vers la prospérité. Voilà comme ils entendent qu'on peut les acquérir seulement en héritage, ils ne connaissaient pas d’autre moyen Selon eux, seulement celui qui a reçu la richesse devenait absolument heureux. La Conscience de cette partie de la population qui était forcée de vendre son travail pour l'argent, elle réagissait autrement. En se trouvant dans les conditions matérielles approximativement égales (de misère), les gens sont prêts à aimer le prochain, mieux que ça ils sont prêts à laisser sa tête pour lui. Mais pour peur qu’une division au plan matériel apparaisse, à la Conscience fermée, l'envie et l'orgueil se manifestent sans tarder, dans toute leur nudité, la personne est prête à écraser ce prochain. «L'argent amène les gens médiocres parfois à l'appauvrissement spirituel, mais dans les mains d’un homme fort, il est, au contraire, un levier puissant de succès » (Guy de Maupassant[60]).   

La même chose se rapporte aussi à la sphère de la spiritualité. Quand les gens adorent quelque doctrine ou religion, où à la Conscience fermée beaucoup de place est donnée à la spiritualité et à la moralité, en humiliant par tous les moyens le rôle de l'argent, la compréhension mutuelle complète règne parmi les ouailles, particulièrement si tous se trouvent à un niveau matériel. Ils partagent complaisamment son dernier morceau de pain avec celui qui a faim. Mais pour peu que quelqu'un «se casse la figure» en l'intérêt non sanctionné sous forme de l'acquisition du revenu monétaire supplémentaire, toutes les ouailles se mettent en campagne contre un tel brave, en aspirant à confisquer tout – « comment a-t-il osé se distinguer de l'état commun?» Peut être d'ici une dîme dans plusieurs courants religieux s'est déclarée? Il faut tous niveler, ayant enlevé le superflu, c’est l'essentiel. Alors, en vérité: « L'argent est une concentration de l’Utopie» (K. Vonnegut[61]).  

L'argent est le paramètre principal matériel de la vitalité de la personne, ses relations dans le Système des gens. Jusqu’à ce que tous soient égaux – tous sont bons et s'avancent avec le succès par l'escalier du «développement» spirituel. Mais pour peu que l’un devienne plus riche, aussitôt se manifeste le défaut spirituel non manifesté et incontrôlable, à titre de l'envie et de l'aspiration à exterminer le riche, ayant enlevé son revenu. L'argent est un indice véritable de ce qui est la personne. L'école de leur acquisition doit être passée par chacun, pour révéler et extirper entièrement en soi-même tous les défauts de la Conscience, ayant bâti la relation juste à eux, et à cette base construire les relations justes avec les gens. Pour cela, il lui faut amorcer «l’appareil de la pensée» et réveiller la Conscience. Car «l'argent – c’est comme le soleil. Où il brille, là-bas, il fait très clair comme en plein jour, mais où il est absent – là il y a la nuit noire là-bas» (S. Bellow[62]).

La principale différence de toutes les doctrines et des religions du monde inventées jusqu'à l'apparition de « La Doctrine Secrète» et du Système de l'Harmonisation, consiste en ce que dans eux, par défaut, tous «sont amies» contre l'argent. Notamment cet équivalent de leur valeur, inaccessible pour beaucoup de personnes, est consciemment jeté comme diabolique, imposé par les forces sombres. Sans lui, dans l'électorat pauvre (spirituellement et financièrement) – il y a l'idylle complète et la compréhension mutuelle. En fait, de la vie on jette le composant principal dynamique de la Triplicité, sa Vérité. La personne tombe du présent, ayant perdu l'élément de l’esprit de compétition d'émulation, sans quoi on ne peut pas s'établir dans la vie et manifester la relation personnelle au Don de la Vie. Les gens, en raison de la Conscience fermée et de la paresse, expriment l'approbation unanime à une telle méthode ; et cela correspond, dans une grande mesure, à la politique de l'État et aux intérêts du socium. « L'argent ne peut pas être le moyen du recouvrement de la liberté là où on ne garantit pas l'indépendance de la pauvreté» (H. Böll[63]).

On peut gagner l'argent par les différents moyens: par la voie criminelle, l’ayant enlevé du prochain ou du peuple ; par la vente du travail personnel, en travaillant pour un maître ; en créant le business personnel et en se brûlant soi-même dans la lutte contre les concurrents et contre le monde du crime (qui aspire à enlever votre patrimoine), en s'occupant à loisir de l'augmentation de la spiritualité. Jusqu’à l'apparition du Système de l'Harmonisation de l'Individu et de la Santé, ces deux hypostases de la vie de la personne étaient pratiquement inliables: l'argent – séparément, la spiritualité – séparément. La personne a divisé artificiellement sa vie en composants dépareillés et au lieu de les joindre, elle se préoccupe de la recherche des vérités mythiques.   

Il faut s'orienter dans ce que malgré tout les gens veulent recevoir des sorciers, des sauveurs, des possesseurs des vérités – et de notre Système aussi. En fin de compte tout est réduit au désir trivial de posséder (non en dernier lieu, par voie de la matérialisation de l'argent et des bijoux) les biens et le confort  améliorants la qualité de la vie, lesquels simplement peut être achetés pour l'argent. «L'argent apporte beaucoup du bien ; il aidait à chanter victoire bien des fois, on voit dans lui justement la clé magique ouvrant les portes qui barrent la route aux honneurs séculiers, à la joie et au bonheur » (C. Dickens[64]). Ainsi, dans une grande mesure l'argent est doué de toutes les propriétés miraculeuses que les gens tentent de trouver dans les différentes écoles et systèmes spirituels et magiques. Et pour l'essentiel ils s'occupent de la spiritualité  seulement avec un but – augmenter l'affluence de l'argent. Et en outre, cette idée peut ne pas se manifester évidemment, elle se trouve profondément dans la subconscience, en poussant la personne aux actions définies. À partir de cela, avant de s'affubler d’une toge d’un moraliste désintéressé, il faut regarder avec beaucoup d’attention l'essentiel personnel. Sans faute vous découvrirez là-bas un double-fond.  

Si comprendre, ayant estimé raisonnablement la situation, il y a une circonstance qui frappe d'étonnement – la science, la religion et l’ésotérisme «ne voient pas et ne relèvent pas» très soigneusement l'argent comme la quintessence des énergies fines du Monde de Dieu sur la Terre. La science a daigné découvrir la plus-value, la religion l’a nommé «l'invention du Diable», et du vocabulaire de l’ésotérisme l'argent est tombé en général, bien que cette doctrine apprenne instamment à l'électorat à «travailler avec les énergies». Pour qui tout cela est avantageux? C'est clair comme le jour que pour n'importe qui, excepté Dieu, l'Évolution et l'Univers, c'est avantageux seulement pour le socium, pour la Noosphère et pour la personne avec la Conscience fermée comme un porte-parole de leur Volonté et de leurs intérêts (il est naturel, au détriment de soi-même).

Le secret de l'argent consiste en ce qu’il justement est la quintessence de la magie. L'argent lui-même est la matérialisation de l'énergie de Dieu, de la Vie et de l'énergie psychique de la personne, voici d'où dans lui il y a une force et un pouvoir surhumains. «L'argent est un remboursement de l'énergie honnêtement dépensée et il n’est pas le privilège mal acquis» (T. Dreiser). Tout le Monde comprend des énergies. Pour s'établir dans Lui, la personne utilise ces énergies, les exploite dans la mesure des forces et de la fantaisie, en dépensant avec cela les ressources de l'Univers. Pour que la vie existe, ces ressources doivent se rétablir ou être compensées par ceux qui s’en servent. Donc dans notre monde des énergies grossières, il doit exister un certain équivalent matériel prenant strictement en considération le retour et la consommation par chaque individu. Comme vous avez déjà deviné, c’est l'argent. C'est pourquoi la spiritualité et la moralité sont contrôlées seulement par un moyen – par le savoir-faire de manier habilement l'argent (ne pas confondre avec le savoir-faire de dépenser ou distribuer avec la facilité). 

Il en découle inévitablement que l'argent peut intervenir en qualité du Mal et du Bien. L'argent comme la quintessence des énergies du Monde de Dieu, de la Vie et de l'énergie psychique de la personne, des gens qui ont un haut potentiel spirituel, enrichit et pousse à l'Évolution, en élevant aux yeux des proches. Dans ce cas, l'effet de la synergie[65] se manifeste, quand les énergies des programmes positifs de l’Âme entrent dans la résonance avec l'énergie de l'argent. Et cela provoque l'effet créateur de la composante matérielle de l'Être de la personne, en laissant sa Conscience libre et indépendante de l'argent lui-même. Alors: «L'argent est un garde-manger de la force la plus noble dans la personne, c’est un garde-manger du travail humain» (B. Prus[66]). 

Si continuer la comparaison de la personne avec l'ordinateur, l'argent accomplit, dans ce cas, la fonction de l'alimentation. N'ayant pas démarré l'ordinateur en réseau électrique, il est impossible de juger des programmes dans lui, et s'il y a en général. Et c’est ainsi avec la personne. Si la personne ne s’est pas connectée au canal de l'aisance matérielle à titre de l'argent, tu ne comprendras pas quel logiciel il y a dans son Âme, quels programmes sont dominants. Dans ce cas, de la personne peut sauter telles choses dont les proches ne devinaient pas, de plus, elle-même ne soupçonnait pas. 

L'argent est le Bien quand la personne coopère avec les forces créatrices, en consommant aux conditions mutuellement avantageuses avec d'autres gens. Sa Voie – c’est le travail du rendement (de l’efficacité) et de la transformation de l'énergie autrefois perçue en connaissances, la guérison et le moyen de s'établir dans la vie. L'argent est l’indice de la coopération avec l'Univers. Notamment avec son aide la personne aspire à assurer le moyen de s'établir dans la vie et du développement harmonieux de la vie pour elle-même, ainsi que pour les disciples, en créant l'espace en lequel tous vivent confortablement.

Dans le cas où à l'argent se heurte la personne ayant les défauts spirituels manifestés ou non manifestés, l'argent aggrave seulement et manifeste ces qualités négatives. Il l'emmène au monde des illusions matérielles et égoïstes, en forçant à «passer sur le corps des autres» pour l’acquérir. La Conscience se trouve entièrement sous l'empire de l'argent, en brûlant sans reste tout son potentiel liquide spirituel et vital. Il est bon, si c’est seulement le sien. En investissant l'argent énorme dans la création des montagnes de l'arme et en pompant de la Terre les derniers jus, les gens brûlent imprudemment la maison dans laquelle tous nous vivons. Tout cela se fait par les mains des gens ayant le potentiel spirituel et vital encore plus bas. À son tour, à la poursuite de l'argent qui disparaît constamment, ils sont prêts à accomplir encore plus imprudemment n'importe quel travail destructif. Tout cela confirme seulement le potentiel spirituel et  vital extraordinairement bas de l'Humanité. Dans ce cas, l'argent est en effet le mal non dissimulé et l'invention du Diable.     

L'argent es le Mal, si l’homme coopère avec les forces destructives, est le consommateur avec la Conscience égocentrique. Au fond il ne produit rien pour l'Évolution, mais consomme seulement. Et plus il a l'argent, plus grandes sont ses contradictions avec l'Univers.

Si vous n’avez pas d'argent et le crâne est bourré des doctrines et des projets chimériques qui ne sont pas capables de faire naître l'argent, votre spiritualité et votre moralité, au plan de la valeur pour Dieu, pour l'Évolution et pour l'Univers, elles sont sur le zéro. Pour peu que vous prêtiez l'argent à une telle personne ou confiiez une affaire – la dette se trouvera non remboursable et l'affaire sera perdue. « N'importe quel sentiment, n'importe quel argument, n'importe quelle conviction sont définis par le mot puissant bref qui gouverne le monde: par le mot "argent"» (George Sand[67]). Et tout cela, malgré l'assurance de la personne de sa spiritualité, honnêteté et probité. Dans ce cas, l'argent est la «vérification» des gens. Donnez à la personne l'argent (beaucoup ou peu) et regardez – quelles qualités dans elle se mettront à parler. En général, l’offense prend naissance que ce qui est au pouvoir a plus grand accès à l'argent ou le voisin a plus d'argent, parce qu'il l’acquiert par voie malhonnête, etc. L’envie surgit – pourquoi quelqu'un reçoit l'argent, et pas moi (ou non à lui au premier), en quoi suis-je plus mauvais que les autres? Où est la justice? Il semble à la personne que si elle arrivera au pouvoir et recevra l'accès à l'argent, elle se souciera des prochains. Pas du tout! L'argent est une tentation pour les Âmes imparfaites et pour eux, il n'y a jamais beaucoup d’argent. Seulement les Âmes mûres peuvent disposer dignement de l'argent, sans léser les intérêts des autres. Des grosses sommes d'argent peuvent être confiées à tels gens seulement. Comment on peut les trouver? Seulement dans l'affaire, ayant contrôlé préalablement par l'argent.

Le problème consiste en une seule chose: le socium et l'Univers ne vous permettront pas de gagner beaucoup d'argent par la voie «honnête», en se brûlant soi-même. Votre indépendance est dangereuse pour le socium, et l'Univers ne tirera aucun bénef de votre «auto-immolation par le feu». C'est pourquoi Il est obligé d'éprouver la personne qui est venue sur la Terre – partialement et à quelques étapes. À la première étape – l'essai par la pénurie d'argent. On contrôle la réaction de la personne, si elle se résignera, s'étant soumis aux circonstances avec résignation, ou fera preuve du courage et entreprendra des efforts pour l’issue à la crise. Ensuite l'argent est donné, mais pas grand. La personne doit le dépenser, ayant fourni des efforts pour l'acquisition des connaissances et des habitudes contribuant à l'amorçage du mécanisme de l'autoreproduction de l'argent. Pour cela, il est nécessaire d’assimiler les habitudes de l’entraide et de l'assistance mutuelle, en travaillant dans le collectif des adhérents prêts à vous soutenir. L'Univers est intéressé à l'acquisition justement de ces habitudes.      

Jusqu'ici on pouvait seulement voler beaucoup d'argent, hériter d'une fortune ou gagner. Avec l'apparition de nos livres où on donne l'argumentation distincte théorique de la Vie, avec l'explication du rôle et de la fonction de l'argent, enfin il y avait une possibilité de l'amorçage du mécanisme légitime de l'autoreproduction de l'argent. L'ayant assimilé, il n'y a d'aucun besoin de posséder la magie, de faire passer le goût du pain au prochain pour la conquête de son bien. Mais en tout cas, vous ne vous passerez pas de son assistance, puisque le mécanisme de l'autoreproduction sous-entend l'organisation du collectif des adhérents fondé sur l'idée mutualiste, mais pas sur quelques schémas financiers ingénieux et sur les marketings-plans. La pureté spirituelle et le degré suffisant de la moralité sont nécessaires pour l'acquisition du succès dans cette affaire, sans eux les gens n'iront pas derrière vous. Mais si vous chercherez les adhérents parmi ceux qui n’ont pas subi une visite de contrôle par l'argent, la plupart à la première opportunité vous trahiront et vendront, comme Christ était trahi et vendu par les gens, et non simples, mais les apôtres, – de haute spiritualité en paroles, mais lesquels n’ont pas passé un examen par l'argent. D'ailleurs, au passage du Niveau Karmique, cette étape pour la majorité sont des figures imposées, que cependant ne font pas honneur à ceux qui trahissent.

Les brebis (la parabole orientale)

Il était une fois le roi et il vivait dans l'aisance, comme tous les rois. Mais soudain les malheurs commencèrent à s'abattre sur son règne. La sécheresse arriva, le roi voisin en se servit, attaqua la capitale et l’assiégea. L'épidémie commença, toute la famille et la moitié des habitants de la capitale du roi malheureux périrent. Quand la troupe s'affaiblit, l'ennemi s'empara de la ville et supprima les survivants. Le roi réussit à s'échapper. Il partit chez son ami-allié, le roi, mais chemin faisant il était pris en captivité par une bande des brigands qui lui vendirent à l'esclavage. Il passa trois ans longs et pénibles dans les plantations et, enfin, il s'échappa. Quand il atteignit la capitale de son ami, la garde ne crut pas qu’il est le roi, ayant vu ses guenilles et ne laissa pas entrer dans le palais. Alors il devait se procurer un emploi dans la ville, et pendant l'année il travaillait pour acheter des vêtements convenables. 
Seulement ensuite il apparut devant son ami. Celui-là approuva avec compassion le récit du visiteur et, ayant pensé, dit:

Je t'aiderai. Donnez-lui un troupeau de 100 brebis, qu’il pâte, il ordonna.
Le roi pauvre, accablé de la relation «amicale», se traîna avec peine de pâtre des brebis, car il n'avait pas d’autre issue. Quand il paissait les brebis, en maudissant son destin, les loups attaquèrent son troupeau et supprimèrent tous les brebis. dans le palais, il raconta
le malheur qui lui était arrivé. L'ami ordonna:
Eh bien, bien, donnez-lui 50 brebis!
Mais aussi ce troupeau périt, s'étant jeté dans le précipice après le meneur.
Donnez-lui 25 brebis! il y avait un arrêt suivant.
Cette fois-ci, rien n'est arrivé, tous les brebis pâturaient paisiblement et se reproduisaient, et dans quelque temps, il avait un troupeau de 1000 brebis. Le roi vint au palais et dit:

Voilà, j’ai 1000 brebis et dans un an, j’aurai deux fois plus!
Alors son ami réjoui de cette nouvelle, l'ayant embrassé, ordonna hautement:

Prenez-lui les brebis!
Au lieu des brebis, il lui donna un État voisin. Et notre roi demanda:

Pourquoi tu ne me donnas pas le règne à la fois?!
– Il ne resterait pas pierre sur pierre de ce règne, – lui répondit son ami sage. – J'ai attendu simplement quand s'achèvera ta ligne noire de la vie et arrivera l'étape suivante. Maintenant elle arriva. Les brebis étaient seulement l’indice de ton destin.

C'est pourquoi il faut commencer n'importe quelle affaire à zéro, avec le risque minimal les pertes pendant le passage du Niveau Karmique seront inévitables. C'est pourquoi nous avons l'oreille au guet, en étant en rapports avec ce contingent des hommes justes théoriques. Et en outre, on peut recevoir d'eux la leçon de choses en se trouvant à n'importe quel Niveau, pour convenances personnelles (Jésus-Christ est un exemple évident). Le crucifiement de Christ en effet était l’action projetée, le spectacle, bien mis en scène, mais pas du tout la bévue fâcheuse de Dieu. Seulement la personne qui a ouvert sa Conscience, elle est capable de comprendre et estimer tout comme la leçon.      

Peut-être, notamment ce que pendant les 2000 années écoulées l'Humanité n'a compris rien, est le témoignage de la léthargie commune actuelle. La Grande Leçon nous démontrée, est ignorée entièrement. Les faits qui ne fait rien – à titre de la faiblesse d'une minute de Christ qui a eu pitié des orphelins et des pauvres, – ces faits sont considérés comme l'arrivée du Sauveur. Nous sommes en présence d'une perception d'enfant érigée au rang de l'erreur humaine. En ce cas, il reste une grande énigme – d'où sont-ils venus les prophètes, les moralistes et les sauveurs de haute spiritualité, maintenant les rues en sont pavées? 

Nos «Doctrine» et Système ont déconcerté les gens notamment par ce que l'on peut, à n'importe quel moment, rouler la recherche des vérités (à titre d’une marche dans le cercle infini), sans moindre préjudice pour les vérités elles-mêmes. Pour cela, il suffit, ayant joint le spirituel avec le matériel, prendre d'assaut le Niveau Karmique – que nous avons fait, ayant créé le Système de l'Harmonisation au cours des études du business de réseau (nous assurons que vous fouillerez ici l'abîme des vérités!). 

Comme il est apparu, l'un n'empêche pas l'autre ; de plus, cela répond dans une grande mesure aux intérêts de la Personne, de Dieu, de l'Évolution et de l'Univers. La personne a reçu une belle possibilité sans casse-tête définir sa valeur véritable, s'étant heurté à l'incapacité de porter jusqu'à l'autre l'idée la plus simple de l'assistance mutuelle réelle au cours du relèvement du niveau de vie, mais non dans la misère. Nous avons trouvé le moyen du remplissage de notre Univers Virtuel par le contingent digne. Dieu a appris l'opinion de la personne sur Lui-même et sur ses manières de voir en ce qui concerne Dieu, l'Univers et l'Évolution personnelle. Notamment grâce à cela Dieu a reçu la possibilité d'influencer la situation sur la Terre, en la corrigeant conformément aux possibilités et aux tâches de la Vie dans le cadre de l'Univers. L'Évolution, ayant reçu l'impulsion de la Personne (l'alpha et l'oméga de l'Univers), a amorcé le processus (de l’effet «boule de neige», sans arrêter) de l'Évolution de tous les Niveaux de l'Univers. L'Univers a reçu enfin la possibilité de la sélection correcte et rapide des Âmes lesquelles ne sont pas prêtes à l'Évolution.

Chacun de nous est le représentant du socium qui est intimement intéressé à ce que nous lui rendions notre argent,  sans s'aviser de déposer en soi-même. Plus l'argent il recevra, plus structures sociales nous entretiendrons. C'est pourquoi dès l'enfance, on nous apprenne seulement à dépenser notre argent, mais on n’apprenne pas à le déposer en soi-même! Une telle conduite et le style de la vie, dans la plupart des cas, mènent à la misère. L'information de qui vous prendrez connaissance dans ce chapitre, ainsi que dans les livres que nous recommandons de lire, elle vous permettra de changer votre position de la vie et commencer à déposer l'argent en vous-même.

La richesse commence par ce que la personne dépose en elle-même 10 % de ses revenus. Mais pour être sain, il est nécessaire de dépose en soi-même 10 % de l'énergie des pensées, plus la quantité adéquate de temps et du travail. Pour gagner sa vie, il faut se soucier de la composante de sa vie économique. Elle demande aussi la suralimentation énergétique constante dont l'équivalent physique est l'argent. On peut très facilement de gaspiller le revenu reçu pour les caprices (les désirs nécessaires et inutiles). Pour relever des ruines et remplir de la vie la composante économique, l’ayant fait vivante et active, il faut 10 % de chaque article de recette déposer en soi-même, en garantie de sa position économique. Quand la «dîme» accumulée, plus vigoureuse, commencera à se reproduire et l'argent commencera à faire l'argent, seulement alors vous pourrez dépenser la partie des revenus pour vos caprices.  

Voici cela sera votre «plan Marshall » individuel comme la loi fondamentale de la survie, et au fond – la loi fondamentale de la nature. En effet, elle force absolument le règne végétal et le règne animal à se soucier de la survie, en déposant la partie des forces, du temps et de l'énergie pour vivre jusqu'au printemps suivant et prendre soin de la survie de la descendance. Mais puisque l’homme est un être de l'ordre supérieur, de plus, divin (et donc, selon l'idée, – immortel), il doit déposer les efforts (la dîme) non seulement et non tant en la perpétuation et en la création des ressources pour l'hiver (en imitant nos «petits frères»). À présent, la nature non simplement pousse instamment, mais contraint la personne à correspondre déjà à son statut et faire les pas volontaires, conscients dans cette direction!

L'idée du «plan Marshall» consistait en le suivant. Après la guerre, en 1945, les États-Unis ont donné à l'Allemagne le crédit – à 500$ pour chacun travaillant. Le gouvernement n’a pas mis en circulation ce crédit, mais la tentation était si forte! Il a ouvert un compte d'épargne pour chaque grand Allemand dans la banque et a engagé tous les travaillants chaque année à assigner une somme analogue à leurs comptes (c'est là « le plan Marshall»). Sa réalisation a duré 5 années. Au total dans chaque compte se sont accumulés 2500$ + %. Ensuite les gens étaient mis devant le Choix: prendre l'argent et acheter un appartement convenable, une voiture coûteuse ou laisser cet argent pour qu’il continue travailler, mais dans ce cas, le dépôt se prolongeait pour 10 années encore.

Au total 90 % des gens ont laissé l'argent sur les dépôts; 5 % les ont retiré; 5 % – sont morts. Dans les années 60 chez ces gens ou leurs héritiers était sur les comptes selon 10.000$. Ce, comme vous comprenez, pour ce temps était la somme convenable. En ayant tel argent, on peut déjà penser à son affaire. Le niveau de vie en Allemagne a commencé à  augmenter profondément.

Il est étonnant ce que cet expérience louable n'a pas reçu d’application. Comme on peut observer après le désarroi de l'URSS, tous les emprunts et l'aide «gratuite» au niveau intergouvernemental, – c’est la voie directe vers la dépravation des fonctionnaires et vers l'appauvrissement de l'électorat. Voici qu'est-ce que c'est «aimer tous».   

Notamment la conscience nous distingue des animaux. C'est l'énergie psychique, ou l'Esprit Saint, la possession et le savoir-faire de Lui diriger donne à la personne la chance de devenir pareille à Dieu non selon le nom, mais au fond. Mais puisque la personne vit dans le socium, elle est obligée de gaspiller la grande part de ses forces, du temps, et le plus principal – son Esprit Saint, l'équivalent pareil au divin – pour gagner sa vie, pour l'existence dans le socium (pour gagner l'argent). Si l'argent est le produit de l'équivalent pareil au divin, il doit hériter aussi sa qualité? C’est correct: il l'a hérité! Cette capacité de l'autoreproduction – est comme encore une loi naturelle. Nous le connaissons? Pas du tout! Une des étapes sur la voie de la réalisation pratique du statut de la personne (et peut être, une pierre d'achoppement), est notre incapacité à venir à bout de l'argent, ensemble avec l'ignorance complète de leurs qualités naturelles.

La religion recommande instamment à la personne de ne pas se faire une obsession de l'argent (par voie de leur distribution pour des affaires agréables à Dieu), s'étant engagé dans la voie de l'ascétisme. Mais « l'ascétisme ne consiste pas en ce que vous ne possédiez rien, mais que rien ne vous possède!» Pour le présent, la Misère et la Mort possèdent l'Humanité. Donc l'ascétisme véritable, ce n’est pas le refus de l'argent, mais la direction des propriétés et des qualités pareilles aux divines, héritées par l’argent, à la lutte contre ces phénomènes épouvantables qui enlèvent notre droite de s'appeler Homme – fils de Dieu. Mais pour cela, il faut étudier, connaître et respecter les lois de la nature. Si jusqu'ici nous ne soupçonnions pas la présence du problème de l'argent notamment dans cet aspect et dans cette interprétation, donc c'est peu avantageux pour les forces avec la coloration caractéristique que nous en connaissions en général. Et encore, cela signifie que la personne moderne ne peut aucunement apprendre à distinguer deux couleurs, noire et blanche.  

Si vous ne respectez pas la loi fondamentale de la nature (la Loi de la Dîme) – pour quoi il faut commencer à voir clair, vous resterez malade et pauvre.

Les gens aisés, pour garder et augmenter sa richesse, doivent sentir profondément cette loi et l'accepter pour l'exécution, ayant fortifié l’arrière, et autrement la richesse présente peut du jour au lendemain devenir le souvenir. Ce n’est pas le secret que la majorité écrasante des businessmans aspirent à mettre de l'argent libre dans un «affaire»,  en circulation, dans cette sphère où ils travaillent, c’est pourquoi ils risquent beaucoup. Pour peu que quelque défaillance ait lieu (par la faute des fournisseurs, des sous-traitants, de la conjoncture de marché, des concurrents, etc.), l'affaire avec les investissements se ruine. Forcer le businessman à avoir pour les mauvais jours la réserve sous forme du compte inviolable à la banque – c’est une chose presque irréalisable: ils sont d’une nature des joueurs et préfèrent jouer gros jeu justement dans son affaire. Le programme que nous proposons pour eux est comme une bouée de sauvetage, mais beaucoup des entrepreneurs ne connaissent pas encore cela.

Dans la nature, tous les processus sont soumis aux lois de la dynamique rythmée, c'est-à-dire ils ont la nature d'onde

Les processus économiques ne sont pas une exception. Quand chez vous ils se trouvent dans la phase positive, le succès vous accompagne, l'argent coule à flots chez vous quoi que de soi-même. Mais dès qu'ils passent à la phase négative – tremblez : chez vous commence la stagnation dans les affaires, vos économies se dissolvent comme le mirage dans le désert. Et avec cela, tous vos efforts pour leur sauvetage s'achèvent par rien. 

L'utilisation du principe de la dîme et l'investissement en vous-même sont capable de vous protéger contre l'enclavement de la vie et de donner la possibilité de se trouver constamment sur l'onde de la vie, en restant son favori ... Si vous n'êtes pas séduit par la perspective d'avoir le revenu stable principal à titre de la reproduction de l'argent, considérez la participation au programme comme l'investissement de vous-même avec l'aide de la dîme. C'est-à-dire utilisez ce programme en qualité de la racine qui nourrit. En refusant de l’adopter, la personne risque de se trouver sans support, étant tombé de une crête de l'onde. L'enfant gâté de la fortune – ce n’est pas la profession et pas pour longtemps! Mais d'habitude on apprenne cela post-factum, à retardement, quand il est impossible de changer quelque chose.

Quant à l'argent, ayant lu les documents et les comptes donnés dans notre «Système de l'harmonisation de la personne avec le milieu ambiant», il ne faut pas ouvrir des yeux ronds et dire qu'avoir tels revenus – c’est du domaine de l'imaginaire. Simplement nous connaissions jusqu'ici seulement une propriété de l'argent – sa valeur nominale, et les intermédiaires de toute espèce vendent à ce prix aux gens ce à quoi ils ont réussi à nous accoutumer. Mais l'argent a un revers de la médaille. Il est doué de la propriété de l'autoreproduction active (à la condition de l’investissement dans le milieu des relations bien réussies de marché). Dans ce cas, l'effet de la synergie se met en action, où 2 et 2 ne font pas 4, mais au minimum 5. De nouveau, il n'y a rien de surprenant dans cela. Jusqu'ici seulement les structures d'État, financières et commerciales disposaient en exclusivité de cette propriété de l'argent. Regardez, comment elles vivent dans la prospérité, quelles armées sont entretenues, quels programmes spatiaux sont lancés. Et que, tout cela se fait grâce à nos impôts sur le revenu? C’est peu probable. Simplement elles se servent de la propriété naturelle de l'argent – se reproduire jour et nuit. L'argent + les pour-cent + les pour-cent par-dessus les pour-cent, etc.   

Probablement, ayant lu cela, certains de vous voudront objecter et renverser, bien que selon toute apparence il n’y aura aucune objection que vous personnellement avez besoin de l'argent. Le problème ne se trouve pas dans vous, mais dans ces programmes rudimentaires du socium, dans les stéréotypes, dans «le vingt cinquième cadre» (on peut les appeler différemment), qui sont mis génétiquement dans nous par la société. Et le plus nuisible d'eux est ce que l'argent est le mal et il faut s'en délivrer par tous les moyens. Ce programme force la personne à manier négligemment et légèrement (pour ainsi dire – irréfléchiment!) l'argent, en les dépensant, par la recommandation instante de la publicité, pour n'importe quoi, mais par le conseil des serviteurs du culte, – exceptionnellement pour de bonnes affaires! Le lendemain matin, il ne reste rien d'autre à faire qu’aller à toute vitesse au travail pour que gagner la «vie» par «le travail honnête». Si observer attentivement, ce travail est appelé «honnête» pour la sponsorisation par vous de la foule des intermédiaires. Notamment ils tentent de vous chuchoter à l'oreille par les stéréotypes: «ne va pas vers eux, ils t’apprendront à faire les mauvaises choses». Mais les mauvaises choses, à leur sens, est ce qu’on apprend à la personne à manier soi-même et son argent avec pénétration et délibérément, apprendront à l’augmenter. Et le principal est ce qu’il faut investir l'argent dans soi-même, mais pas dans les «intermédiaires».   

Ainsi, le principal obstacle dans la voie de la solution de vos problèmes financiers n'est pas du tout l'incapacité de gagner l'argent, parce que vous n'avez pas trouvé le «bon» travail. Il ne faut pas accuser des chefs nuisants, un gouvernement, l'imperfection des lois, des présidents qu'ils se soucient insuffisamment de vous. C'est toujours la faute de votre non-empressement intérieur à résoudre des problèmes matériels par «quelque autre» voie qui se distingue des programmes du socium lesquels sont ruineux pour vous. Ce non-empressement se manifeste dans le cintrage des doigts – que vous ne vous occuperez pas de «cela», parce que... Comme d'habitude, l'objection la plus irrésistible et salutaire pour la personne est: «L'affaire est bon, cela en vaut la peine. Je m’occuperais de cela, mais pour le moment je n'ai pas d'argent». Il est à noter que toute la question n’est pas de ce que la personne n'a pas d'argent en général. La personne le trouve toujours pour n'importe quoi, mais non pour l'affaire. Les gens jettent parfois à nos têtes la colère juste: «Comme vous osez me proposer cela!» Mais le non-dit de «cela» et de toutes vos objections en général, est non-empressement pour obtenir l'indépendance – que se distingue brusquement et très foncièrement de vos habitudes et de vos stéréotypes. Dans ce cas, il vous faut se battre avec vous-même. Avant tout décidez : qu’est-ce que vous voulez, au juste, et si voulez-vous quelque chose en général ? Comprenez, qui vous êtes dans cette vie et que désirez-vous d’elle? À en juger par les faits, beaucoup encore ne réfléchissaient pas à cela. 

L'argent est en réalité immortel comme, d'ailleurs, la personne elle-même, seulement jusqu'ici c'était le secret le plus terrible soigneusement caché de nous. Autrement le jour quand la personne deviendra riche, immortelle et donc, l'indépendante, deviendra le jour des obsèques de toutes les autres structures commerciales intermédiaires sur qui on disait plus haut. À vrai dire, ils ne se rendent pas compte  pleinement – à quoi elles sont assises.  

Les savants, ayant compté la ration journalière de calories de la personne moyenne, étaient aussi dans l'impasse. Il s’est trouvé qu'un tel volume de l'énergie qui l'organisme élabore de la nourriture absorbée ne suffira pas pour désemparer. Grâce à quelles sources d'énergie la personne non seulement vit, mais crée, – jusqu'ici c’est une grande énigme pour la science. 

La source est la même – l'énergie psychique vous connue. Son travail est fondé sur le principe de la synergie où l'axiome est «2 et 2 font 5». C'est pourquoi le plus difficile à la personne connectée au Système de l'Harmonisation de l'Individu et la Santé et risquant de se serrer contre la source de l'autoreproduction de l'argent, est d'habitude la nécessité de refuser l'axiome habituel par tout, où 2 et 2 font 4 et il n'y a d'aucunes surprises. En vérité, nous ne sommes pas tourmentés par des objets, mais par nos représentations sur eux! La principale complexité pour la personne consiste en refus de ses vieilles représentations et en manière critique d'aborder des indications de la calculatrice. Justement dans cela, et pas dans quelques hautes matières.

Il faut faire ici une excursion à l'histoire. Pendant plus de demi-siècle, l'idéologie soviétique prédisait l'échec rapide du système capitaliste. Certes, là-bas on ne se passe pas sans encombre, mais la faillite financière ne lui menace pas absolument. Au contraire, le système soviétique, avec son puissant appareil idéologique, a fait faillite. Connaissez-vous la raison à cela? Seulement ce que notre gratin du parti comptait l'argent (qu’il n’a pas gagné) avec l’aide des calculatrices, où 2 et 2 font toujours 4, mais chez les mauvais capitalistes sur leurs calculatrices au total faisaient toujours pas moins que 5. Il est étrange seulement ce que jusqu'ici personne n’apercevait cette chose. À partir de cela, il n'y a rien mauvais d’apprendre chez les spécialistes reconnus à l'affaire, mais pas au bavardage, surtout que cela n’est pas au détriment de nous-mêmes.   

Dans le monde, il y a toujours une inégalité économique des gens. On peut diviser la position économique des gens dans la société en quatre classes:

  1. Superriches.
  2. Riches.
  3. Moyens.
  4. Pauvres.

Les gens super riches font seulement 10 % de la population de la Terre. Pour les autres classes ; il reste 90 %. La raison principale d'un tel déséquilibre est la mentalité des gens, toutes orientations installations psychologiques qui remplissent votre Conscience.  

Les orientations psychologiques sont de deux aspects:

  • les orientations des pauvres (la mentalité pauvre);
  • les orientations des riches (la mentalité riche).

En fonction de ces orientations, les gens prennent n'importe quelle niche économique.

La personne pauvre aspire à la richesse et en rêve, mais, l'ayant obtenu, perd vite, parce que pense par les catégories du pauvre. «Celui-là est faible de l'esprit pour qui la richesse passe au-dessus de la tête».

Les riches gens ayant les bons états peuvent les perdre du jour au lendemain, justement à cause des orientations psychologiques, pour l’incapacité de manier l'argent. La possession par la grande quantité d'argent, ce n’est pas encore la richesse! La majorité des riches gens dans l'espace postsoviétique travaillent pour l'argent, mais ce sont leur succès du moment et la richesse temporaire. Cela est pour cette raison que (comme ils trouvent) un tableau est plus considérable qu’un peintre.

La richesse véritable, c'est-à-dire la superrichesse, commence alors quand vous pensez comme une riche personne, quand votre argent travaille pour vous. Seulement dans ce cas la richesse se reproduit elle-même, mais vous gérez ce mécanisme raisonnablement et en connaissance de cause. On peut recevoir ce savoir-faire  par droit d'hérédité, mais on peut et il faut l’apprendre. 

Tout cela est bon! Mais comment sortir du cercle ensorcelé dans qui, comment dans la réclusion, demeurent 90 % des gens et comment on peut se trouver dans la classe élitaire des super riches ?

Pour cela, il faut changer l'orientation psychologique.

En quoi consiste la différence entre la mentalité pauvre et la mentalité des riches gens?

Pour s’établir dans la composante économique de la vie, les gens bâtissent sa mentalité par voie de l'arrangement des priorités de trois composantes de sa positions économiques. Ce sont:

  • la stabilité ou la sécurité;
  • la sécurité ou le confort;
  • la richesse.

En ex-URSS les gens, en recevant leur 10 % légal (de réellement gagné) à titre du salaire, vivotaient. Ils étaient très contents qu'ont le salaire bas, mais stable, en les protégeant contre la misère complète. La stabilité et la sécurité semblables étaient donnée par l’instruction, par le travail, par le titre d'autorité, c'est pourquoi tous nos gens déjà par habitude mettent les valeurs économiques en ordre suivant:

  1.  la stabilité (la sécurité);
  2.  la sécurité (le confort);
  3.  la richesse.

Mais c'est la mentalité des pauvres!

Ces gens créent, en premier lieu, la stabilité et la sécurité de leur position économique par l’emploi salarié. Avec l'aide de cette stabilité, ils créent la sécurité et le confort qui les protègent contre l'ingérence de tout le nouveau dans leur vie. La richesse dans leur Conscience se trouve à la dernière place. Elle n'est pas signifiante. Et il n'est pas étonnant qu’en suivant la morale chrétienne, c'est honteux d'être riche, quand autour de toi, tous sont pauvres. Cependant la loi fondamentale de la nature dit: «Tout qui n'est pas signifiant et n'est pas réclamé, cela s'atrophie». C'est pourquoi ces gens, en rêvant de la richesse, ne deviendront jamais riches. Et la richesse part d'eux, quoi qu'ils fassent. Même si les gens avec la mentalité semblable reçoivent cette richesse, ils le perdent au premier effondrement du marché.

La mentalité des gens super riches met les priorités des valeurs économiques comme il suit:

  1. la richesse;
  2. la sécurité (le confort);
  3. la stabilité (la sécurité).

Ces gens, ayant battu monnaie, avant tout aspirent à le mettre en action pour que l'argent travaille pour le propriétaire. Seulement ayant détordu un volant financier, l’homme crée la sécurité et la stabilité, s'entoure du confort. Tout cela au total lui assure la sécurité sûre et la position stable dans le futur! 

[57] Alekseï Maksimovitch Pechkov (1868 – 1936), plus connu sous le pseudonyme de Maxime Gorki, est un écrivain russe soviétique considéré comme un des fondateurs du réalisme socialiste en littérature et un homme engagé politiquement et intellectuellement aux côtés des Révolutionnaires bolcheviques. 

[58] Vassili Pavlovitch Aksionov (1932 – 2009) est un écrivain russo-americain, a été décoré par l'Ordre des Arts et des Lettres.

[59] Theodore Herman Albert Dreiser (1871 – 1945) est un écrivain américain naturaliste.

[60] Guy de Maupassant (1850 – 1893) est un écrivain français.

[61] Kurt Vonnegut, Jr. (1922 – 2007) est un écrivain américain.

[62] Saul Bellow (1915 – 2005) est un écrivain américain contemporain. Il reçut le Prix Nobel de littérature en 1976.

[63] Heinrich Böll (1917 – 1985), est considéré comme l'un des plus grands auteurs allemands de l'après-Seconde Guerre mondiale .

[64] Charles John Huffam Dickens (1812 – 1870, est un romancier britannique. Il compte parmi les écrivains anglais les plus populaires du XIXe siècle.

[65] La synergie est un effet positif de complémentarité dans une organisation. La synergie est communément de nos jours un phénomène par lequel plusieurs facteurs ou influences agissant ensemble créent un effet plus grand que la somme des effets attendus s'ils avaient opéré indépendamment, ou créent un effet que chacun d'entre eux n'aurait pas créé isolément.

[66] Bolesław Prus (1847-1912), est écrivain et journaliste polonais.

[67] George Sand (1804 – 1876), romancière et écrivaine française, est le pseudonyme d'Amantine Aurore Lucile Dupin, plus tard baronne Dudevant.

Précédent Contenu Suivant